• Accueil > 
  • Auto > 
  • Moto > 
  • Banc d'essai - Suzuki GSX-R1000R : la F1 à deux roues de Suzuki

Banc d'essai - Suzuki GSX-R1000R : la F1 à deux roues de Suzuki

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Bertrand Gahel

Collaboration spéciale

La Presse

(Phillip Island, Australie) Le monde de l'auto a ses supervoitures, celui des motos ses hypersportives. La GSX-R1000 est celle de Suzuki. Malgré des performances encore élevées, le modèle avait vieilli et traînait en queue de peloton. Pour 2017, tout cela change. Plus compacte et complètement repensée, elle génère désormais les 200 chevaux requis pour accéder à la classe.

Un monstre

Le circuit de Phillip Island est mythique. Lieu de certaines des plus mémorables batailles des grands de la compétition moto, il est réputé pour ses longues courbes à très hautes vitesses.

Les sportives « normales » s'y pilotent de façon fluide, presque détendue. Pas la nouvelle GSX-R1000R. Avec les pneus d'origine --pourtant excellents--, le châssis inspire une telle confiance et les vitesses sont si élevées que l'avant décroche régulièrement en entrée de courbe, tandis qu'à la sortie, en pleine accélération, l'arrière se dérobe, même en quatrième vitesse, marquant le sol d'une longue trace noire. L'avant se soulève ensuite à 200 km/h, pour ne retomber que lorsque la cinquième est enclenchée.

De l'équipement sérieux

La nouvelle GSX-R1000R est un monstre directement issu du programme de MotoGP de Suzuki.

Le degré de rigidité du châssis, l'efficacité du nouveau système de contrôle de traction et la linéarité de la livrée de puissance sont autant de caractéristiques intimement liées aux connaissances acquises à ce plus haut niveau de la compétition moto. La version R testée (une GSX-R1000 de base est aussi offerte à 18 399 $) est avantagée par d'excellentes suspensions Showa haut de gamme et un indispensable sélecteur de vitesses assisté permettant de monter et descendre les rapports sans utiliser l'embrayage. Même l'ABS est parfaitement adapté au pilotage sur circuit.

Contrôle majestueux

Le fait que des composants désirables équipent une sportive ne garantit d'aucune façon la qualité de son comportement une fois qu'elle est lancée en piste.

La GSX-R1000R est l'exemple d'une intégration quasi parfaite de toutes les pièces de performances et de tous les systèmes d'assistance électronique au pilotage. Malgré une puissance extraordinairement élevée amenant des vitesses ahurissantes et même sur l'une des pistes les plus redoutables du monde, la nouvelle Suzuki se pilote dès les premiers instants comme s'il s'agissait d'une machine qu'on connaît depuis toujours. Il s'agit d'une qualité impossible à chiffrer, mais cruciale en piste, puisqu'elle se traduit par un niveau de confiance élevé du pilote envers la moto.

Sur la route

La GSX-R1000R est une machine de compétition construite pour réaliser des tours de piste rapides et elle en est décidément capable.

Mais la réalité, c'est qu'à l'unanimité ou presque, les acheteurs l'utiliseront sur la route. Dans ce contexte, outre la position de conduite sévère qui limite rapidement le confort, le reste n'est pas mauvais du tout. Les suspensions ne sont pas inutilement dures, la stabilité est sans faute, la tenue de route est impeccable, la direction est légère et le freinage est excellent, surtout avec l'aide de l'ABS. Il y a même une fonction permettant de limiter la puissance pour les pilotes moins expérimentés ou lorsque la température n'est pas idéale.

Sur la piste

Même si la GSX-R1000R sera principalement utilisée sur la route, il reste que c'est son potentiel en piste qui intéresse les acheteurs et, à ce chapitre, la crédibilité du modèle est grande.

Certes, les performances sont très élevées, mais ce qui distingue la GSX-R, c'est la facilité avec laquelle elle permet à son pilote d'exploiter tous ces chevaux ainsi que la sérénité de la moto tout entière lorsqu'elle est poussée à un rythme qui approche celui d'une compétition. Il est difficile, voire impossible de pointer un élément mécanique responsable de cette caractéristique, mais l'étroitesse de la Suzuki et l'impression de machine compacte qu'elle renvoie contribuent beaucoup à cette qualité.

Conclusion

Pour ceux et celles qui suivent de près l'évolution de ces motos et en considèrent l'achat, une machine comme la GSX-R1000R n'a d'intérêt que si ses performances sur circuit sont du plus haut niveau et, idéalement, les meilleures de la classe.

Or, le calibre de cette classe est tellement élevé -elle est carrément l'équivalent des voitures exotiques coûtant un « zillion » de dollars - qu'il est difficile d'y établir une hiérarchie. Cela dit, une chose est désormais on ne peut plus claire, c'est que la GSX-R1000R ne traîne plus au bas de cette hiérarchie. Bien au contraire, puisqu'elle fait maintenant - à nouveau - partie des options les plus impressionnantes du créneau. 

Bertrand Gahel est l'auteur du Guide de la moto.

FICHE TECHNIQUE

Marque Suzuki 

Modèle GSX-R1000R 

Prix 21 899 $

Garantie 1 an/kilométrage illimité

Moteur quatre-cylindres en ligne de 999,8 cc refroidi par liquide 

Transmission à six rapports, entraînement final par chaîne 

Poids (tous pleins faits) 203 kg 

Frein avant deux disques avec étriers à quatre pistons et ABS 

Frein arrière un disque avec étrier à un piston et ABS

Pneus avant 120/70-17

Pneu arrière 190/55-17




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer