.

Charles René Charles René
La Presse

On le sait tous, la pandémie de COVID-19 aura des effets durables sur nos habitudes de vie. Pour tenter de décrire ces changements de comportement, la société IBM a conduit une vaste étude basée sur un sondage effectué auprès de 25 000 adultes américains.

Pas moins de 20 % des personnes sondées qui affirment utiliser les transports en commun sur une base régulière disent qu’ils ne veulent dorénavant plus les utiliser. Une autre tranche de 28 % de ces utilisateurs réguliers ont affirmé vouloir moins les emprunter. Ce changement de comportement semble également vouloir affecter les applications de covoiturage. Plus de la moitié des répondants qui en font usage affirme vouloir délaisser complètement ces services. Cela dit, cette tendance ne se traduira pas nécessairement par plus de ventes d’automobiles. D’après l’étude, environ le tiers des répondants soutiennent que leurs finances personnelles auront une « grande » influence sur la possibilité d’acheter un nouveau véhicule.