Le côté obscur de la voiture autonome

  • Cette photo du 24 mars 2017 fournie par la police de Tempe, en Arizona montre une Volvo autonome qui s'est renversée après une collision. (photo AP)

    Plein écran

    Cette photo du 24 mars 2017 fournie par la police de Tempe, en Arizona montre une Volvo autonome qui s'est renversée après une collision.

    photo AP

  • 1 / 6
  • <strong>Les cinq niveaux de l'autonomie</strong> Pour que tout le monde s'y retrouve, la SAE distingue cinq niveaux de conduite autonome. Les voici, sous forme de cinq véhicules actuellement sur nos routes.<br /><strong>Niveau 1 </strong>À ce niveau, on parle de conduite très légèrement assistée, pour deux tâches précises, comme le freinage automatique. Le Jeep Cherokee ajoute à cela une correction de la direction si on tente de quitter la voie sans clignoter. (Photo : Fiat Chrysler)

    Plein écran

    Les cinq niveaux de l'autonomie Pour que tout le monde s'y retrouve, la SAE distingue cinq niveaux de conduite autonome. Les voici, sous forme de cinq véhicules actuellement sur nos routes.
    Niveau 1 À ce niveau, on parle de conduite très légèrement assistée, pour deux tâches précises, comme le freinage automatique. Le Jeep Cherokee ajoute à cela une correction de la direction si on tente de quitter la voie sans clignoter.

    Photo : Fiat Chrysler

  • 2 / 6
  • <strong>Niveau 2</strong> Daimler appelle sa technologie Drive Pilot. Elle s'apparente à l'Autopilot de Tesla et se trouve actuellement intégrée à sa berline de Classe E. Combinant régulateur de vitesse adaptatif et direction, Drive Pilot permet à la voiture de se conduire elle-même, pour environ 30 secondes. (Photo : Daimler)

    Plein écran

    Niveau 2 Daimler appelle sa technologie Drive Pilot. Elle s'apparente à l'Autopilot de Tesla et se trouve actuellement intégrée à sa berline de Classe E. Combinant régulateur de vitesse adaptatif et direction, Drive Pilot permet à la voiture de se conduire elle-même, pour environ 30 secondes.

    Photo : Daimler

  • 3 / 6
  • <strong>Niveau 3</strong> Dès 2019, BMW compte vendre une Série 5 dont le système CoPilot prendra les commandes sur l'autoroute, laissant le conducteur vaquer à d'autres occupations, comme gérer ses messages sur sa tablette. (Photo : BMW)

    Plein écran

    Niveau 3 Dès 2019, BMW compte vendre une Série 5 dont le système CoPilot prendra les commandes sur l'autoroute, laissant le conducteur vaquer à d'autres occupations, comme gérer ses messages sur sa tablette.

    Photo : BMW

  • 4 / 6
  • <strong>Niveau 4</strong> En janvier dernier, Waymo et Chrysler ont dévoilé un prototype de Pacifica pouvant conduire elle-même dans la plupart des conditions. Le véhicule demeure toutefois équipé d'un volant et de pédales. (Photo : Waymo)

    Plein écran

    Niveau 4 En janvier dernier, Waymo et Chrysler ont dévoilé un prototype de Pacifica pouvant conduire elle-même dans la plupart des conditions. Le véhicule demeure toutefois équipé d'un volant et de pédales.

    Photo : Waymo

  • 5 / 6
  • <strong>Niveau 5</strong> Google a créé la division Waymo après avoir mis fin à son projet de Google Car. La Google Car était la voiture autonome au sens le plus strict; le véhicule ne possède aucune des commandes qu'on trouve normalement dans une voiture. (Photo : Waymo)

    Plein écran

    Niveau 5 Google a créé la division Waymo après avoir mis fin à son projet de Google Car. La Google Car était la voiture autonome au sens le plus strict; le véhicule ne possède aucune des commandes qu'on trouve normalement dans une voiture.

    Photo : Waymo

  • 6 / 6

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Alain McKenna
La Presse

L'objectif avoué et très ambitieux de la conduite autonome est d'éliminer totalement les accidents de la route. On n'y est pas encore. Dans certains cas, on en est encore bien loin...

En quête de perfection

En Californie, les sociétés testant des systèmes autonomes doivent publier leurs données de sécurité.

La Waymo Pacifica (Photo : Waymo)... - image 3.0

Agrandir

La Waymo Pacifica (Photo : Waymo)

On n'a pas encore atteint la perfection. Quelques-uns, comme Waymo, s'en approchent : en 2016, ses véhicules ont désengagé leur conduite autonome, craignant un accident potentiel ou une situation hasardeuse, en moyenne une fois tous les 8000 km seulement. BMW a fait de très courts essais publics, et son système s'est désactivé une fois en 1000 km. General Motors en est à une désactivation par 90 km, et Mercedes-Benz, une fois tous les 2 km.

Uber dérape

Uber, un des hérauts de la conduite autonome, peine à garder le rythme.

Photo : Mark Beach, Fresco News via Reuters... - image 5.0

Agrandir

Photo : Mark Beach, Fresco News via Reuters

Le mois dernier, un des véhicules à conduite assistée qu'il teste en Arizona a été victime d'un grave accident, ce qui l'a forcé à arrêter les essais le temps de faire la lumière sur les causes de l'événement. Il a finalement été déterminé que l'autre véhicule impliqué était fautif et, heureusement, l'accident n'a blessé personne. Outre l'Arizona, Uber teste aussi des véhicules semi-autonomes à Pittsburgh. San Francisco les a bannis de ses routes en décembre dernier.

Une question de chiffres pour Tesla

Quand le conducteur d'une Tesla s'est tué alors que sa voiture était pilotée par le système Autopilot, en mai dernier, Tesla a publié un rapide calcul.

Joshua Brown est mort dans sa Tesla qui... (AP) - image 7.0

Agrandir

Joshua Brown est mort dans sa Tesla qui roulait en mode Autopilote le 7 mai 2016.

AP

C'était le premier mort en 210 millions de kilomètres « conduits » pas ce système, a dit Tesla. 

À titre comparatif, aux États-Unis, on compte un accident fatal tous les 150 millions de kilomètres. 

C'est donc plus sûr de se laisser conduire. Exact ? 

Pas nécessairement. Utilisant les données publiées par Tesla, le site Green Car Report a calculé que les Tesla sans Autopilot étaient impliquées dans un accident mortel tous les 750 millions de kilomètres.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
  • Cinq niveaux de conduite autonome
    Cette photo du 24 mars 2017 fournie par la police de Tempe, en Arizona montre une Volvo autonome qui s'est renversée après une collision. (photo AP)

    photo AP

    Cette photo du 24 mars 2017 fournie par la police de Tempe, en Arizona montre une Volvo autonome qui s'est renversée après une collision.

  • Cinq niveaux de conduite autonome
    <strong>Les cinq niveaux de l'autonomie</strong> Pour que tout le monde s'y retrouve, la SAE distingue cinq niveaux de conduite autonome. Les voici, sous forme de cinq véhicules actuellement sur nos routes.<br /><strong>Niveau 1 </strong>À ce niveau, on parle de conduite très légèrement assistée, pour deux tâches précises, comme le freinage automatique. Le Jeep Cherokee ajoute à cela une correction de la direction si on tente de quitter la voie sans clignoter. (Photo : Fiat Chrysler)

    Photo : Fiat Chrysler

    Les cinq niveaux de l'autonomie Pour que tout le monde s'y retrouve, la SAE distingue cinq niveaux de conduite autonome. Les voici, sous forme de cinq véhicules actuellement sur nos routes.
    Niveau 1 À ce niveau, on parle de conduite très légèrement assistée, pour deux tâches précises, comme le freinage automatique. Le Jeep Cherokee ajoute à cela une correction de la direction si on tente de quitter la voie sans clignoter.

  • Cinq niveaux de conduite autonome
    <strong>Niveau 2</strong> Daimler appelle sa technologie Drive Pilot. Elle s'apparente à l'Autopilot de Tesla et se trouve actuellement intégrée à sa berline de Classe E. Combinant régulateur de vitesse adaptatif et direction, Drive Pilot permet à la voiture de se conduire elle-même, pour environ 30 secondes. (Photo : Daimler)

    Photo : Daimler

    Niveau 2 Daimler appelle sa technologie Drive Pilot. Elle s'apparente à l'Autopilot de Tesla et se trouve actuellement intégrée à sa berline de Classe E. Combinant régulateur de vitesse adaptatif et direction, Drive Pilot permet à la voiture de se conduire elle-même, pour environ 30 secondes.

  • Cinq niveaux de conduite autonome
    <strong>Niveau 3</strong> Dès 2019, BMW compte vendre une Série 5 dont le système CoPilot prendra les commandes sur l'autoroute, laissant le conducteur vaquer à d'autres occupations, comme gérer ses messages sur sa tablette. (Photo : BMW)

    Photo : BMW

    Niveau 3 Dès 2019, BMW compte vendre une Série 5 dont le système CoPilot prendra les commandes sur l'autoroute, laissant le conducteur vaquer à d'autres occupations, comme gérer ses messages sur sa tablette.

  • Cinq niveaux de conduite autonome
    <strong>Niveau 4</strong> En janvier dernier, Waymo et Chrysler ont dévoilé un prototype de Pacifica pouvant conduire elle-même dans la plupart des conditions. Le véhicule demeure toutefois équipé d'un volant et de pédales. (Photo : Waymo)

    Photo : Waymo

    Niveau 4 En janvier dernier, Waymo et Chrysler ont dévoilé un prototype de Pacifica pouvant conduire elle-même dans la plupart des conditions. Le véhicule demeure toutefois équipé d'un volant et de pédales.

  • Cinq niveaux de conduite autonome
    <strong>Niveau 5</strong> Google a créé la division Waymo après avoir mis fin à son projet de Google Car. La Google Car était la voiture autonome au sens le plus strict; le véhicule ne possède aucune des commandes qu'on trouve normalement dans une voiture. (Photo : Waymo)

    Photo : Waymo

    Niveau 5 Google a créé la division Waymo après avoir mis fin à son projet de Google Car. La Google Car était la voiture autonome au sens le plus strict; le véhicule ne possède aucune des commandes qu'on trouve normalement dans une voiture.

image title
Fermer