Coup d'oeil sur les pneus de l'avenir

Le pneu Visionary, imaginé par Michelin, a une... (IMAGE FOURNIE PAR MICHELIN)

Agrandir

Le pneu Visionary, imaginé par Michelin, a une semelle biodégradable, qui peut être renouvelée chez soi, à l'aide d'une imprimante 3D.

IMAGE FOURNIE PAR MICHELIN

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Alain McKenna

collaboration spéciale

La Presse

Intelligent, sphérique, autoréparant... l'avenir du pneumatique automobile s'annonce radicalement différent de ce que son passé peut laisser croire!

Le pneu communicant développé par Continental AG... (IMAGE FOURNIE PAR CONTINENTAL AG) - image 1.0

Agrandir

Le pneu communicant développé par Continental AG

IMAGE FOURNIE PAR CONTINENTAL AG

LE PNEU COMMUNICANT DE CONTINENTAL

Depuis quelques années aux États-Unis, il est obligatoire pour tout véhicule neuf d'être muni d'un moniteur de pression devant indiquer, en direct et sur le tableau de bord, la quantité d'air contenue dans chacun de ses pneumatiques. Le principal composant de cette technologie, dont le sigle officiel est TPMS, se retrouve évidemment au niveau du pneu lui-même, ce qui en fait déjà une pièce entièrement connectée.

La prochaine étape? Communiquer l'usure de la semelle. Mais ce n'est toutefois que le début. Dans un avenir proche, l'information fournie par les pneus de votre voiture pourrait prendre des proportions bien plus importantes, influençant la façon dont vous vous comporterez derrière le volant. Kurt Lehmann, directeur de la technologie pour Continental AG, un équipementier allemand bien connu pour ses pneus, insiste d'ailleurs sur le rôle souvent sous-estimé du pneu dans la conduite automobile.

«C'est le point de contact avec la chaussée», dit-il, ce qui en fait le meilleur endroit où prendre connaissance des conditions routières... «Par exemple, le pneu pourrait reconnaître les conditions routières, la présence d'eau ou de neige, et en informer le véhicule.» Une information qui, une fois digérée par l'ordinateur de bord, permettrait à la voiture de régler sa mécanique en conséquence: fournir un peu moins de couple quand la chaussée est glacée ou, à l'inverse, raffermir la suspension si celle-ci est impeccable et parfaitement lisse.

LE PNEU AUTORÉPARANT DE MICHELIN

Que la voiture s'adapte aux conditions météo, c'est bien. Que la semelle des pneus se reconfigure en fonction de la chaussée, c'est encore mieux. Ce serait la fin du changement de pneus au passage des saisons! Et c'est précisément la promesse que fait le concept de pneu Visionary que Michelin a dévoilé à Montréal, au début juin, dans le cadre de sa conférence Movin'On.

Le pneu Visionary a une semelle biodégradable, qui peut être renouvelée chez soi, à l'aide d'une imprimante 3D de quelques centaines de dollars seulement. Plus besoin de caoutchouc ni même du garagiste! Il suffit de la remplacer soi-même, au besoin. Le fabricant français pousse l'audace un peu plus loin encore : grâce à une application informatique intégrée, ce pneumatique sera en mesure de suggérer la semelle qui fournira la meilleure adhérence, compte tenu de la qualité de la route. Le conducteur aura le choix entre imposer sa propre sélection de semelle et laisser le pneu s'ajuster lui-même.

Inutile de dire qu'un tel pneu ne craindra pas les crevaisons, puisqu'il sera en mesure de rejeter les clous et les autres objets perçants sans souci. Sa structure sans air, faite d'un matériau recyclé disposé en alvéoles plus ou moins souples, sera quant à elle résistante aux torsions et au vieillissement prématuré. Une fois en fin de vie, le tout pourra être entièrement recyclé.

Le pneu sphérique et rechargeable de Goodyear... (Photo fournie par le fabricant) - image 3.0

Agrandir

Le pneu sphérique et rechargeable de Goodyear

Photo fournie par le fabricant

LE PNEU SPHÉRIQUE DE GOODYEAR

À ce jour, les pneumatiques automobiles ont toujours eu la forme d'un beigne. Pourquoi ne pas revoir cette notion? Goodyear l'a fait, l'an dernier, et en est sortie avec un concept de pneu totalement sphérique appelé Eagle 360.

Comme Michelin, Goodyear estime qu'il sera un jour possible « d'imprimer » ses propres pneus. Contrairement à Michelin, le fabricant d'Akron, Ohio estime que la solution aux limites du pneu moderne se trouve dans une forme arrondie, qui leur permet d'être omnidirectionnels. Tourner à gauche ou à droite dans un rayon serré n'est pas un problème quand on repose sur des billes bien rondes. Parlez-en à la vieille souris de votre PC!

En combinant cette technologie à un système de conduite sophistiqué, il serait facile de se sortir d'une perte de contrôle momentanée, croit le fabricant. Et comment un pneu sphérique se fixe-t-il à la voiture? Par connexion électromagnétique, bien sûr! Le même genre de connexion sans fil qui permettrait aux pneus de servir de connecteur entre un véhicule à motorisation électrique et une autoroute dotée de chargeurs à induction, comme celle qui est actuellement mise au point en France.

Alors, le pneu de demain sera intelligent, increvable et capable de recharger votre voiture électrique tandis que vous filez à vive allure sur l'autoroute. L'auriez-vous cru?




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer