(Chennai) Le constructeur automobile français Renault a annoncé lundi la suspension de sa production en Inde en raison du coronavirus, après des mesures similaires dans plusieurs pays européens.

Agence France-Presse

« Face à l’évolution de l’épidémie de COVID-19, et pour contribuer à éviter une expansion du virus, la production a été temporairement suspendue » à l’usine de Chennai (sud), a déclaré Venkatram Mamillapalle, directeur des opérations de Renault en Inde, cité dans un communiqué.

Le site, qui emploie près de 6000 personnes, produit notamment pour le marché local les VUS Captur, Duster, Kwid et Triber commercialisés sous la marque Renault. D’une capacité de production de 480 000 unités par an, il assemble également des véhicules pour l’allié japonais Nissan.

Renault a précisé qu’il attendrait des directives des autorités locales avant de reprendre la production.

L’État du Tamil Nadu, où est située l’usine, n’a pas pour le moment décrété de confinement total de la population, d’après le point de situation des autorités indiennes lundi. Mais le Tamil Nadu a fermé les frontières avec les États voisins il y a quelques jours, provoquant des perturbations pour l’activité économique.

De larges parties du géant d’Asie du Sud sont placées en confinement, dont la capitale New Delhi et la mégapole de Bombay. Ces mesures concernent au moins 700 millions de personnes, selon un décompte de l’AFP lundi.

L’Inde a recensé 433 cas confirmés de coronavirus depuis le début de l’épidémie, qui y a déjà causé la mort de sept personnes, selon les derniers chiffres officiels.

Les experts jugent que ce nombre est largement sous-estimé en raison de la faible quantité de tests réalisés dans la deuxième nation la plus peuplée de la planète.

Renault avait annoncé la semaine dernière la fermeture provisoire de ses usines en Europe à cause du coronavirus.