• Accueil > 
  • Auto > 
  • Salons > 
  • Zéro chance pour Montréal? L'auto autonome arrivera là où les conducteurs sont «disciplinés»

Zéro chance pour Montréal? L'auto autonome arrivera là où les conducteurs sont «disciplinés»

  • Le patron de l'Alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn, devant le prototype Renault Trézor, qui est équipé d'un logiciel de conduite autonome. (AFP)

    Plein écran

    Le patron de l'Alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn, devant le prototype Renault Trézor, qui est équipé d'un logiciel de conduite autonome.

    AFP

  • 1 / 7
  • La GT concept tout-électrique Trézor amène sur route des technologies raffinées en en compétition par Renault e.dams, l'équipe deux fois championne en Formule E. Renault promet le 0-100 km/h en moins de 4 secondes. (AFP)

    Plein écran

    La GT concept tout-électrique Trézor amène sur route des technologies raffinées en en compétition par Renault e.dams, l'équipe deux fois championne en Formule E. Renault promet le 0-100 km/h en moins de 4 secondes.

    AFP

  • 2 / 7
  • Le directeur du stylisme chez Renault, Laurens Van Den Acker, explique les fonctions du prototype Trézor. (AFP)

    Plein écran

    Le directeur du stylisme chez Renault, Laurens Van Den Acker, explique les fonctions du prototype Trézor.

    AFP

  • 3 / 7
  • Trézor propose au conducteur trois modes de conduite : standard, sport et autonome. Une commande du menu MULTI-SENSE permet d'activer le mode de conduite autonome. (AFP)

    Plein écran

    Trézor propose au conducteur trois modes de conduite : standard, sport et autonome. Une commande du menu MULTI-SENSE permet d'activer le mode de conduite autonome.

    AFP

  • 4 / 7
  • Le prototype Renault Trézor est une étude de style permettant de définir les codes stylistiques de la prochaine génération de véhicules Renault. (AFP)

    Plein écran

    Le prototype Renault Trézor est une étude de style permettant de définir les codes stylistiques de la prochaine génération de véhicules Renault.

    AFP

  • 5 / 7
  • Le prototype Renault Trézor est une étude de style permettant de définir les codes stylistiques de la prochaine génération de véhicules Renault. (AFP)

    Plein écran

    Le prototype Renault Trézor est une étude de style permettant de définir les codes stylistiques de la prochaine génération de véhicules Renault.

    AFP

  • 6 / 7
  • Le prototype Renault Trézor est une étude de style permettant de définir les codes stylistiques de la prochaine génération de véhicules Renault. (AFP)

    Plein écran

    Le prototype Renault Trézor est une étude de style permettant de définir les codes stylistiques de la prochaine génération de véhicules Renault.

    AFP

  • 7 / 7

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

AFP, La Presse

Le PDG de Renault-Nissan Carlos Ghosn a prédit jeudi que les voitures autonomes se développeraient en priorité dans les pays où les conducteurs ont un comportement «discipliné». Il n'a rien dit au sujet de Montréal, mais il a exclu pour l'instant le Brésil et l'Inde de cette catégorie.

M. Ghosn était interrogé par un journaliste brésilien lors d'une séance de questions-réponses au Mondial de l'automobile de Paris, sur l'éventuel déploiement des voitures autonomes dans son pays, alors que Renault-Nissan promet dix voitures dotées de capacités autonomes à l'horizon 2020.

M. Ghosn venait de dévoiler le prototpe Renault Trézor, une voiture électrique censé offrir au conducteur trois modes de conduite, standard, sport et autonome.

Pas bon pour le Brésil et l'Inde, en tout cas...

Outre une cartographie et une signalisation routière précises, «il faut aussi que les règles de conduite soient respectées, parce que les voitures autonomes respectent les règles», a indiqué M. Ghosn, lui-même né au Brésil, en rappelant à son interlocuteur que dans ce pays, «la nuit, personne ne s'arrête aux feux rouges».

«Et les voitures autonomes vont s'arrêter aux feux rouges, quoi qu'il arrive. Ce sont des ordinateurs. Si elles sont les seules voitures à s'arrêter, vous pouvez imaginer le nombre d'accidents qu'il va y avoir au Brésil», a-t-il plaisanté.

De même, à Bombay (Inde), «les gens ne respectent pas toujours le code de la route. Certains prennent les ronds-points à l'envers. On ne peut pas mettre de voitures autonomes sur la route dans de telles conditions», a souligné M. Ghosn.

Japon, États-Unis, France, Allemagne. Ce genre de pays...

«C'est pour cela que je pense que les voitures autonomes arriveront en premier dans les pays où la conduite est très disciplinée comme le Japon, les Etats-Unis, la France ou l'Allemagne, et ensuite, petit à petit, nous allons appliquer la technologie à des pays où les choses sont un peu plus flexibles», a-t-il conclu.

D'autant plus que la GT concept tout-électrique Trézor n'est pas une voiture à mettre en mode autonome dans un environnement incertain. Elle amène sur route des technologies raffinées en en compétition par Renault e.dams, l'équipe deux fois championne en Formule E.

Renault promet que la Trézor le 0-100 km/h en moins de 4 secondes. Mais sûrement pas en mode autonome...

Partager

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer