Préparez-vous : les voitures philosophiques s'en viennent

Je pense, donc je conduis.... (Image : Wikipédia)

Agrandir

Je pense, donc je conduis.

Image : Wikipédia

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Alain McKenna

Collaboration spéciale

La Presse

La National Science Foundation des États-Unis accordera une bourse de 556 650 $US à un trio de professeurs de philosophie de l'Université du Massachusetts afin qu'ils trouvent les bonnes réponses aux questions d'éthique soulevées par l'intelligence artificielle en général et la voiture autonome en particulier.

Ils devront les traduire en algorithmes qui permettront aux systèmes automatisés de prendre les bonnes décisions lorsqu'ils feront face à des décisions impliquant notamment la valeur d'une vie humaine comparée à une autre.

Je conduis, donc je pense

Les questions à résoudre ne sont pas à prendre à la légère. « Vous pourriez programmer une voiture pour qu'elle minimise systématiquement le nombre de morts ou d'années de vie perdues, mais ça aurait un effet contre-intuitif : s'il y a un choix à faire entre percuter deux personnes ou risquer la vie du passager, la voiture provoquerait une sortie de route fatale à tous les coups. Les gens n'achèteront jamais un véhicule s'ils croient qu'il puisse être programmé pour les tuer », illustre Nicholas Evans, professeur adjoint au campus Lowell, qui diriger le groupe de recherche.

Autonomous_Vehicles_Survey_20170914 Photo: Presse Canadienne



Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer