article:4604512:article

Un dernier conseil avant la pause du temps des Fêtes

L'hiver est de retour, automobilistes soyez aux aguets!

Agrandir

L'hiver est de retour, automobilistes soyez aux aguets!

Photo AFP

Publicité

Publicité

Éric Lefrançois | La Presse

Publié le 17 décembre 2012 | Mise à jour le 31 décembre 2012 à 10h49

«L'homme n'a pas le sens de la vitesse», écrivait Wolfgang Böcher, professeur de prévention routière de l'Université d'Essen en Allemagne. «En fait, il n'a aucun sens biologique lui permettant d'apprécier la vitesse; il ne perçoit que l'accélération».

Pour s'en convaincre, il suffit de rouler - sur l'autoroute Jean-Lesage par exemple - une vingtaine de kilomètres à la vitesse légale permise pour que celle-ci nous semble trop peu élevée. Inconsciemment, nous nous mettons alors à rouler plus vite... au risque de nous retrouver dans le décor. Voilà exactement ce qui s'est produit jeudi soir dernier sur ce monotone tronçon de route qui relie Québec à Montréal. Un automobiliste me double à vitesse grand V sur une chaussée partiellement enneigée. Ce faisant, il pose un pneu sur une plaque de glace, perte d'adhérence qui pousse le train arrière sur le bas-côté et bonsoir! il est parti... Hélas, il ne sera pas le dernier à commettre pareille erreur de jugement cet hiver.

Plusieurs études indiquent qu'en général les automobilistes ont tendance à croire que leur vitesse est en parfaite adéquation avec le coefficient d'adhérence de la chaussée. Ces mêmes études concluent, par ailleurs que, sur une route détrempée ou enneigée, nous avons tendance à surévaluer notre vitesse, tandis que sur une route sèche et parfaitement dégagée, nous la sous-estimons plus volontiers.

Une des règles élémentaires de la conduite hivernale consiste à adapter sa vitesse aux conditions routières. Un classique, mais voilà une règle que nous respectons que trop peu. D'ailleurs, tous les spécialistes vous le diront: les limites de vitesse imposées sur nos routes se révèlent généralement trop élevées lorsque la chaussée se couvre, en partie ou en totalité de glace ou de neige.

Artifices technologiques?

Antiblocage des freins, correcteur de stabilité électronique et autres dispositifs du genre ont apparemment un effet pernicieux sur certains d'entre nous, bien qu'il n'existe malheureusement aucune étude sérieuse pour le prouver. Chose certaine cependant, il existe une corrélation directe entre la vitesse et la fausse impression de sécurité suscitée par les technologies actuelles.

La volonté des constructeurs de rendre l'automobile accessible au plus grand nombre implique de plus en plus que nos véhicules veillent à tout, et nous décharge par le fait même de nos devoirs. Autrement dit, on transfert peu à peu du conducteur au véhicule la responsabilité des actes intelligents. Mais il y a là un risque évident, celui d'endormir notre méfiance naturelle, une qualité qui s'avère indispensable lorsque nous prenons le volant, surtout en cette période de l'année.

Publicité

Certains argumenteront que ces artifices électroniques coûtent moins cher que la formation de millions de conducteurs à la maîtrise d'une perte de contrôle. Sans doute, mais comment peut-on apprendre de ses erreurs lorsque les béquilles électroniques de nos véhicules sont programmées pour les camoufler? Et que dire de tous ces nouveaux conducteurs qui affronteront leur premier hiver? Il ne leur sera pas facile d'éviter des pièges qu'ils n'ont pas nécessairement appris à identifier, ni dans les salles de classe, ni dans le cadre de leur formation pratique.

Sur ce rappel de sécurité, toute l'équipe de l'Auto vous souhaite de très joyeuses Fêtes!

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Toyota Prius c 2012: Le Troisième élément

Toyota Prius c 2012: Le Troisième élément

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaires (9)
  • Bilan d'hier matin sur 10 km à une limite < 70 km/h. Trois véhicule dans le fossé.
    Tous dans une ligne droite...
    Honnêtement, c'est trois là n'auraient jamais dû se planté à ces endroits. Y a du monde qui ne savent juste pas conduire et qui sont dangereux pour les autres. Un face-à-face aurait pû arriver aux trois. Les trois véhicules étaient surement équipés des systèmes de stabilité, Un CR-V de l'année, un Sante Fe pas vieux du tout et semblait être une Camry.
    P-ê leurs pneus sont bon à rien dans la slush, que les municipalité s'amuse à créer en épandant du sel sur de la neige au lieu de gratter. Une bande de slush de 6" d'épais, cé vraiment pire que 6" de neige.
  • Je ne croie pas a ces "senseurs-capteurs" qui ameliorent votre conduite:en fait ils prennent la place du cerveau qui devrait conduire sa voiture.J etais chez un marchand de pneus canadien et j'écoutais le commis vendre des pneus "a glace" ,,le monsieur qui les acheté pensait qu'il achetait des ventousses sur route,,s'est le danger.En hiver j,augmente ma distance avec le vehicule que je suis a cause de l'adherence de chacun.Les lignes chaunes sur
  • Une bonne expérience de conduite et les aides peuvent réellement sauver des vies.
    Quand je prends possession d'un véhicule neuf, je tente d'aller dans un stationnement désert et glissant pour connaître comment il réagit, avec et sans les aides électroniques. Juste pour connaître les réactions.
    Une structure bien équilibrée aide aussi à moins dépendre des aides électroniques. Ma Focus avait des systèmes d,appoint électroniques et ces derniers entraient peu souvent en fonction, et pourtant, dans des conditions semblables mon ancienne Echo peinait.
  • oups, en fait, je voulais dire * ET le MANQUE de connaisance
    Pour le reste, bien d'accord avec SMIS et autres, les "aides" sont suivant plus une nuisance que autre chose, en conditions de neiges profondes ou autres...
  • Il y a bien longtemps j'avais pris des cours de conduite sur neige et glace (dérapage contrôlé), j'avais adoré ça et tout le monde devraient en prendre !
    Pour moi les "aides à la conduite" ne sont que des gadgets pour compenser l'incompétence des gens au volant !
  • Ce n'est pas la vitesse le vrai problème en hiver, c'est l'addition de la Vitesse ET de la connaissance approfondie de la conduite en conditions glacé/enneigé. Si au lieu d'une formation sur comment respecté le code de la route, ce serait de vrai cours de conduite, avec formation approfondie en hiver, avec re-formation au 5-7 ans. Ça, ça aiderais vraiment au bilan routier. Les pilotes de rallyes conduisent pas mal plus rapidement, mais savent contrôler le véhicule, et quel action faire, ou ne pas faire... Dans les pays scandinave, ils ne mettre a peu près aucun sels de déglaçages, seulement un peu de sable, et je ne suis pas sûr que leur bilan soit pire que le notre, bien au contraire!
    Combien de fois on voit une auto rentré de reculons dans le fossé! Si c'est pas un signe que la personne à toucher au freins, ou trop brusquement décéléré, alors qu'un côté de la voiture avait moins d'adhérence que l'autre...
  • Bien d'accord et joyeuses Fêtes! :)
    Je suis le type de conducteur qui s'adapte, qu'importe ce que le conducteur derrière moi en pense! La sécurité et la logique en premier. J'ai lu l'an dernier que la surface sur laquelle notre vie repose derrière le volant est aussi large que 4 cartes de crédit (une par roue)!!! Ça fait réfléchir...
    Ma subaru, avec sa traction intégrale légendaire (oui oui je suis fan)... ;-) me donne un léger sentiment de plus de sécurité. Bref, léger et non pas invincible et stupide. Tout se passe derrière le volant.
    Par contre, je suis pas mal certains (comme vous l'écrivez) que les gadgets et plus la traction intégrale donne un faux sentiment de sécurité et de supériorité à bien des usagers de la route.
    Soyez prudent pendant les Fêtes et particulièrement en ce début de semaine! :)
  • J'ai toujours une crainte quand je vois des annonces publicitaires de constructeurs automobiles qui ont mis au point un nouveau gadget pour faire quelque chose à la place du chauffeur.
    Moi aussi j'ai peur que ça "endorme la méfiance naturelle" des chauffeurs. Merci de parler ainsi de ce phénomène! Joyeuses Fêtes à vous aussi.
  • Personnellement, les aides (le béquilles) à la conduites on fait de moi un moins bon conducteur. J'ai apris à conduire avec les dérapages et ça faisait partie de notre aprentissage de ramener le véhicule, traction ou propulsion, dans le bon chemin.
    Ceux qui ont appris dans la "garnotte" savent ce que je veux dire.

    Cette apprentissage m'a sauvé deux accidents qui aurait pû être très grave sur la glace et la slush.
    Maintenant, impossible de faire des manoeuvres sans que le véhicule coupe les gaz ou ce mette à jouer du ABS pour changer la direction. Pour moi, ça ne m'aide pas. Et pas moyen de tout désactiver, à ma connaissance.
    Par contre, le système anti-louvoiement est très impressionnant et efficase lorsqu'une situation provoque le louvoiement d'une remorque pesante.

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer