L’équipementier canadien Magna a inauguré au début de la semaine dernière sa nouvelle usine de Grand Blanc, au Michigan. C'est là qu'il réunira ses activités de conception et de fabrication de systèmes avancés d’aide à la conduite reposant sur la vision par ordinateur.

Alain McKenna Alain McKenna
Collaboration spéciale

Cette initiative vise à préparer Magna pour la prochaine génération des technologies devant mener à une conduite entièrement autonome. Selon la société ontarienne, l’investissement d’une valeur de 50 millions US facilitera la mise en marché accélérée de composants électroniques fort prisés des constructeurs de voitures.

Magna recourt à une combinaison de caméras, de radars et de lidars dans ses outils d’aide à la conduite actuels, comme la surveillance des angles morts et le régulateur de vitesse adaptatif. L’usine comme telle est aussi un exemple de nouvelles technologies, ajoute Magna, misant sur la robotique et l’intelligence artificielle pour automatiser une bonne partie de ses processus de fabrication.