Street Cup et Street Scrambler: leçon de rétro par Triumph

La nouvelle Street Cup, de Triumph... (Photo fournie par Triumph)

Agrandir

La nouvelle Street Cup, de Triumph

Photo fournie par Triumph

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Bertrand Gahel

collaboration spéciale

La Presse

(Séville, Espagne) Ce style rétro à la mode ces temps-ci, celui qu'à peu près toutes les marques de moto proposent désormais, chez Triumph, on l'a inventé. N'ayant rien à prouver en la matière, la marque anglaise a donc la liberté de créer ce que bon lui semble, comme ces nouvelles Street Cup et Street Scrambler.

La Street Scrambler, de Triumph... (Photo fournie par Triumph) - image 1.0

Agrandir

La Street Scrambler, de Triumph

Photo fournie par Triumph

Le maître

Existe-t-il un constructeur de motos qui réussit mieux le rétro que Triumph? La réponse est non. Au lieu, comme la plupart des marques, de reproduire un style parce qu'un comptable a découvert qu'il est populaire, chez Triumph, on crée, tout simplement, par instinct et sans regarder chez les autres. Parce qu'il vient du maître, le résultat est fascinant. Pousse-t-on l'authenticité de la ligne originale ou favorise-t-on plutôt une interprétation moderne de cette ligne? Et que faire du côté de la mécanique? Autant de questions dont les réponses glissent comme un savon mouillé dans les mains des marques rivales. Regardez et apprenez.

Ce style rétro à la mode ces temps-ci, celui qu'à... (Photo fournie par Triumph) - image 2.0

Agrandir

Photo fournie par Triumph

Les bons choix

Triumph peut, s'il le choisit, jouer la carte historique et offrir un modèle qu'on peinera à distinguer d'une monture originale datant de 1960. Il le fait d'ailleurs actuellement avec certaines de ses Bonneville. Mais dans le cas des nouvelles Street Cup et Street Scrambler, le constructeur a plutôt choisi de croiser passé et présent. La paire de nouveautés est ainsi construite autour d'une plateforme lancée il y a à peine un an. Le moteur et le châssis sont tous les deux à la fine pointe, malgré leur look volontairement vieillot, tandis que les lignes sont un intéressant - et très réussi - mélange de neuf et de vieux. 

Ce style rétro à la mode ces temps-ci, celui qu'à... (Photo fournie par Triumph) - image 3.0

Agrandir

Photo fournie par Triumph

Une plateforme, deux modèles

Même si elles partagent leurs principaux composants, les Street Cup et Street Scrambler sont réellement deux motos différentes. La première, avec son petit saute-vent et son arrière fuyant, joue joliment la carte Café Racer tandis que la seconde, avec ses roues à rayons, son échappement haut et sa silhouette haute, joue plutôt celle des Scrambler passe-partout, tout aussi habilement. Mais les Cup et Scrambler sont également distinctes lorsqu'on se retrouve à leurs commandes, chacune offrant sa propre position de conduite et proposant au pilote une expérience de pilotage différente. 

Ce style rétro à la mode ces temps-ci, celui qu'à... (Photo fournie par Triumph) - image 4.0

Agrandir

Photo fournie par Triumph

La Cup

Sur la Cup, installé de façon relativement compacte, les pieds un peu hauts et les mains basses, on se sent sur quelque chose de sportif, mais pas selon la description moderne du terme. Vu la ligne, l'effet est sûrement en partie psychologique, mais l'impression ressentie est celle de piloter une sportive d'époque avec toutes les caractéristiques modernes à sa disposition. Le sentiment prédominant en est un de douceur et d'aisance d'utilisation. Malgré sa cylindrée de presque un litre, absolument rien de la Cup n'intimide. Bien au contraire, l'équilibre est tel qu'elle peut autant être envisagée par un motocycliste novice comme première monture que par un expert qui craque pour son style. 

Ce style rétro à la mode ces temps-ci, celui qu'à... (Photo fournie par Triumph) - image 5.0

Agrandir

Photo fournie par Triumph

La Scrambler

Le dos redressé par le guidon haut, les jambes plus dégagées grâce à des repose-pieds plus bas, on respire un peu plus sur la Scrambler. D'ailleurs, le rôle de passe-partout du modèle implique qu'on respirera d'autres environnements que ceux de la ville et des autoroutes où, par ailleurs, elle se comporte aussi bien que la Street Cup. Grâce à ses suspensions recalibrées, à ses pneus à gros crampons et à sa position de conduite naturelle, la Street Scrambler permet en effet de s'échapper dans la nature. Ça n'est pas une machine de rallye, loin de là, mais elle reste tout à fait capable de s'aventurer hors route. 

Ce style rétro à la mode ces temps-ci, celui qu'à... (Photo fournie par Triumph) - image 6.0

Agrandir

Photo fournie par Triumph

Un moteur génial, un châssis accueillant

Derrière ces comportements différents, mais tout aussi invitants se trouvent un moteur absolument charmant et un châssis solide et précis. Le Twin parallèle partagé par les Cup et Scrambler génère à peine 55 chevaux, ce qui, sur papier, n'a certainement rien d'impressionnant. Mais sur la route, son tremblement franc, sa sonorité lourde et son excellent couple en font un véritable plaisir qu'on ne se lasse pas de solliciter. En ce qui concerne la partie cycle, aucun indice visuel ne laisse présager à quel point elle se montre sympathique et facile d'accès. Toutes les manoeuvres sont accomplies instinctivement, sans effort, sans adaptation. En bonus, l'ABS est livré en équipement de série sur les deux modèles. 

Conclusion 

Le rétro peut prendre mille et une formes. La plupart des constructeurs se concentrent sur le style en juxtaposant simplement des lignes d'époque à des bases existantes. Triumph va infiniment plus loin en réinterprétant dans sa totalité le concept de moto rétro. Dans le cas des Street Cup et Street Scrambler, cette interprétation produit non seulement des modèles aux lignes charmantes, mais aussi des motos qui se comportent différemment. Elles proposent tout ce à quoi on peut s'attendre d'une moto moderne d'un point de vue mécanique, mais elles le mélangent de manière délicieuse avec des comportements et des sensations qui n'ont rien ou très peu à voir avec la moyenne des routières actuellement sur le marché. 

Bertrand Gahel est l'auteur du Guide de la moto

Frais de transport et d'hébergement payés par Triumph.

___________________________________________________________

Fiche technique

Marque: Triumph 

Modèles: Street Cup/Street Scrambler 

Prix: 11 400 $/11 600 $

Garantie: 2 ans/kilométrage illimité

Moteur: Twin parallèle de 900 cc refroidi par liquide 

Transmission à 5 rapports, entraînement final par chaîne 

Poids à sec: 200/206 kg 

Frein avant: 1 disque avec étrier à 2 pistons et ABS 

Frein arrière: 1 disque avec étrier à 2 pistons et ABS

Pneu avant: 100/90-18/100/90-19

Pneu arrière: 150/70-17




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer