On le sait, la pandémie de COVID-19 a des impacts incommensurables sur une foule d’industries. L’automobile, qui voit ses réseaux de concessionnaires et sa force de production paralysés, est sans doute l’une des plus touchées.

Charles René Charles René
La Presse

Selon Reuters, qui cite les projections de la firme de consultants LMC Automotive, la production automobile mondiale est appelée à diminuer de 20 % en 2020 pour descendre à 71 millions de véhicules produits, une baisse de 19 millions d’unités.

C’est nettement plus élevé que ce qui était prévu plus tôt cette année. LMC précise que cette descente pourrait s’aggraver encore plus selon la vitesse à laquelle les diverses régions vont pouvoir reprendre leur rythme de croisière. Le creux de la vague en matière de production est prévu au courant du mois d’avril pour l’Amérique du Nord et la reprise risque d’être « lente » au cours des prochains mois, selon LMC.