Comment les livreurs d'épicerie vont perdre leurs emplois

  • La chaîne de supermarchés américaine Kroger a inauguré cette semaine son service de livraison sans chauffeur à l'épicerie Fry's Food Store, à Scottsdale, en Arizona. (Photo Kroger)

    Plein écran

    La chaîne de supermarchés américaine Kroger a inauguré cette semaine son service de livraison sans chauffeur à l'épicerie Fry's Food Store, à Scottsdale, en Arizona.

    Photo Kroger

  • 1 / 5
  • Avant d'espérer ce genre de gadget à Montréal, les propriétaires d'épiceries doivent essayer de s'imaginer ce bidule avec des pneus d'hiver dans une tempête. (Photo Nuro)

    Plein écran

    Avant d'espérer ce genre de gadget à Montréal, les propriétaires d'épiceries doivent essayer de s'imaginer ce bidule avec des pneus d'hiver dans une tempête.

    Photo Nuro

  • 2 / 5
  • Espérons que la soute est réfrigérée. (.)

    Plein écran

    Espérons que la soute est réfrigérée.

    .

  • 3 / 5
  • Ne comptez pas sur le robot-livreur pour monter vos sacs à la porte de votre appartement en haut du triplex. Il faut aller chercher ses sacs soi-même. (.)

    Plein écran

    Ne comptez pas sur le robot-livreur pour monter vos sacs à la porte de votre appartement en haut du triplex. Il faut aller chercher ses sacs soi-même.

    .

  • 4 / 5
  • En attendant que le robot-livreur Nuro R1 soit déployé d'ici la fin du mois, les livraisons se feront avec ces Toyota Prius modifiées par Nuro. (Photo Nuro)

    Plein écran

    En attendant que le robot-livreur Nuro R1 soit déployé d'ici la fin du mois, les livraisons se feront avec ces Toyota Prius modifiées par Nuro.

    Photo Nuro

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Arcand
La Presse

Les chauffeurs de taxis et de camions-remorques sont les premiers visés par la destruction d'emplois massive que va déclencher l'intelligence artificielle d'ici peu. Mais les livreurs d'épicerie seront peut-être les premiers à faire la queue vers le comptoir de l'assurance-chômage.

La chaîne de supermarchés américaine Kroger a inauguré récemment son service de livraison sans chauffeur à l'épicerie Fry's Food Store, à Scottsdale, en Arizona.

Les clients de l'épicerie Fry peuvent désormais placer leur commande via une appli permettant non seulement de faire leur commande en ligne --ce qui n'est pas nouveau-- mais aussi de la faire livrer par un robot-livreur électrique.

Pas de chauffeur, pas de pourboire, pas d'économies

Une fois leur liste d'épicerie envoyée via l'appli, les clients cliquent sur l'icône «livraison», puis doivent choisir une heure disponible, soit le jour même, soit le lendemain.

C'est un projet-pilote. Quand Kroger a fait l'annonce de ce service il y a quelques mois, elle a annoncé son intention d'étendre la livraison autonome à d'autres épiceries, petit à petit.

La photo ci-haut et la vidéo ci-bas sont un peu trompeuses. Le robot-livreur R1, fabriqué par Nuro, une compagnie d'automatisation californienne, sera mis en service à Scottsdale plus tard cette année. Pour le moment, les livraisons se font avec des Toyota Prius dans lesquelles Nuro a installé ses systèmes de conduite autonomes. 

Contrairement à un livreur humain, le robot-livreur autonome ne monte pas vous porter vos sacs à la porte. Alors vous aussi devez être autonome. Par contre, vous ne lui donnez pas de pourboire non plus.

Et combien ça coûte, cette livraison sans chauffeur ? C'est 5,95 $ US plus des «frais de service» de 6 $ US pour la commande en ligne. C'est presque 16 $ en huards. 

Pour ce qui est des économies grâce à la robotisation, on repassera.

Pour voir le robot-livreur R1 sur la route, cliquez ici.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box
image title
Fermer
image title
Fermer