Si vous pestez contre les trop nombreuses surfaces tactiles à bord de votre voiture, vous n’êtes pas seuls. Après une importante collision entre deux navires qui a causé la mort de 10 personnes, la marine américaine a elle aussi décidé qu’elle en avait soupé de cette interface mal adaptée à des situations d’urgence.

Alain McKenna Alain McKenna
Collaboration spéciale

À la fin de l’été 2017, les navigateurs aux commandes du destroyer U.S.S. John S. McCain en ont perdu la maîtrise, et se sont placés en travers du chemin d’un pétrolier. La collision qui s’est produite a tué 10 passagers et en a blessé 58 autres. Après une enquête sur les causes de cet accident, la Navy a décidé qu’il serait plus prudent d’abandonner l’interface de commande tactile de ses plus récents navires au profit d’une interface plus traditionnelle recourant à des commandes mécaniques.

Cette conclusion fait écho à plusieurs études sur l’ergonomie des surfaces tactiles à bord des automobiles, qui s’entendent pour dire que ces systèmes, parfois inutilement complexes, provoquent des distractions qui augmentent le risque d’accident.

Si la marine le dit…