Voiture autonome: LeddarTech mise gros sur ses petits lidars

Le lidar fonctionne un peu comme un radar... (PHOTO FOURNIE PAR LEDDARTECH)

Agrandir

Le lidar fonctionne un peu comme un radar : l'appareil utilise un rayon laser qui rebondit sur les objets pour interpréter son environnement.

PHOTO FOURNIE PAR LEDDARTECH

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Denis Arcand
La Presse

La start-up québécoise LeddarTech présentera au Consumer Electronics Show (CES) trois concepts de lidars miniaturisés 2D et 3D qui pourraient faire de l'entreprise un acteur important dans le domaine de la voiture autonome.

Ce boîtier lidar LeddarTech a la taille d'une... (PHOTO FOURNIE PAR LEDDARTECH) - image 1.0

Agrandir

Ce boîtier lidar LeddarTech a la taille d'une caméra Go-Pro et peut être imbriqué sans difficulté à l'intérieur de phares ou de feux arrière.

PHOTO FOURNIE PAR LEDDARTECH

Le CES est devenu un rendez-vous annuel incontournable pour les constructeurs automobiles et les grands sous-traitants. Celui qui s'ouvrira le 3 janvier à Las Vegas pourrait marquer la semaine la plus importante pour LeddarTech depuis sa fondation en 2007.

L'entreprise y présentera en effet sa technologie Leddar Core, une nouvelle forme de lidar beaucoup plus simple que ceux actuellement boulonnés sur le toit des voitures autonomes de Ford, GM, Google et Uber, selon l'ingénieur mécanicien et président Charles Boulanger.

Le lidar (laser detection and ranging) fonctionne un peu comme un radar : l'appareil utilise un rayon laser qui rebondit sur les objets pour interpréter son environnement. Il permet notamment de détecter les voitures, les piétons, les cyclistes et les obstacles entourant un véhicule.

Les lidars de LeddarTech sont entièrement numérisés, ne requièrent aucune maintenance et sont enchâssés dans des boîtiers robustes et assez petits pour qu'on puisse les loger dans les phares ou les feux arrière des voitures. À moins de 100 $CAN pièce, ils sont aussi beaucoup moins chers que les lidars rotatifs, qui coûtent des dizaines de milliers de dollars, explique M. Boulanger.

« Au CES, nous avons des réunions au calendrier avec plusieurs constructeurs automobiles et grands sous-traitants intéressés à la conduite autonome », se réjouit-il.

M. Boulanger espère ainsi quitter la foire avec des ententes de développement avec quatre ou cinq entreprises automobiles de premier plan.

POUR LA SÉCURITÉ

LeddarTech promet aux constructeurs des lidars à haute résolution avec un champ de vision de 120 degrés. « Un lidar à chaque coin de la voiture permettrait de brosser un portrait précis de tout ce qui se passe aux alentours [du véhicule] », dit Charles Boulanger.

Quatre lidars LeddarTech sont d'ailleurs intégrés dans le prototype de Chrysler Pacifica électrique et autonome que Fiat-Chrysler dévoilera au CES.

Une autre configuration possible serait de placer un lidar LeddarTech dans chaque phare et dans chaque feu arrière, mais d'en ajouter un pointant loin devant et un autre derrière, pour plus de précision. Les quatre radars de coin s'occuperaient de l'angle mort et de la détection de véhicules arrivant de façon perpendiculaire aux intersections. Le radar avant renseignerait le système de freinage automatique anticollision et le régulateur de vitesse. 

« Le détecteur arrière ajouterait de la profondeur à la caméra de recul et permettrait de resserrer les ceintures de sécurité, d'avancer les appuie-tête, de reculer le volant et d'accélérer, si possible, pour minimiser l'impact en cas de collision arrière imminente », explique M. Boulanger.

TECHNOLOGIE DE POINTE

LeddarTech dit que la technologie qui sera présentée à Las Vegas aura une portée de détection dépassant les 200 m pour les piétons et 300 m pour les véhicules. 

« Les piétons réfléchissent moins le signal lumineux du lidar que l'acier des voitures. »

- Charles Boulanger, président de LeddarTech

La résolution du signal émis par le nouveau lidar de LeddarTech est assez haute, ajoute-t-il, pour permettre la conduite autonome de niveaux 4 et 5. Le niveau 5 représente le véritable pilotage automatique. Les systèmes de conduite assistée actuels - comme le système Autopilot de Tesla - atteignent le niveau 2.

Il est généralement admis dans l'industrie automobile que la voiture autonome ne peut être sécuritaire sans lidar agissant de concert avec des caméras et des radars.

RONDE DE FINANCEMENT

Pour la start-up de Québec, le CES et les annonces de nouveaux lidars arrivent au moment idéal. « Nous préparons une nouvelle ronde de financement privé », dévoile M. Boulanger, qui vient d'ailleurs de choisir un banquier d'affaires californien pour organiser l'opération.

Après ce financement privé, y aura-t-il un lancement en Bourse ? Pas nécessairement, répond M. Boulanger, qui a l'expérience des premiers appels publics à l'épargne pour avoir travaillé à celui d'Atrium Innovations. « Il y a d'autres scénarios. Par exemple, LeddarTech pourrait être achetée par un sous-traitant automobile, par un constructeur ou un fabricant de composantes. »

Partager

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer