Magasinage en direct au Salon de l'auto

Les gens du salon de Montréal ont choisi... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

Agrandir

Les gens du salon de Montréal ont choisi de reprendre cette année l'expérience des essais routiers Coup de coeur.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

On dit du Salon international de l'auto de Montréal (SIAM) qu'il est avant tout un événement destiné aux consommateurs. Ce n'est pas ici que l'on découvre le plus grand nombre de primeurs, mais la variété de voitures présentées est toujours à l'avenant. Pas étonnant, donc, d'apprendre que pas moins de 73 % des visiteurs du SIAM disent songer à l'achat d'un véhicule neuf dans les six mois suivant leur visite.

C'est avec ces chiffres en tête que les gens du salon de Montréal ont choisi de reprendre cette année l'expérience des essais routiers Coup de coeur, malgré le retour des essais de véhicules électriques. Ce sont donc 25 modèles différents qui pourront être essayés autour du Palais des congrès pendant la durée du salon, du jamais-vu. « Je pense que l'on fait le bon choix en offrant le plus de variété possible, cela contribue à créer de l'intérêt », estime Michel Gaudette, président du Salon international de l'auto de Montréal.

«Les gens peuvent ainsi non seulement voir les plus récents modèles, mais aussi établir un véritable contact physique avec les véhicules qu'ils convoitent.»

Michel Gaudette
président du Salon international de l’auto de Montréal

Les véhicules mis à l'essai sont choisis par l'entremise des réseaux sociaux à partir de listes de 3 véhicules soumises par les 13 constructeurs qui ont les premiers répondu à l'appel du SIAM. Pas moins de 12 500 votes uniques ont été enregistrés cette année. Sans surprise, la majorité des véhicules à l'essai sont des VUS compacts, une catégorie qui affiche une croissance soutenue au Québec comme ailleurs en Amérique du Nord.

Selon Michel Gaudette, plus de 80 % des visiteurs du salon se sont déjà familiarisés avec les véhicules qui les intéressent avant même d'entrer dans le Palais des congrès. « À la fin de leurs recherches, ils ont déjà déterminé quels modèles ils veulent essayer, explique-t-il. Ils n'essaient donc pas plus de deux ou trois modèles différents, et profitent des explications des représentants des constructeurs, qui les accompagnent à bord pour les essais. »

Malgré le parcours relativement court - les essais se font autour du quadrilatère constitué par les rues Saint-Antoine, Saint-Urbain, De Bleury et de l'avenue Viger -, les gens se disent satisfaits de leur expérience. La direction du salon aimerait néanmoins allonger le parcours, comme elle aimerait bénéficier de plus d'espace d'exposition - les 356 000 pi2 disponibles au Palais des congrès sont complètement utilisés par le salon de l'auto : « On pourrait atteindre la même superficie que le salon de Toronto », soutient même Michel Gaudette.

Véhicules mis à l'essai

Publicité

Kia Sorento, Volkswagen Tiguan, Mercedes GLA250 4Matic, Mazda CX5, Toyota RAV4 Hybrid, Chevrolet Volt, Lexus NX200, Scion iM, Ford Explorer, GMC Terrain, Buick Encore, Cadillac CTS, Nissan Murano.

200 000
Bon an, mal an, c'est le nombre de visiteurs qui fréquentent le salon de l'auto de Montréal. Le record de 272 000 personnes a été établi en 1992, alors que le salon était présenté sur la surface de jeu du Stade olympique.
95%
C'est le taux de satisfaction des visiteurs du salon de l'auto du Montréal, selon un sondage interne mené par la direction de l'événement.

Partager

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer