article:4614203:article

Le Show Harley: grand-messe hivernale

Le Show Harley est le plus grand spectacle de Harley du monde.

Agrandir

Le Show Harley est le plus grand spectacle de Harley du monde.

Photo fournie par Montréal Production

Publicité

Publicité

Pierre-Marc Durivage | La Presse

Publié le 23 janvier 2013 | Mise à jour le 6 février 2013 à 12h49

Une quarantaine de motos en marche, le gratin du gros rock classique québécois, des explosions, des écrans géants et bien sûr, des belles filles. Bienvenue au 34e Show Harley, le plus grand spectacle d'Harley-Davidson au monde, fait au Québec, pour les Québécois.

«On n'a pas honte de le dire, ce n'est pas une blague, affirme tout de go Réjean Hevey, cofondateur de l'événement. Nulle part ailleurs on ne retrouve autant de motos en marche dans un même spectacle.»

Et elles ne sont pas seulement en marche, elles roulent sur une petite route aménagée pour l'occasion et sont présentées sur des plateaux rotatifs et des plaques élévatrices, un peu partout autour de l'immense scène où se produira tout le gratin du gros rock classique québécois, Éric Lapointe, Jonas, Martin Deschamps, Pagliaro et Marjo en tête.

Présenté au Centre Bell pour une troisième année, le Show Harley devrait attirer samedi soir entre 12 000 et 14 000 personnes, toutes passionnées de la mythique marque de motos de Milwaukee, peu importe qu'elles possèdent ou non une moto.

«Il y a bien des gens qui n'ont pas d'Harley, reconnaît Réjean Hevey, directeur général de Montréal Production. On les appelle les "sidewalk commandos". Ce sont de super amateurs qui portent des vêtements HD et qui crient le nom de la marque à tue-tête, mais ils n'ont pas de motos et n'en auront jamais, pour différentes raisons. D'autres ont des motos japonaises et rêvent d'une Harley alors que d'autres ont des HD mais les ont grandement modifiées.»

Tous communient à la grand-messe Harley, un phénomène étonnamment unique au Québec. «Le Show est fait sur mesure pour les passionnés de Harley du Québec, soutient M. Hevey. Les Québécois sont un peu comme les Gaulois, ce sont les amateurs les plus "capotés" de Harley-Davidson. C'est une passion hors du commun, ça ne se compare pas!

«Aux États-Unis, il y a de gros rassemblements, mais pas de spectacles comme le nôtre - de toute façon, les artistes là-bas commandent des salaires beaucoup trop élevés, prétend-il. Et ils n'ont surtout pas le climat qui permet de déclencher les passions comme c'est le cas chez nous, l'hiver.»

Publicité

Parce que ce n'est pas un hasard si le Show Harley se déroule en plein mois de janvier. En fait, les gens de Montréal Production, qui organisent l'événement, tiennent mordicus à ce que ça se passe alors que les motos québécoises sont encore en profonde hibernation.

«On veut offrir un spectacle multisensoriel, avec en prime une odeur de printemps, celle des gaz d'échappement des motos, illustre Réjean Hevey. Ça fait un peu l'effet d'un réveil chimique pour les amateurs, une petite oasis pour faire un arrêt pendant l'hiver.»

Les filles

Et les filles, là-dedans, me direz-vous? «Oui, on a des filles passagères en petites tenues sur les motos, mais elles sont toutes capables de répondre aux questions du public, soutient M. Hevey. En fait, les tenues sexy, nous voyons davantage cela comme un tableau qui rappelle l'été, c'est un concept le "fun". C'est difficile de se faire une idée juste du Show pour ceux qui n'y sont jamais allés. Honnêtement, on est plus politiquement correct que la télé aux heures de grande écoute; il n'y a pas de seins nus - bon, nous n'avons tout de même pas le contrôle sur tout - et nos défilés montrent des lignes de vêtements Harley qui sont peut-être sexy, mais rien de plus que ce que les gens sont habitués de voir de nos jours.»

Et ça répond à une demande qui se renouvelle constamment. «On assiste lentement à une passation des pouvoirs dans le monde de Harley et nos clients sont un peu comme ça; leurs enfants ont grandi en écoutant du Led Zeppelin et du AC/DC, ils suivent à leur tour, soutient Réjean Hevey. Eux aussi ressentent la liberté qui est associée à Harley-Davidson, et il va toujours y avoir des gens qui vont aimer se voir dans une vitrine assis sur une Harley.»

Avec ou sans passagère.

Une prouesse technique

Le Show Harley est l'événement-phare de la compagnie Montréal Production, spécialisée dans l'organisation de spectacles à grand déploiement.

Le Show Harley est l'événement-phare de la compagnie Montréal Production, spécialisée dans l'organisation de spectacles à grand déploiement.

Photo fournie par Montréal Production

Agrandir

Le premier Show Harley s'est déroulé il y a 34 ans dans les locaux de Harley-Davidson Montréal, à l'époque sur Sainte-Catherine, au coin d'Atwater. «Avec un 'beatbox' sur une caisse de lait et des mannequins qui étaient des employées du magasin», se rappelle Réjean Hevey. Après quoi, l'événement s'est déplacé du Medley au Métropolis, de l'Auditorium de Verdun à l'aréna Maurice-Richard pour finalement s'installer il y a deux ans dans le grand Centre Bell.

Le Show Harley a amené les amis Richard Gref et Réjean Hevey à fonder Montréal Production, qui a organisé depuis une foule d'événements de marque au Québec, comme les soirées d'ouverture du Grand Prix du Canada et Les concerts OSM éclatés.

Mais le Show Harley est encore à ce jour la plus belle carte de visite de Montréal Production: «On est issu de la vente au détail de motos, on n'a pas décidé de devenir des producteurs d'événements», rappelle M, Hevey.

C'est pourquoi ils mettent encore toute la gomme pour faire du Show un incontournable. «C'est vraiment un événement qui n'est pas simple à organiser, soutient M. Hevey. Il y a de la pyrotechnie, plus de 100 personnes sur la scène en même temps, tout ça coordonné par une bonne centaine de techniciens parmi les meilleurs en ville. On nous dit qu'on est débiles de travailler pour un événement aussi ambitieux pour une seule et unique soirée.»

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Mustang 2012: Bon jusqu'à la dernière goutte...

Ford - Mustang 2012: Bon jusqu'à la dernière goutte...

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaires (12)
  • "Aussi, vous éviterez de saluer sur la route comme une fois redescendu sur terre... "
    C'est vrai ça. Ils saluent rarement les gars de Harley. Aux États-Unis, c'est différent. Ils se baladent comme les autres, pas nécessairement en troupeau comme ici. Quand vous leur parlez dans les haltes routières, ils sont tous content.
  • Est bien fou d'esprit qui prétend contenter tout le monde et son père, dit l'adage. Aussi, l'expression des divers points de vue est la nature même des blogues. Alors je suis heureux que vous éprouviez le désir de vous moquer ou de vivre quelqu'émotion à l'endroit de mes interventions.
    Le choix d'une Harley Davidson reste entièrement valable à mes yeux, en dehors des caractéristiques inhérentes du véhicule. C'est un choix émotif et non rationnel. Valable puisque les consommateurs sont libres de préférer ce produit à d'autres pour des raisons que j'ai caricaturées, comme l'a fait Raoul914... au demeurant.
    On peut se rendre n'importe où avec une Harley Davidson, la preuve en est que l'on trouve des amateurs heureux partout sur tous les continents. Bien que ce ne soit pas mon choix de monture pour des raisons d'évolution mécanique, de performance et de confort, je respecte le choix d'une personne qui décide malgré tout d'acheter un engin plus populaire qu'efficace. Mais je ne puis m'empêcher de penser, comme la plupart des propriétaires des autres marques, que l'on commence sur une Harley... jusqu'au jour où l'on essaye autre chose. Ou jusqu'au jour où l'on décide de rouler à moto plutôt que de tenter de se donner en représentation.
    Il faut convenir que ce ne sont pas tous les propriétaires de HD qui font dans l'exhibitionnisme. On trouve des gens intelligents partout et en toutes circonstances...
  • @ paul.dussault1 Vous pouver ajouter:
    Et vous êtes tellement dans votre bulle que vous ne réalisez pas que tout le monde rit de votre mascarade.
  • Mr.Dussault, pourquoi autant de temps passé sur cet article alors que vous êtes si lucide?
    Ce genre de nouvelle ne devrait mêm pas vous y amener! À moins d'avoir de réel sentiment refoullé??
    Amicalement
  • Quel cowboy choisirait le cheval le plus balourd, le moins habile, le plus inconfortable et celui qui mange davantage de foin et qui pète lorsqu'on lui demande de courir un peu ? Aucun, bien sûr ! Alors comment comprendre le choix des acheteurs et des amoureux de la marque représentative du Stars and Stripes ? Une telle passion dévorante ne s'expliquerait pas autrement que dans un rapport d'association nostalgique avec la marque et surtout avec ce qu'elle représente. HD s'emploie rigoureusement au polissage de l'image de sa clientèle : un gars indépendant et fort, au caractère aussi libre que rebelle. Alors HD met en scène les éléments de ce film dont vous êtes la Star, dès l'instant où vous enfourchez votre monture. Peu importe que vous soyez timoré ou complexé dans la vie de tous les jours. Sur votre Harley, vous devenez une véritable bête et vous en imposez à quiconque tellement, par le bruit et la fureur que vous produisez, que vous devenez à la fois la marque et le sceau de votre puissance personnelle. Ainsi, devenu ce que vous aviez toujours rêvé devenir par votre compétence et par votre réussite d'homme, vous voilà aux commandes de votre destin qui se trace droit devant vous. Harley Davidson fait de son propriétaire de moto un gagnant respecté, craint et admiré de tous. Du moins, c'est ce qui est souhaité par ce consommateur qui n'hésite pas à s'affubler des costumes qui viennent souligner la force de cette image. Casques minimalistes de Nazis, bottes de parachutistes, gants de cuir, foulards à tête de mort remontés sous le nez, vous faites votre entrée en scène et vous ne boudez votre plaisir de l'effet produit en jouant d'une attitude digne d'un John Wayne. Lorsque vous descendrez de votre rutilante bête, vous balancerez des hanches, afin de montrer combien la route fut longue et périlleuse. Aussi, vous éviterez de saluer sur la route comme une fois redescendu sur terre... quelque témoin ébahi devant la force brute d'un tel spectacle. Et vous y croyez !
  • Je suis un motocycliste et j'aime les motos, tous les genres de motos, il n'y a que les Harley qui me laissent froid. Je peux comprendre leur mécanique rustique, leur look traditionnel mais ce qui me repousse, c'est justement toute cette image et ce culte social qui vient avec. Est-ce la faute de HD ou celle de ses fidèles ? Probablement un peu des deux.
  • @smis
    Vous estimez l'impact de l'événement HD négligeable et cela suffirait à le rendre acceptable. Pour ma part, je ne fais pas la critique du système d'exploitation sexuelle des femmes ici. Puisqu'il n'est pas question de cela, mais bien de la décision d'entreprise d'associer son produit à l'exploitation du corps de la femme.
    Le chroniqueur aborde la question et obtient pour réponse que les femmes présentes sont intelligentes. La question n'était pourtant pas celle-là. Personne ne doute de l'intelligence des femmes. Mais plusieurs constatent que HD fait le choix d'associer le corps de la femme et sa marchandise. C'est ce constat qui fait ici objet de critique. Et non une attitude que vous estimez être hypocrite.
    Ce qui ne tient pas la route manifestement.
    Vous concluez en défendant les consommateurs de la marque. Alors que je n'y faisais pas allusion.
    Bien que vous soyez difficile à suivre, je vous encourage à poursuivre votre réflexion sur les effets négatifs de l'utilisation des femmes à des fins marchandes. Si HD souhaite se réclamer d'être de son temps, alors il faudra qu'elle se mette en phase avec l'évolution des valeurs de la société dans laquelle elle évolue comme organisation.
  • Ce que je veux dire, c'est que cette poigné de personne qui assisteront à ce rassemblement est un échantillon négligeable du reste de la population et que son impact sur l'exploitation féminine n'a rien à voir avec tout ce qui nous sature au quotidien de façon sournoise.
    Pourquoi ne pas vous en prendre au Chanel, Armani, Victoria Secret, etc. qui exploitent de façon massive et planétaire l'image et la façon de consommer de la femme avec une telle puissances publicitaires que même les fillettes de 5 ans se demandes si elles sont assez belles!
    Les quelques femmes qui ont choisi de façon totalement libre de se présenter sur ce show le font parce qu'elles aiment le show et surtout l'argent qui vient avec. Voilà.
    L?argent (puissance) et le sexe mènent le monde, je pensais que c?était clair pour tous. Ça serait hypocrite de ne pas le reconnaître.
    Mon intention n'est pas froisser personne ici et pour moi les gars de Harley n'a pas à recevoir de roche juste parce qu'ils ont une grosse barbe et des tatouages ou encore pire de leur choix vestimentaire.
  • @smis
    Vous convenez que l'exploitation de la sexualité féminine fait du tort à l'image des femmes puisque vous dites que les autres formes d'exploitation, telles les revues et autres films, sont dommageables. Donc pour ce qui est de l'hypocrisie, vous devrez mieux vous expliquer.
    Dans mon commentaire, il n'est pas question d'abaisser la femme au niveau intellectuel. C'est l'exploitation du corps de la femme à des fins de marchandisation qui fait problème. Et la compagnie HD est ici en cause. Et non mon commentaire. Je ne vous suis toujours pas.
    Et pour en terminer, je ne suis que ravi de voir une belle femme ou un bel homme enfourcher une moto. Mais pas dans des positions avilissantes.
  • Moi ils me font bien rire tous ces "rebelles" qui s'habillent tous pareils pour se promener en moto le dimanche après midi, quand il fait beau.
  • voilà un commentaire bien hypocrite monsieur Dussault.
    Les revues féminines font beaucoup plus de domage à l'image de la femme que le show harley, qui ne sera vu que par une poigné de personne vendu à cette cause.
    Le femme sont beaucoup plus intélligente que vous le sous-entendez dans votre commentaire. Peu importe la façon qu'elles l'exploitent.
    Si ça ne vous plait pas de voir une belle femme sur une moto, et bien regarder la moto!
  • Bravo pour le buiseness. Mais pas fort comme marque de prestige qui repose sur autant de clichés surannés; l'exploitation des femmes est tellement risible que l'image de la moto de prestige et du rêve de liberté... qui y est associé, s'en voient évacués. Il est significatif que ce show connaisse un tel succès au Québec. Mais il n'y a pas de quoi s'en réjouir. Mis à part les retombées économiques. Puisque l'on ne saurait résumer l'intérêt des entreprises à leur rentabilité seule, alors on doit se questionner sur la pertinence d'une telle manifestation aussi rétrograde.

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer