• Accueil > 
  • Auto > 
  • Moto > 
  • Cours de pilotage de moto: la piste en cadeau

Cours de pilotage de moto: la piste en cadeau

  • Les écoles de pilotage offrent généralement trois types de formation:en groupe, en sous-groupe semi-privé ou en privé. En <em>coaching </em>privé, l'entraîneur s'adapte au niveau et aux besoins de son élève, ce qui permet un enseignement sur mesure, notamment en utilisant des caméras installées sur la moto qui permettent de réviser et corriger la position et les lignes de course. (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

    Plein écran

    Les écoles de pilotage offrent généralement trois types de formation:en groupe, en sous-groupe semi-privé ou en privé. En coaching privé, l'entraîneur s'adapte au niveau et aux besoins de son élève, ce qui permet un enseignement sur mesure, notamment en utilisant des caméras installées sur la moto qui permettent de réviser et corriger la position et les lignes de course.

    Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

  • 1 / 8
  • Les différents niveaux des cours sont novice, intermédiaire et expert. Le premier niveau permet notamment d'adopter la bonne position et de bonnes habitudes de pilotage, alors que les deux autres intègrent de plus en plus de techniques propres à la course. (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

    Plein écran

    Les différents niveaux des cours sont novice, intermédiaire et expert. Le premier niveau permet notamment d'adopter la bonne position et de bonnes habitudes de pilotage, alors que les deux autres intègrent de plus en plus de techniques propres à la course.

    Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

  • 2 / 8
  • Dans quelques écoles de pilotage, il est aussi possible de louer moto et équipement de protection avant de suivre la formation. Pour un usage occasionnel, la location est d'ailleurs une solution économique: «Quand tu as la piqûre, tu as le goût d'acheter ta propre moto, a reconnu Éric Moffette, copropriétaire d'ASM Motosports. Mais on a déjà évalué que si tu ne fais pas plus de cinq journées de piste par... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

    Plein écran

    Dans quelques écoles de pilotage, il est aussi possible de louer moto et équipement de protection avant de suivre la formation. Pour un usage occasionnel, la location est d'ailleurs une solution économique: «Quand tu as la piqûre, tu as le goût d'acheter ta propre moto, a reconnu Éric Moffette, copropriétaire d'ASM Motosports. Mais on a déjà évalué que si tu ne fais pas plus de cinq journées de piste par...

    Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

  • 3 / 8
  • Selon Pascal Bastien, environ 70% des gens qui fréquentent les journées de piste organisée par ASM Motosports arrivent à Saint-Eustache sur leur propre moto. Après quoi on demande de retirer les miroirs, les clignotants, le support de plaque d'immatriculation en plus de sécuriser le filtre à huile et le boulon de vidange du carter d'huile. (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

    Plein écran

    Selon Pascal Bastien, environ 70% des gens qui fréquentent les journées de piste organisée par ASM Motosports arrivent à Saint-Eustache sur leur propre moto. Après quoi on demande de retirer les miroirs, les clignotants, le support de plaque d'immatriculation en plus de sécuriser le filtre à huile et le boulon de vidange du carter d'huile.

    Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

  • 4 / 8
  • Les occasions de faire de la piste à moto sont assez nombreuses au Québec. Chez ASM Motosports, il y a 15 séances de piste par année, soit 5 à 6 week-ends et une dizaine de jours de semaine. Il est aussi possible de faire de la piste sur les circuits de Mont-Tremblant, ICAR, Sanair, Mécaglisse et Montmagny. (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

    Plein écran

    Les occasions de faire de la piste à moto sont assez nombreuses au Québec. Chez ASM Motosports, il y a 15 séances de piste par année, soit 5 à 6 week-ends et une dizaine de jours de semaine. Il est aussi possible de faire de la piste sur les circuits de Mont-Tremblant, ICAR, Sanair, Mécaglisse et Montmagny.

    Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

  • 5 / 8
  • À partir de l'an prochain, une formation pour les gens qui n'ont jamais fait de moto sera aussi offerte. Elle se fera à basse vitesse, sur un circuit fermé aménagé avec des cônes dans le paddock. «On veut amener une nouvelle clientèle à toucher la moto, a indiqué Pascal Bastien, copropriétaire d'ASM Motosports. On veut pouvoir leur donner les outils nécessaires pour préparer leur cours.» (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

    Plein écran

    À partir de l'an prochain, une formation pour les gens qui n'ont jamais fait de moto sera aussi offerte. Elle se fera à basse vitesse, sur un circuit fermé aménagé avec des cônes dans le paddock. «On veut amener une nouvelle clientèle à toucher la moto, a indiqué Pascal Bastien, copropriétaire d'ASM Motosports. On veut pouvoir leur donner les outils nécessaires pour préparer leur cours.»

    Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

  • 6 / 8
  • Dès l'an prochain, un nouveau championnat québécois «gentlemen racing» sera mis sur pied en collaboration avec ASM Motosports, une première au pays. Les courses auront lieu à Saint-Eustache et Montmagny, deux circuits sûrs où les vitesses ne sont pas trop élevées. Les élèves novices et intermédiaires auront même accès à une catégorie où les dépassements seront interdits sauf en ligne droite. (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

    Plein écran

    Dès l'an prochain, un nouveau championnat québécois «gentlemen racing» sera mis sur pied en collaboration avec ASM Motosports, une première au pays. Les courses auront lieu à Saint-Eustache et Montmagny, deux circuits sûrs où les vitesses ne sont pas trop élevées. Les élèves novices et intermédiaires auront même accès à une catégorie où les dépassements seront interdits sauf en ligne droite.

    Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

  • 7 / 8
  • Généralement, il en coûte autour de 250$ pour un cours d'une journée de niveau débutant. Si on a besoin de louer l'équipement protecteur de cuir-obligatoire en piste-il faut prévoir une centaine de dollars, alors que les motos sont offertes à partir de 250$, selon la cylindrée. Certains forfaits incluant la formation et la location sont parfois plus avantageux. (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

    Plein écran

    Généralement, il en coûte autour de 250$ pour un cours d'une journée de niveau débutant. Si on a besoin de louer l'équipement protecteur de cuir-obligatoire en piste-il faut prévoir une centaine de dollars, alors que les motos sont offertes à partir de 250$, selon la cylindrée. Certains forfaits incluant la formation et la location sont parfois plus avantageux.

    Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

  • 8 / 8

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

On ne le répète jamais assez: on ne conduit pas une moto, on la pilote. Saisir le guidon d'une bécane exige des techniques particulières. Les cours de conduite obligatoires sont adéquats et essentiels, mais n'offrent pas le perfectionnement nécessaire pour développer de véritables bons motocyclistes. Alors, si vous cherchez toujours une idée cadeau pour votre motard préféré, sachez qu'offrir un cours sur piste, c'est donner la sécurité en cadeau.

«Avant, c'est la moto qui me dirigeait, ce n'est pas moi qui la guidais. En piste, il faut savoir contrôler la moto.» Le commentaire de l'instructeur Stéphane Chimot, d'ASM Motosport, s'applique à la piste, mais il est tout aussi valable quand on se retrouve en situation d'urgence sur la route. Parce que les cours de moto de piste permettent de s'approcher des limites de l'adhérence dans un environnement sûr. Chose évidemment impossible sur la route.

«Au départ, tu te rends compte que tu conduis tout croche, nous a avoué Claude Saint-Laurent, un élève de 32 ans rencontré lors de notre visite à l'Autodrome Saint-Eustache, où est donnée la formation d'ASM Motosport. La courbe d'apprentissage est plus rapide avec un cours et moi, je veux avoir la maîtrise parfaite.» Évidemment, la perfection n'est pas de ce monde, mais l'objectif des gens de l'ASM est clair: «La moto est un sport dangereux, je ne veux pas que les gens prennent de mauvais plis, a dit Pascal Bastien, copropriétaire et directeur sportif. Je veux qu'ils sortent d'ici avec de véritables aptitudes.»

Le cours est construit pour ceux qui aspirent à faire de la piste, mais au moins le quart des participants est constitué de motocyclistes cherchant simplement à améliorer leurs techniques de conduite. «Pour les gens qui ne veulent pas faire de piste, on parle davantage de la vision, de la position de conduite, a précisé Éric Moffette, copropriétaire d'ASM Motosport. On aborde les lignes de course, mais on ne met pas l'accent sur les éléments qui touchent davantage la piste. Mais il reste que c'est très étonnant de voir la comparaison des photos d'un étudiant au début et à la fin du cours.» On comprend ainsi beaucoup mieux comment on arrive à déporter son corps en virage, de façon à garder un maximum d'adhérence malgré une vitesse qui peut apparaître anormalement élevée au premier abord. Le genre de manoeuvre qu'il est bon d'expérimenter avant de vivre une situation d'urgence sur la route.

Selon Éric Moffette, plus de la moitié des participants vont par la suite revenir pour les journées de piste libre, ce qui constitue la principale activité commerciale d'ASM Motosport - «les cours, c'est de l'investissement», a-t-il avoué. Bon nombre d'entre eux vont ensuite s'inscrire aux leçons de niveau intermédiaire et expert. «Ça prend trois à cinq journées de piste pour assimiler les techniques apprises en cours, a enchaîné l'ancien pilote professionnel en 600 cc. Le cours de niveau deux est très technique; c'est celui qui propulse le motocycliste à un autre niveau.»

La route n'est pas une piste

Les gens reviennent en piste parce que les cours leur font réaliser que la route n'est pas l'endroit pour rouler vite, bien au contraire. «Je vais probablement me concentrer davantage sur la piste que sur la route, nous a expliqué Marc-André Boucher, dont c'était la toute première expérience en piste. La moto, j'en mange, c'est certain que je vais continuer de rouler sur la route, mais je vais le faire de façon sécuritaire. Les formateurs insistent d'ailleurs beaucoup sur la sécurité, et c'est très bien qu'ils le fassent.»

Publicité

«Une seule journée de piste équivaut à trois ans de plaisir sur la route, a enchaîné de son côté Claude Saint-Laurent, qui songe réserver sa moto sport uniquement pour la piste, préférant pour la route une machine de tourisme plus confortable. Aujourd'hui, je suis plus pépère sur la route, je vois davantage la moto comme un moyen de transport. Mais ça reste tout de même plus agréable que l'auto!»

Partager

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
  • Cours de pilotage de moto
    Les écoles de pilotage offrent généralement trois types de formation:en groupe, en sous-groupe semi-privé ou en privé. En <em>coaching </em>privé, l'entraîneur s'adapte au niveau et aux besoins de son élève, ce qui permet un enseignement sur mesure, notamment en utilisant des caméras installées sur la moto qui permettent de réviser et corriger la position et les lignes de course. (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

    Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

    Les écoles de pilotage offrent généralement trois types de formation:en groupe, en sous-groupe semi-privé ou en privé. En coaching privé, l'entraîneur s'adapte au niveau et aux besoins de son élève, ce qui permet un enseignement sur mesure, notamment en utilisant des caméras installées sur la moto qui permettent de réviser et corriger la position et les lignes de course.

    Les plus récentes dans Auto
  • Cours de pilotage de moto
    Les différents niveaux des cours sont novice, intermédiaire et expert. Le premier niveau permet notamment d'adopter la bonne position et de bonnes habitudes de pilotage, alors que les deux autres intègrent de plus en plus de techniques propres à la course. (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

    Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

    Les différents niveaux des cours sont novice, intermédiaire et expert. Le premier niveau permet notamment d'adopter la bonne position et de bonnes habitudes de pilotage, alors que les deux autres intègrent de plus en plus de techniques propres à la course.

    Les plus récentes dans Auto
  • Cours de pilotage de moto
    Dans quelques écoles de pilotage, il est aussi possible de louer moto et équipement de protection avant de suivre la formation. Pour un usage occasionnel, la location est d'ailleurs une solution économique: «Quand tu as la piqûre, tu as le goût d'acheter ta propre moto, a reconnu Éric Moffette, copropriétaire d'ASM Motosports. Mais on a déjà évalué que si tu ne fais pas plus de cinq journées de piste par année, ça vaut davantage la peine d'opter pour la location.» (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

    Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

    Dans quelques écoles de pilotage, il est aussi possible de louer moto et équipement de protection avant de suivre la formation. Pour un usage occasionnel, la location est d'ailleurs une solution économique: «Quand tu as la piqûre, tu as le goût d'acheter ta propre moto, a reconnu Éric Moffette, copropriétaire d'ASM Motosports. Mais on a déjà évalué que si tu ne fais pas plus de cinq journées de piste par année, ça vaut davantage la peine d'opter pour la location.»

