La Chine suivra toutes ses autos à la trace

Pékin compte sur la technologie RFID pour lui... (Photo Greg Baker, archives Agence France-Presse)

Agrandir

Pékin compte sur la technologie RFID pour lui permettre de mieux encadrer les déplacements des automobilistes.

Photo Greg Baker, archives Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alain McKenna

COLLABORATION SPÉCIALE

La Presse

Le ministère de la Sécurité publique de la Chine demande aux constructeurs automobiles d'installer une puce à fréquence radio (RFID) à bord des voitures, ce qui lui permettra de les suivre à la trace. Cette mesure sera obligatoire à partir de 2019.

En installant sur le réseau routier plusieurs dizaines de milliers de capteurs pouvant repérer ces puces RFID, le gouvernement espère mieux encadrer les déplacements des automobilistes, afin de réduire la congestion et les émissions polluantes sur les routes du pays.

Cette pratique est à l'essai dans certaines régions de la Chine depuis 2016, et est développée en partie par le fabricant chinois ZTE, qui est la cible des États-Unis depuis quelques semaines, car ils l'accusent de pratiques d'espionnage à travers ses produits.

Sans surprise, la nouvelle mesure de traçage des véhicules soulève des questions liées à la vie privée, surtout que la Chine a récemment obligé les véhicules de la région de Xinjiang à installer des émetteurs GPS afin de pouvoir connaître leur position exacte en tout temps, en réaction à des manifestations violentes dans la région.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box
image title
Fermer
image title
Fermer