Alfa Romeo: un miracle à l'italienne?

La Giulia d'Alfa Romeo est attendue en 2016... (Photo fournie par Alfa Romeo)

Agrandir

La Giulia d'Alfa Romeo est attendue en 2016 en Amérique du Nord.

Photo fournie par Alfa Romeo

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Éric LeFrançois

collaboration spéciale

La Presse

(Arese, Italie) Jamais présentation d'une automobile n'aura été aussi émotive que celle de l'Alfa Romeo Giulia.

Cette berline sport attendue au cours de l'année 2016 en Amérique du Nord marquera en effet la première étape de ce nouveau - et ultime? - plan de relance de la marque italienne. Il s'agit du quatrième en dix ans. Mais cette fois, à en juger par l'enthousiasme, la joie et les larmes des employés venus la présenter, la presse internationale a eu momentanément envie de croire elle aussi au retour aux affaires de cette marque emblématique.

Ambitieuse ou carrément irréaliste, c'est selon, la marque milanaise souhaite de quintupler ses ventes mondiales d'ici 2018, et l'Asie aussi bien que l'Amérique du Nord représenteront ses marchés de croissance. Mais Alfa Romeo demeure bien évasive sur son réseau de distribution. À l'heure actuelle, on retrouve des Alfa Romeo aussi bien dans les concessions Maserati que Fiat.

Naturellement, la Giulia n'y parviendra pas seule. La marque italienne compte introduire sept autres modèles (ou déclinaisons) au cours des trois prochaines années, dont deux véhicules utilitaires sport.

Version sportive sous les projecteurs

De la Giulia, Alfa Romeo dit peu de choses. Lors de sa présentation, seule la version la plus sportive - Quadrifoglio Verde - s'est trouvée sous les projecteurs. On la sait animée d'un V6 suralimenté par turbocompresseur de 510 chevaux, lesquels seront acheminés vers les roues arrière par l'entremise d'une boîte manuelle à six rapports. On laisse également entendre que le poids de cette berline est fixé à 1500 kilogrammes et que ceux-ci sont équitablement répartis entre les trains roulants.

Voilà pour la plus sportive et la plus confidentielle (en matière de diffusion) des Giulia. On raconte que les déclinaisons les «plus populaires» auront sous leur capot une motorisation quatre cylindres turbo et pourront adopter un rouage à quatre roues motrices.

Pas un mot sur les dimensions de ce véhicule, qui s'apparentent à celles d'une Série 3 de BMW si ce n'est que l'«empattement sera vraisemblablement le plus grand de la catégorie».

Le groupe FCA (Fiat Chrysler Automobiles) dit avoir investi quelque 5 milliards d'euros dans le redéploiement de la marque au Biscione.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2018

Jeep - Cherokee 2018

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box
image title
Fermer
image title
Fermer