    Les plus récentes dans Auto
  • Cours de pilotage de moto
    Selon Pascal Bastien, environ 70% des gens qui fréquentent les journées de piste organisée par ASM Motosports arrivent à Saint-Eustache sur leur propre moto. Après quoi on demande de retirer les miroirs, les clignotants, le support de plaque d'immatriculation en plus de sécuriser le filtre à huile et le boulon de vidange du carter d'huile. (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

    Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

    Selon Pascal Bastien, environ 70% des gens qui fréquentent les journées de piste organisée par ASM Motosports arrivent à Saint-Eustache sur leur propre moto. Après quoi on demande de retirer les miroirs, les clignotants, le support de plaque d'immatriculation en plus de sécuriser le filtre à huile et le boulon de vidange du carter d'huile.

    Les plus récentes dans Auto
  • Cours de pilotage de moto
    Les occasions de faire de la piste à moto sont assez nombreuses au Québec. Chez ASM Motosports, il y a 15 séances de piste par année, soit 5 à 6 week-ends et une dizaine de jours de semaine. Il est aussi possible de faire de la piste sur les circuits de Mont-Tremblant, ICAR, Sanair, Mécaglisse et Montmagny. (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

    Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

    Les occasions de faire de la piste à moto sont assez nombreuses au Québec. Chez ASM Motosports, il y a 15 séances de piste par année, soit 5 à 6 week-ends et une dizaine de jours de semaine. Il est aussi possible de faire de la piste sur les circuits de Mont-Tremblant, ICAR, Sanair, Mécaglisse et Montmagny.

    Les plus récentes dans Auto
  • Cours de pilotage de moto
    À partir de l'an prochain, une formation pour les gens qui n'ont jamais fait de moto sera aussi offerte. Elle se fera à basse vitesse, sur un circuit fermé aménagé avec des cônes dans le paddock. «On veut amener une nouvelle clientèle à toucher la moto, a indiqué Pascal Bastien, copropriétaire d'ASM Motosports. On veut pouvoir leur donner les outils nécessaires pour préparer leur cours.» (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

    Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

    À partir de l'an prochain, une formation pour les gens qui n'ont jamais fait de moto sera aussi offerte. Elle se fera à basse vitesse, sur un circuit fermé aménagé avec des cônes dans le paddock. «On veut amener une nouvelle clientèle à toucher la moto, a indiqué Pascal Bastien, copropriétaire d'ASM Motosports. On veut pouvoir leur donner les outils nécessaires pour préparer leur cours.»

    Les plus récentes dans Auto
  • Cours de pilotage de moto
    Dès l'an prochain, un nouveau championnat québécois «gentlemen racing» sera mis sur pied en collaboration avec ASM Motosports, une première au pays. Les courses auront lieu à Saint-Eustache et Montmagny, deux circuits sûrs où les vitesses ne sont pas trop élevées. Les élèves novices et intermédiaires auront même accès à une catégorie où les dépassements seront interdits sauf en ligne droite. (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

    Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

    Dès l'an prochain, un nouveau championnat québécois «gentlemen racing» sera mis sur pied en collaboration avec ASM Motosports, une première au pays. Les courses auront lieu à Saint-Eustache et Montmagny, deux circuits sûrs où les vitesses ne sont pas trop élevées. Les élèves novices et intermédiaires auront même accès à une catégorie où les dépassements seront interdits sauf en ligne droite.

    Les plus récentes dans Auto
  • Cours de pilotage de moto
    Généralement, il en coûte autour de 250$ pour un cours d'une journée de niveau débutant. Si on a besoin de louer l'équipement protecteur de cuir-obligatoire en piste-il faut prévoir une centaine de dollars, alors que les motos sont offertes à partir de 250$, selon la cylindrée. Certains forfaits incluant la formation et la location sont parfois plus avantageux. (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

    Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

    Généralement, il en coûte autour de 250$ pour un cours d'une journée de niveau débutant. Si on a besoin de louer l'équipement protecteur de cuir-obligatoire en piste-il faut prévoir une centaine de dollars, alors que les motos sont offertes à partir de 250$, selon la cylindrée. Certains forfaits incluant la formation et la location sont parfois plus avantageux.

    Les plus récentes dans Auto
image title
Fermer