article:4620324:article

La sécurité ne vend pas

C'est l'air du temps qui conditionne le message en matière de critères de sélection d'un véhicule et, actuellement, il est axé plutôt sur des préoccupations économiques et environnementales. La sécurité? On préfère visiblement laisser les législateurs en faire la promotion.

Agrandir

C'est l'air du temps qui conditionne le message en matière de critères de sélection d'un véhicule et, actuellement, il est axé plutôt sur des préoccupations économiques et environnementales. La sécurité? On préfère visiblement laisser les législateurs en faire la promotion.

Photo : Kim Kyung-Hoon, archives Reuters

Publicité

Publicité

Éric Lefrançois | La Presse

Publié le 11 février 2013 | Mise à jour le 25 février 2013 à 08h49

Certains constructeurs automobiles proposent des aides à la conduite de plus en plus perfectionnées. D'autres prétendent concevoir des véhicules plus sûrs. C'est bien, mais le consommateur en fait-il pour autant un critère de sélection? Pas si sûr!

En matière d'image, la sécurité automobile est, pour un constructeur, difficile à vendre. Dans l'inconscient collectif, les mots «accident», «blessures», «mortalité» sont les perceptions qui s'en rapprochent le plus. Nous sommes ici très loin du discours habituel qui tend à considérer l'automobile en tant qu'objet de plaisir, de liberté ou d'autonomie. La sécurité? Pour la plupart des automobilistes, il s'agit d'une valeur ajoutée, voire d'un acquis, une obligation. L'esthétique, le prix, la consommation de carburant, la technologie et la fiabilité représentent des arguments de vente.

Volvo, par exemple, a mis du temps à le comprendre. Cette marque d'origine suédoise a longtemps fait de la sécurité son fonds de commerce. La minuscule part de marché détenue par Volvo démontre, à elle seule, que la sécurité ne vend pas. Si tel avait été le cas, on trouvait une création de ce constructeur scandinave dans toutes les entrées de garage du monde.

Comprenons-nous bien, les automobilistes demeurent conscients que les accidents de la route n'arrivent pas forcément qu'aux autres. Mais s'ils surviennent, c'est bien à cause des autres...

Publicité

Les inégalités

Pour autant, on ne peut pas dire que les marques ne communiquent pas sur la sécurité. Certaines, plus que d'autres, ne manquent pas de nous rappeler qu'elles comptent plus d'étoiles ou de mentions dans leur bulletin. Mais cet argument, parfois publicisé, est souvent noyé dans le flot descriptif des avancées technologiques, du respect de l'environnement ou simplement du grand volume du coffre... D'autant plus que, législation aidant, les coussins gonflables et le correcteur de stabilité électronique, pour ne parler que d'eux, sont devenus des équipements de série, y compris sur les modèles les plus financièrement accessibles. Tout comme le furent les ceintures de sécurité dans les années 60 et 70.

C'est l'air du temps qui conditionne le message et actuellement, il semble clair qu'il est axé plutôt sur des préoccupations économiques et environnementales. La sécurité? On préfère visiblement laisser les législateurs en faire la promotion, comme la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) aux États-Unis ou EuroNCAP sur le Vieux Continent. En distribuant leurs étoiles, ces organismes s'acquittent de la tâche de diffuser l'information sur la sécurité dite passive, c'est-à-dire lorsque l'accident est inévitable.

Malheureusement, ces mêmes étoiles tiennent peu ou pas compte des avancées en matière de sécurité active, c'est-à-dire des dispositifs susceptibles d'éviter l'accident. C'est pourtant dans cette catégorie que les constructeurs trouvent matière à pavoiser et à nous déprimer aussi. En effet, dans ce domaine, tous les automobilistes ne sont pas égaux. Plusieurs aides à la conduite, comme le régulateur de vitesse intelligent ou les capteurs d'angles morts, sont réservées à des véhicules élitistes ou mieux richement équipés.

Un impact à vérifier

D'aucuns se consoleront à l'idée qu'il est difficile de dire avec précision quel impact ou quelle valeur ont toutes ces aides à la conduite sur la sécurité active d'un véhicule. En effet, certains conducteurs, pas ou mal informés, ont parfois tendance à augmenter les risques au volant. Ils estiment pouvoir compter à tort sur un équipement leur permettant de raccourcir les distances de freinage ou encore de défier les lois de la gravité.

Un travail important de formation des représentants chez les concessionnaires doit être mené. Ces derniers se tournent vers des options plus aisées - et plus valorisantes pour le client - à vendre comme un toit panoramique en verre ou des jantes au fini nickelé.

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Fusion 2012: L'apprentie sportive

Ford - Fusion 2012: L'apprentie sportive

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaires (24)
  • @simon_c
    Ah. Un ecran qui tient dans la paume d'une main n'est pas aussi pratique qu'un veritable ordi mais helas, j'ai perdu les accents.
    Voici donc votre phrase: "Sur la fiabilité et l'utilité des systèmes, notamment l'ABS, je n'ai pas encore rencontré un seul conducteur qui puisse agir individuellement sur chacun de ses quatre freins."
    Reconnaissez que c'est pretendre que si votre auto n'est par dote de l'abs, vous ne pourrez freiner efficacement en situations d'urgence. Allez changer votre auto pour un modele recent avec l'abs standard.
    Dans un message plus recent, vous dites aussi: "On peut être prudent sans avoir peur et être très habile au volant." ?????
    La peur nous place en situation de non-performance. Elle facilite la prise de mauvases decisions.
    Finalement, la cerise sur le sundae: "D'ailleurs on pourrait vérifier qui a vraiment peur et qui est habile sur un circuit."
    Vous aimez narguer l'automobiliste a la lumiere rouge pour une petite acceleration? C'est pas vrai. Vous me decevez tellement monsieur.

  • Pourtant on sais très bien que la majorité des acheteurs de gros SUV n'en ont pas besoin et les achètent pour le sentiment de sécurité qu'ils procurent. Ils ne lisent pas les rapports de la NHTSA, ils veulent seulement avoir le maximum de métal entre eux et les autres voitures.
  • @ simon_c
    Ce n'est pas comme cela que vous l'avez écrit. Vous dites que personne ne peut contrôler quartés freins en même temps. Il n'y a que l'abs pour faire une belle job. Désolé mais avant cette technologie, les coureurs automobiles, qui poussent leurs véhicules au maximum, savaient moduler le freinage sans perdre la maîtrise.
    Deuxièmement, les écoles de conduite avancée où tu n'apprends rien parce que tu ne peux pas enfoncer l'accélérateur sont une perte d'argent, les instructeurs qui te montent la conduite avancée à faible vitesse sont des téteux. Il n'a jamais été question de vous.
  • La sécurité, ça commence par bien voir et être bien vu. Nettoyer les vitres et phares, dégager les vitres des gugusses inutiles et ne pas sur-teinter par vos fenêtres.
    Ensuite, avoir un véhicule en bon état de marche. On a beau être le meilleur pilote au monde, ou avoir les meilleurs systèmes actifs, si la suspension pratiquement défoncée ou les pneus mal gonflés, la réaction ne pourra pas être optimale en situation d'urgence. Question : qui a vraiment vérifié la pression de ses pneus au cours des dernières semaines ?
    Connaître son véhicule. Pour moi, ça veut dire, lorsque je prends possession d'un véhicule, aller dans un stationnement désert et tester les limites du véhicule. Avec et sans les systèmes de stabilité et de freinage ABS (parfois retirer un fusible suffit).
    M'semble que c'est la base.
  • @kiroulbien : je ne savais pas que d'affirmer que les freins ABS permettent de contrôler individuellement chaque frein alors que un conducteur ne peut pas le faire était hautain. Me voilà renseigner sur ce qui est hautain ou non.
    Merci pour l'instruction. Si vous recherchez des cours de conduite avancée, Mécaglisse offre d'excellent cours. Vous divisez par contre les cours en 2 catégories : les cours pour têteux et les cours BMW. Je vous suggère d'aller les (gens de Mécaglisse) informer en personne qu'ils font des cours pour têteux, parce que ce n'est pas l'école BMW. : Allez-vous le faire ? (sur cette question, j'apprécierais une réponse construite de votre part : allez-vous informer Mécaglisse que ses cours s'adressent à des têteux, oui ou non, et pourquoi, ? )
    Ce genre de remarque me de votre part me semblait hautaine mais comme ça ne concerne pas les freins ABS, je devais être dans l'erreur.
    On peut être prudent sans avoir peur et être très habile au volant. D'ailleurs on pourrait vérifier qui a vraiment peur et qui est habile sur un circuit.
    Simon Chartrand
    Montréal
  • Pour moi la sécurité est le dernier de mes critères d'achat. Neuf c'est trop coûteux, ensuite j'en profite si le véhicule en est muni, surtout de la sécurité passive. Parce rien ne nous protègent de quelqu'un qui brûle un feu rouge ou qui roule trop vite, et ça peut être soi même le fautif.
  • Pour mes 4 derniers achats de véhicule, j?ai attentivement regardé les vidéo de IIHS sur youtube. En comparant, vous pouvez vous faire votre propre idée sur la sécurité passive.
    Pour moi, c?est la plus importante. Une fois les gadgets de sécurité active passés, c?est la protection mécanique qui vous protègera, vous et vos passagers. Et les gadgets, ça n?empêche pas quelqu?un de passer sur une lumière rouge.
    Voici un exemple de leur test le plus avancé et difficile pour le voiture. Ça pousse les fabricant à ce surpasser. En anglais, désolé?bravo honda!
    http://www.youtube.com/watch?v=ByPAhoeU6UQ
    Faite une recherche avec votre véhicule. Genre « IIHS crash test Mazda CX-5 »
    http://www.youtube.com/watch?v=mzATTyPfKg8
    http://www.youtube.com/watch?v=a1KInlbPj1w
    les memes tests par la NCAP en europe, remarqué l?absence de coussin sur le coté en frontal
    http://www.youtube.com/watch?v=BeAqCuLeld0
    Et ceux de la NHTSA
    http://www.youtube.com/watch?v=DUAxTJr8AY8
    La sécurité de ma famille était le critère numéro 1. Mais les choix sont nombreux alors c?est facile de trouver quelque chose de sécuritaire, beau et qui ne consomme pas trop de gaz (ça ne passera jamais avant la sécurité dans mon cas)
    Pour comparer les allemandes avec une chinoise?
    http://www.youtube.com/watch?v=_ULm6QrC428
  • La sécurité active des voitures est une bonne chose en soi. On ne peut pas être contre la vertu. Ce qui serait souhaitable, c'est qu'elle soit optionnelle à l'achat pour quelqu'un qui, par choix ou à cause de son expérience, considère avoir assez de dextérité pour s'en passer et dépenser son argent ailleurs.
    Mais qui est assez honnête pour évaluer ses propres limites ? Voila la question.
  • Lors d'un accident on importe toujours la faute soit à l'alcool ou la vitesse.
    Jamais à l,IMBÉCILITÉ!!!
    Pourtant chacun de nous en sommes témoins continuellement.
    Et que dire des innombrables conducteurs qui on le jugement altéré par la prise de médicaments et tous leurs effets secondaires, légalement.
    Pendant ce temps on prête oreilles aux niaiseries de Jean-Marie de Koninck qui ne veux pas nous voir rouler à plus de100Km sur l'autoroute ou il est permis de rouler 60Km/hre!
    On fait dure...
  • La sécurité ?
    90% des gens ne savent pas qu'en cas de tempête et de mauvais temps on devrait rouler avec les lumières allumées. Alors imaginez un peu si leur parle de sécurité particulière à certains véhicules.
  • J'aimerais secondé francois_qc dont le propos résume l'essentiel de ma pensée.
    Volvo a commencé a vendre des automobiles la journée où quelqu'un a réussi à leur faire comprendre qu'une automobile doit ressembler à autre chose qu'une boîte de barbecue montée sur quatres roues. Les formes rondes attirent le regards. C'est beaux!
    À simon_c qui ne peut s'empêcher d'émettre un commentaire hautain avec sa remarque sur l'ABS, où avez-vous pris votre cours de conduite avancée? Chez BMW à 800$ pour une journée ou chez les "téteux" qui ont peur d'enfoncer l'accélérateur?
  • Je dois avouer que la paternité a fait augmenter l'importance de la sécurité dans ma liste de critères.
    J'ai pris des cours de conduite avancé et, même si je crois bien conduire (comme tous les Québécois) et que je le fais avec prudence, je ne suis pas à l'abris de l'imbécilité des autres.
    Sur la fiabilité et l'utilité des systèmes, notamment l'ABS, je n'ai pas encore rencontré un seul conducteur qui puisse agir individuellement sur chacun de ses quatre freins.
  • Les faibles ventes de Volvo n'ont rien à voir avec la sécurité mais plutôt avec le fait que la compagnie n'a plus d'image claire. Celle-ci a laissé tomber l'une de ses trois valeurs fondamentales, l'environnement (avec la sécurité et la qualité). Et alors que plus de 60 % de leur clientèle est féminine, ils ont laissé tomber également leur préoccupation antérieure à l'égard de l'égalité entre les femmes et les hommes de même que le marketing de bon goût... C'est la crise identitaire de Volvo (maintenant vendue à une compagnie chinoise, Geely) qui entraîne les faibles ventes, et non le désintérêt de la sécurité, qui est d'ailleurs mentionnée partout par les autres manufacturiers (dont Kia, Toyota, Hyundai et Chevrolet...)
  • Vous concluez trop vite....
  • Je suis en désaccord avec votre analyse du cas de Volvo. Cette marque a longtemps misé sur un marché dit de "niche" et y réussissait très bien. Les Volvo étaient sécuritaires, logeables et pratiques. L'esthétique venait en dernier. Le public-cible de Volvo était relativement petit mais bien défini et sensible à ses arguments. Les difficultés de Volvo ont plutôt commencé quand on a décidé de ramener l'esthétique au sommet. La dernière Volvo à suivre ces règles était la S70 (aussi bien sûr la V70). Les amateurs traditionnels de la marque n'ont pas apprécié les changements esthétiques et les autres ne les ont pas vus... Résultat, Volvo perd une bonne partie de son public traditionnel mais ne réussit pas à séduire les autres. Volvo est en grande difficulté à mon avis.
  • Les aides à la conduite ne sont que des béquilles pour compenser l?incompétence et inattention des gens au volant ! Et trop de gens se fient à ces aides et ne font pas attention.
    Freins ABS ? Quand on connais les différentes techniques de freinage (selon le sol), dons le freinage au seuil, l?ABS devient fatiguant et allonge même les distances de freinage dans certaines circonstances.
    Contrôle de stabilité ? Autre gadget pour ceux qui ne savent pas conduire. Mon véhicule actuel a ça et mon précédent aussi, mais les 12 autres avant, non et je me suis jamais planté nulle part. Oui, mes véhicules sont régulièrement partis en dérapage et j?ai toujours su les ramener, c?est même amusant. Que voulez-vous, j?ai déjà pris des cours de dérapage contrôlé (glace et neige), ça devrait faire partir des cours de conduite de base au Québec !
    Détection des angles morts ? Franchement, si les gens savaient ajuster leurs rétroviseurs extérieurs ils n?auraient pas besoin de ça. Ben non, ils essaient de voir 3 fois la même chose dans leurs rétroviseurs ! Les rétroviseurs extérieurs doivent être ajuster plus large pour voir les lignes de trafic chaque côté et ceux dans les angles morts, pas la même chose que le rétroviseur intérieur ! Et pour quelque cents, on peut s?acheter et coller des petits miroirs convexes, pas d?angle mort avec ça.
    Et je pourrais tout les passer comme ça, les aides à la conduite.
    Les différentes cotes (étoiles) de résistance à l?impacte ne sont pas mon critère numéro un, mais ça compte si j?hésite entre deux véhicules.
    Anyway ?
  • Vous parliez du sentiment de sécurité alors j'en conclus que vous concédez le point. Personne ne garantit que les aides à la conduite vont empêcher tous les accidents, juste que ça peut en prévenir à l'occasion. Juste une vie de sauvée c'est bien suffisant pour moi.
  • @bliyaal
    Vous pouvez toujours extrapoler sur les ceintures, mais les ceintures ne conduisent pas la voiture à votre place.
    Vous parlez de conditions exceptionnelles, ou de toute façon aucune aide à la conduite ne pourra vous aider. Je viens d'en faire la douloureuse expérience avec une Jetta TDI 2013. Glace noire a un croisement, conducteur qui ne marque pas son arrêt et malgré l'ESP et l'anti patinage Boum ! Sans grand dommage mais un bumper à changer. 2 de vos exemples dans un seul événement ou les aides électronique n'ont été d'aucun secours.

  • Le prix d'un véhicule passe en premier, après c'est le look avec son utilité. La sécurité passe après. Volvo a toujours bien fait ses devoirs en sécurité mais cette marque a toujours été considéré comme des véhicules de luxe donc hors de porter des consommateurs. À un certain prix, les Allemandes rivalisent bien.
  • Moi, je suis acheteur de sécurité. Un père de famille regarde ça.
    Je regarde les étoiles de la NHTSA. je veux une barge de coussins gonflables, une tenue de route supérieure et une distance de freinaige 100 à 0 en moins de 40 m. Comme l'ESP (electronic stability program) m'a déjà sauvé une couple de dérapage sur la glace noire, j'ai toujours payé pour ça à partir de 2003 (bien avant que ça devienne obligatoire...).
    Il y a une frange de la population qui tient compte de la sécurité. marginale ?
    je ne saurais dire...
  • @goglus
    ..mais.. les gens n'aiment PAS le vert! Voyez d'ailleurs comme elles sont rares les Volvo vertes!
  • @kawa29 :
    En suivant votre raisonnement on pourrait faire le même commentaire sur la présence et le port obligatoire de la ceinture de sécurité. Ça donne un faux sentiment de sécurité et les gens roulent plus vite. N'importe quoi? Vous avez raison!
    Les aides à la conduite peuvent sauver la vie des gens même les plus attentifs. La glace noire vous connaissez? Ce n'est qu'un exemple d'imprévus qu'on peut rencontrer sur la route tout comme devoir réagir à un autre conducteur dangereux.
  • Ce qui est formidable avec le métier de journaliste-chroniqueur, c'est qu'on peut affirmer n'importe quoi sans aucune preuve. "La sécurité ne vend pas". Ça vient d'où? Une recherche, une étude, un sondage? Non. Le seul argument, c'est que si ça se vendait, il y aurait des Volvo partout!!! Si on reste au même niveau de raisonnement, on pourrait affirmer: les gens n'aiment pas le vert, sinon il seraient tous habillés en vert...
  • Je trouve dommage toutes ces aides à la conduite. Ça déresponsabilise le conducteur. En effet pourquoi être concentré sur ce qui se passe autour de nous puisque la voiture s'en occupe. L'impression d'etre dans le confort de son salon en étant au volant, donne au conducteur un faux sentiment de sécurité et ammoindri la vigilence.

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer