article:4587572:article

Une essence non inflammable, mais combustible

Le combustible ExtraFuel.

Agrandir

Le combustible ExtraFuel.

Photo fournie par ExtraFuel

Publicité

Publicité

Denis Arcand | La Presse

Publié le 27 octobre 2012 | Mise à jour le 27 octobre 2012 à 11h00

Chaque année, au Québec, environ 7000 automobilistes demandent l'aide du service routier de CAA-Québec parce qu'ils sont en panne sèche. On ne sait pas combien d'autres s'arrangent tout seuls.

Se promener en tout temps avec un bidon plein d'essence dans le coffre n'est pas l'idéal. En cas d'accident, il peut y avoir perforation et quand il fait chaud, des vapeurs toxiques et potentiellement inflammables peuvent fuir du bidon et se répandre dans l'auto.

Une petite entreprise de l'État de New York a mis en marché ExtraFuel, un carburant moins volatile que l'essence mais qui peut faire tourner n'importe quel moteur à essence, avec son taux d'octane de 91. Sur son site internet, elle le vend 20$ US en bidon d'un demi-gallon (1,9 litre) qu'on peut laisser durant des années dans le coffre à côté de la trousse de secours, juste au cas où. C'est une essence de laquelle on a retiré les composantes les plus volatiles, comme le butane, l'hexane, l'heptane et le pentane.

ExtraFuel est coté «combustible», mais pas «inflammable» par les autorités routières, parce que son point d'inflammation est de 40,5 degrés, soit environ 80 degrés de plus que celui de l'essence. Mais il brûle dans un moteur chaud.

Le redémarrage se fait même à froid parce qu'il reste toujours quelques gouttes d'essence dans la conduite même après la panne sèche.

ExtraFuel pousse l'essence résiduelle vers le moteur, l'allumage initial se fait grâce à elle et le 1,9 litre d'ExtraFuel vous donne autant de kilomètres que la même quantité d'essence sans risque pour le moteur, promet la société.

Le produit est censé avoir une vie d'entreposage illimitée, parce que le traitement retire aussi les oléfines, une catégorie d'hydrocarbures qui augmente la viscosité de l'essence avec le temps.

Publicité

Le produit n'est pas encore en vente au Canada, mais c'est imminent, a affirmé à La Presse le président de l'entreprise, Arie Bensimon: «Tout ce qui me manque, c'est une étiquette bilingue, on est en pourparlers avancés avec une grande chaîne de chez vous. Je ne peux pas vous dire laquelle mais, euh... c'est un détaillant de pneus canadien.»

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Escape 2012: Rideau

Ford - Escape 2012: Rideau

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer