article:4634397:article

BILLETSavoir capturer l'attention des médias

Comme les autres salons, celui de New York, qui s'ouvre vendredi, sera riche en événements isolés. Mais dans le hall principal, les premières mondiales y seront rares, comme partout ailleurs.

Agrandir

Comme les autres salons, celui de New York, qui s'ouvre vendredi, sera riche en événements isolés. Mais dans le hall principal, les premières mondiales y seront rares, comme partout ailleurs.

Photo archives AFP

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Éric LeFrançois | La Presse

Publié le 25 mars 2013 | Mise à jour le 8 avril 2013 à 08h49

Dans un monde automobile où la différence se fait sur la capacité à se démarquer des autres, les constructeurs cherchent de nouvelles façons de capter l'attention des médias durant les salons.

Ce n'est plus vraiment dans les salons automobiles que l'on découvre les nouveaux modèles. Ceux-ci ont le plus souvent été dévoilés avant que le public puisse prendre la mesure du véhicule.

Le Salon de New York, qui s'ouvre vendredi et ferme ses portes le 7 avril, ne réserve guère de grandes premières mondiales, hormis la Cadillac CTS, le Jeep Cherokee, le Range Rover Sport ou l'Acura MDX. Mais le rendez-vous new-yorkais sera, pour la presse spécialisée, riche en dévoilements isolés. Une pratique de plus en plus courante chez les constructeurs. Ainsi, cette semaine, Audi dévoilera en marge de cet événement sa berline A3. Celle-ci sera présentée en avant-première aux journalistes et non au public. Ce dernier ne la découvrira officiellement qu'à l'exposition de Shanghai, qui se déroulera le mois prochain. L'idée d'une seconde, voire d'une troisième présentation - si l'on tient compte des informations déjà diffusées sur l'internet - permet à la firme allemande de maximiser son influence dans les médias. Audi n'est pas la seule entreprise automobile à utiliser ce stratagème.

BMW, dont le siège social américain se trouve au New Jersey, profitera aussi de la présence de journalistes spécialisés dans l'Empire State. La marque bavaroise les invite à une «brève prise en main d'un prototype» et à une réunion technique avec les motoristes au sujet du trois-cylindres 1 litre qu'elle a mis au point. À une centaine de kilomètres de là, le groupe Jaguar Land Rover tiendra une séance portant sur le design de ses futurs produits. Il y aura des choix à faire.

Publicité

New York n'est pas un exemple isolé. Récemment, Mercedes a fait de même à Detroit au début de l'année. La CLA a fait la manchette sans jamais poser une roue au salon. Son dévoilement avait été orchestré à l'extérieur des murs de l'événement.

La visibilité pour seul critère

Pour maximiser leur visibilité médiatique, certains constructeurs empruntent d'autres sentiers. C'est le cas par exemple de Mazda. Faute de bénéficier d'un budget aussi conséquent que les marques allemandes précédemment citées, le constructeur japonais préfère réserver ses annonces à des salons où les dévoilements à fort déploiement sont plutôt rares. Ainsi, la présentation de la récente berline 6 s'est déroulée à Moscou l'été dernier. Une stratégie autrefois utilisée par la défunte marque Saturn, qui avait choisi de présenter son utilitaire VUE au salon automobile de Miami...

Il arrive parfois que des constructeurs décalent la sortie publique d'un nouveau modèle, de crainte que celui-ci ne passe inaperçu auprès des journalistes. À Genève, par exemple, hormis LaFerrari, quelle autre nouveauté aura autant marqué les esprits? Pratiquement aucune. La presse et le public n'avaient d'yeux que pour la dernière née de Maranello. Juste à la regarder, on comprend pourquoi.

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaires (9)
  • @PYTHON
    Disons que je vais arrêter la discussion ici, je suis surpris de vos commentaires et je ne peux plus y répondre.
  • @jeanvesti
    "M. Descarries s'en va au salon de New-York, à quoi ça sert ???"
    Alors vous dites quoi au juste ? Faut y aller, faut pas y aller ? M. Descarries est un chroniqueur crédible non ? Pourquoi il ne pourrait pas y aller.
  • @Python
    Accuser???, faudrait pas me dire dire ce que je n'ai pas dit.
    C'est la même chose pour Denis Duquet, il a eu même de la misère à prendre des photos, les salons sont déjà dépassés lorsqu'ils ouvrent leurs portes.
  • "Je crois que les analystes spécialisés font de l'excellent travail car ils aiment le monde de l'automobile et qu'ils ont la chance d'en essayer plusieurs."
    Jeanvesti, alors pourquoi les accuser de se déplacer à un salon ? (re: M. Descarries s'en va au salon de New-York, à quoi ça sert ???)
  • «Beaucoup d'opinions et de commentaires basés sur les lectures, très peu sur des expériences.»
    Je connais très peu de personnes qui sont capable de parler de leur voitures qu'ils ont acheté car ils ne peuvent comparer avec d'autres véhicules qu'ils ne possèdent pas. Je crois que les analystes spécialisés font de l'excellent travail car ils aiment le monde de l'automobile et qu'ils ont la chance d'en essayer plusieurs.
  • "Pourquoi faire de la pollution (en allant à un salon) quand on a tout à la maison, je dirais même mieux... "
    Pour moi, connaitre une voiture, c'est plus que de voir des photos et lire des spécifications. C'est d'ailleurs ce qui fait cruellement défaut sur Internet. Beaucoup d'opinions et de commentaires basés sur les lectures, très peu sur des expériences.
  • @kiroulbien
    Dans le cas des nouvelles voitures, il faut reconnaître que nous pourrons les toucher dans quelques semaines. Aujourd'hui, l'effet nouveauté se fait dans une fraction de secondes. Ça doit-être gérer différemment, on en entends parler, après on voit une auto avec du camouflage, ensuite on montre un coin du produit fini pour finir avec le complet. C'est pour ainsi dire, un striptease automobile, quand arrive le salon, c'est déjà du passé, on a déjà tout vu avec des photos superbe, ça vient d'être le cas avec la Cadillac CTS 2014.
    Pourquoi faire de la pollution (en allant à un salon) quand on a tout à la maison, je dirais même mieux, beaucoup plus d'informations, il y a des gens spécialisés comme M. Lefrançois qui font de l'excellent travail du côté Canadien comme Américain.
    Si les gens savaient combien de pollution est généré pour aller voir la Tour Eiffel, je ne suis pas certain qu'ils y retourneraient.
  • @ Jeanvesti
    Nous avons tous vu une image de La Joconde. Cependant, pouvoir regarder le chef-d'oeuvre de Léonard de Vinci à Paris, a été une expérience inoubliable...même s'il pouvait s'agir d'une copie parfaite. Du moins, c'est ce que l'on raconte.
  • Apple est passé maître dans l'annonce de nouveaux produits, devrait atteindre 200 milliards de profits accumulés cette année. Pas étonnant que l'on cherche à imiter un gagnant. L'information sur internet est tellement rapide que tout doit-être pensé. Ça ne sert pratiquement à rien de se rendre à New-York quand on voit de superbe photos de la Cadillac CTS ce matin. L'internet est maintenant le roi du marketing, pourquoi aller à un salon? M. Descarries s'en va au salon de New-York, à quoi ça sert ???

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer