Le conglomérat formé par Toyota et le groupe financier japonais SoftBank visant à déployer des services autonomes de mobilité sur demande a de nouveaux partenaires. Monet Technologies a annoncé la semaine dernière que Mazda, Daihatsu, Isuzu et Subaru prendraient chacun une participation de 2 % dans l’entreprise.

Alain McKenna Alain McKenna
Collaboration spéciale

Honda et Hino, filiale de Toyota spécialisée dans les poids lourds, comptent quant à eux pour 10 % chacun de sa composition.

Le consortium mise sur la technologie soutenant le concept e-Palette, présenté par Toyota en janvier 2018, afin de mettre au point la technologie de conduite autonome qui pourrait mouvoir des autobus et des automobiles sur les routes du Japon dès l’an prochain, à temps pour les Jeux olympiques de Tokyo.

Outre la technologie, ce partenariat comprend aussi un partage de données liées à son utilisation, ce qui permettra aux nouveaux venus de raffiner leurs propres outils de conduite assistée.