Dans un couple comme au travail, on ne le dira jamais assez, il faut savoir dire les vraies affaires et faire preuve d’initiative.

LA PRESSE

L’équipementier allemand Continental a présenté un prototype de pneu intelligent capable de dire ce qui ne va pas au gestionnaire et même de se gonfler tout seul quand il a une baisse de pression.

Le pneu s’appelle CARE (Connected, Autonomous, Reliable and Electrified) et sa bande de roulement contient des senseurs qui mesurent les signes vitaux pneumatiques, tels la pression d’air, la température et l’usure des rainures. Ils peuvent aussi détecter et diagnostiquer les dommages.

PHOTO CONTINENTAL

Des senseurs sont incorporés à la bande de roulement du pneu.

Le pneu CARE a été conçu en anticipation du déploiement attendu de grandes flottes de taxis autonomes, qui n’auront pas de chauffeur gardant un oeil sur l’état de l’auto. 

Advenant, par exemple, une fuite lente causée par un impact sur un trottoir, un pneu CARE pourrait signaler l’avarie au gestionnaire de la flotte via un réseau infonuagique.

PHOTO CONTINENTAL

Un émetteur transmet les données de route à un réseau infonuagique, capable d'envoyer des alertes au gestionnaire de la flotte.

Le gestionnaire pourrait programmer un arrêt au garage avant que le pneu soit à plat. Même chose avant que les rainures de la bande de roulement soient trop usées. 

Voilà pour les aptitudes de communication. Pour ce qui est de l’initiative, le pneu CARE est lié à des pompes centrifuges intégrées dans la roue et capables d’ajuster automatiquement la pression. À chaque accélération, la force centrifuge fait bouger le piston contenu dans chacune des deux pompes.

PHOTO CONTINENTAL

Deux pompes centrifuges compriment de l'air chacune dans son réservoir (en bleu).

L'air est comprimé deux réservoirs et stocké jusqu'au moment il est doit être injecté dans le pneu pour ajuster la pression.

Un tel système éviterait des interventions humaines à la pompe à air, au garage. De plus, la pression pourrait être ajustée automatiquement et rapidement selon les conditions de conduite : ainsi, comme la température du pneu fait varier la pression d’air, un robotaxi faisant une longue course sur une autoroute obtiendrait une meilleure adhérence pneumatique avec une pression ajustée en temps réel.

À noter aussi l’utilité de ce dispositif dans le cas de figure d’une fuite lente, évoqué plus haut.

PHOTO CONTINENTAL

Ce manomètre électronique indique que le réservoir d'air comprimé est plein à 41 %.

La pression des pneus a un impact non négligeable sur la consommation d'essence des véhicules. Selon Continental, des pneus sous-gonflés de 7 PSI (48 kPa) augmentent la consommation de 2,8 % et cite des études estimant qu'un quart de toutes les voitures roulent sur des pneus mal gonflés.

Une soupape activée électroniquement peut aussi réduire la pression si nécessaire.

Continental affirme aussi que son pneu vient avec une jante modifiée qui réduit les vibrations, permettant ainsi une amélioration de l’efficacité énergétique et un roulement plus confortable pour les occupants.