| Commenter Commentaire (1)

Prototypes à Detroit: une idée de l'avenir

L'Audi Allroad Shooting Brake... (Photo Geoff Robins, AFP)

Agrandir

L'Audi Allroad Shooting Brake

Photo Geoff Robins, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles René
La Presse

Qu'ils soient tout près ou à cent lieues d'une commercialisation prochaine, les prototypes exercent toujours une irrésistible attraction sur les amateurs d'autos. C'est sans doute dans leur approche, souvent complètement éclatée, que se trouve la source de cette fascination. Voici les prototypes les plus importants mis en vedette lors du dernier salon de l'auto de Detroit.

Audi Allroad Shooting Brake

Le prototype Allroad Shooting Brake est une brique de plus ajoutée à l'enceinte de la gamme e-tron, étiquette des modèles Audi écologiquement responsables. Vitrine technologique, il embarque une mécanique hybride rechargeable produisant 408 ch. Cette symbiose est composée d'un quatre-cylindres turbo de 2 L (292 ch) couplé à un moteur électrique de 40 kW ultramince. Un autre moulin électrique, celui-là de 85 kW et placé en poupe, entraîne le train arrière et peut, pour de courtes séquences, envoyer une dose de couple à l'avant. Ce prototype est également un habile subterfuge. Bien que présenté sous la forme d'un multisegment compact, il préfigure le dessin de la prochaine TT, prévue, dit-on, pour la fin de l'année. Il ne serait également pas étonnant d'apercevoir dans un proche avenir un multisegment reprenant divers éléments stylistiques de ce laboratoire roulant.

La Kia GT4 Stinger ... (Photo Geoff Robins, AFP) - image 3.0

Agrandir

La Kia GT4 Stinger 

Photo Geoff Robins, AFP

Kia GT4 Stinger

Kia joue d'audace ici en présentant le canevas d'un possible coupé sportif. Audacieuse dans sa présentation avec ses phares verticaux, la GT4 Stinger l'est tout autant côté mécanique. Le prototype, plus court qu'une Forte berline et plus large qu'une Cadenza, repose sur une plateforme à propulsion, ingrédient incontournable pour n'importe quel coupé sportif classique. Son moteur, un quatre-cylindres turbo de 2 L, piqué de la berline Optima, a été modifié pour livrer 315 ch. Une boîte manuelle conventionnelle à six rapports est également mise à profit pour pimenter l'expérience de conduite. Kia s'est bien gardé de confirmer sa commercialisation, mais un tel modèle pourrait logiquement s'insérer dans le portfolio de la marque coréenne. Après tout, la société mère, Hyundai, possède un coupé à propulsion depuis 2008 (Genesis coupé) et la popularité des Scion FR-S et Subaru BRZ, des concurrents directs potentiels, ne se dément pas.

La Mini Cooper John Cooper Works cncept ... (Photo Rebecca Cook, Reuters) - image 4.0

Agrandir

La Mini Cooper John Cooper Works cncept 

Photo Rebecca Cook, Reuters

Mini Cooper John Cooper Works concept

Si les caractéristiques techniques des Cooper et Cooper S de dernière génération sont connues depuis déjà quelques semaines, on en sait très peu sur la livrée John Cooper Works. Celle qui reprend le nom d'un pionnier de la technique en course automobile a été présentée en première mondiale sous forme de modèle de préproduction, d'où la raison pour laquelle elle figure sur la présente liste. Étonnamment, aucun détail n'a été révélé par le constructeur anglais. Qu'à cela ne tienne, cette petite bombe devrait reprendre la mécanique retravaillée de la Cooper S, un tout nouveau quatre-cylindres de 2 L. La puissance devrait dépasser les 220 ch au final.

La Toyota FT-1... (Photo Stan HONDA, AFP) - image 5.0

Agrandir

La Toyota FT-1

Photo Stan HONDA, AFP

Toyota FT-1

Impossible de passer sous silence la présence de la FT-1 à Detroit. Drapée d'un rouge vif, cette création a magnétisé les regards. Nommé FT-1 pour «Future Toyota One», ce prototype est l'interprétation contemporaine de la Toyota Supra, cette légende japonaise, objet de culte encore aujourd'hui malgré sa fin de vie en 2002 sur le marché intérieur. L'oeil averti verra également dans son capot bien étendu un hommage à la 2000GT, beauté sportive lancée en 1967. Dessinée dans les studios californiens du Calty Design Research, la FT-1 est la dernière étude de style du géant nippon. Cet exercice prépare le terrain à un coupé sportif pur sang. Pas d'échéancier à nous mettre sous la dent, donc, ni de possibles moteurs, mais un bien bel objet.

La Destino, de VL Automotive.... (Photo fournie par VL Automotive) - image 6.0

Agrandir

La Destino, de VL Automotive.

Photo fournie par VL Automotive

VL Destino

Bob Lutz, ancien président de General Motors, a donné une deuxième vie à la Fisker Karma, cette imposante berline hybride rechargeable qui a connu une fin tragique avec la faillite de la société en novembre 2013. Si la carrosserie de la Destino est semblable, c'est lorsqu'on soulève le capot que les différences sont particulièrement palpables. Le groupe motopropulseur hybride laisse place à un choix de moteurs de Corvette: le LT1 de la dernière Stingray (450 ch) ou le LS9 de l'ancienne ZR1 (638 ch). Une version décapotable à toit rigide, la Red Concept, était visible à Detroit comme étude de style. Le résultat est particulièrement probant et emploie avec pertinence le magnifique dessin de la Karma. Le destin de Fisker sera décidé en février après une mise aux enchères de la marque. Wanxiang, société chinoise associée à Lutz, est intéressée par son achat.

La Volvo XC coupé ... (Photo Rebecca Cook, Reuters) - image 7.0

Agrandir

La Volvo XC coupé 

Photo Rebecca Cook, Reuters

Volvo XC coupé

Volvo veut désespérément sortir de sa torpeur. Pour ce faire, la marque utilise l'une de ses armes préférées, le design. Bien qu'il soit présenté sous la forme d'un croisement entre un coupé et un VUS, le XC coupé donne plutôt un avant goût du prochain XC90, ce multisegment intermédiaire qui roule sa bosse, presque inchangé, depuis son lancement en 2003. Son faciès, fortement inspiré de la Volvo Concept coupé présentée l'année dernière à Francfort, intègre une calandre à stries verticales pour donner une impression plus brute. La ligne de toit plus basse, interrompue brutalement par le hayon arrière, rend le dessin très dynamique. Il reste cependant à voir quels éléments seront retenus pour la version définitive.

Michael Horn, président de Volvo Amérique aux côtés... (Photo Rebecca Cook, Reuters) - image 8.0

Agrandir

Michael Horn, président de Volvo Amérique aux côtés de la Passat BlueMotion concept.      

Photo Rebecca Cook, Reuters

Volkswagen Passat BlueMotion concept

Cette Passat BlueMotion n'est pas un nouveau modèle à proprement parler, mais plutôt l'étalage d'une nouvelle technologie. Son groupe motopropulseur hybride composé d'un quatre-cylindres 1,4 L à injection directe et turbocompressé, le même que celui de la Jetta hybride, ajoute la désactivation de la cylindrée à son arc, une première. Le moteur peut donc fonctionner en mode deux-cylindres pendant de courtes périodes lorsque la puissance demandée est faible. Sa boîte DSG à double embrayage peut également complètement se découpler dès que le conducteur lève le pied de l'accélérateur afin de diminuer la résistance mécanique. Le résultat: 150 ch et une consommation estimée de 5,6 L/100 km. Pour les intéressés, cette Passat devrait être offerte dans un proche avenir par Volkswagen.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box
image title
Fermer
image title
Fermer