Un centre de recherche financé par le gouvernement chinois depuis son inauguration en 2015 est devenu un constructeur à part entière de véhicules à hydrogène, plus tôt cette année. Grove Hydrogen Automotive a d’ailleurs profité du Salon de l’auto de Shanghai, le printemps dernier, pour dévoiler trois modèles de véhicules à pile à combustible dont la mise en marché est prévue au cours des prochaines semaines. Au total, 200 exemplaires de ce coupé et de ces deux VUS devraient prendre la route avant la fin de 2019.

Alain McKenna Alain McKenna
Collaboration spéciale

Ce n’est toutefois qu’un début. Le constructeur a déclaré son intention de commercialiser 10 000 autres véhicules à hydrogène au cours de 2020, ce qui en ferait le plus important acteur dans ce créneau.

Grove Hydrogen n’est pas le seul à lorgner le marché encore tout naissant de la pile à combustible, mais l’entreprise jouit du soutien indéfectible du gouvernement chinois, ce qui peut contribuer considérablement au succès de l’entreprise.

Déjà, les principaux médias contrôlés par l’État commencent à vanter les mérites des autos à hydrogène, comparativement à leurs contreparties électriques ou à essence…