Source ID:; App Source:

Voitures vertes : Audi et Hyundai s'allient dans l'hydrogène 

  • Hyundai et Audi s'allient pour développer des voitures à hydrogène. Hyundai a présenté la Nexo, une voiture à hydrogène, lors du dernier Consumer Electronics Show de Las Vegas, le 18 janvier 2018. (photo AFP)

    Plein écran

    Hyundai et Audi s'allient pour développer des voitures à hydrogène. Hyundai a présenté la Nexo, une voiture à hydrogène, lors du dernier Consumer Electronics Show de Las Vegas, le 18 janvier 2018.

    photo AFP

  • 1 / 6
  • Vue en coupe du groupe motopropulseur du prototype Audi h-tron quattro à l'hydrogène. (Photo Audi)

    Plein écran

    Vue en coupe du groupe motopropulseur du prototype Audi h-tron quattro à l'hydrogène.

    Photo Audi

  • 2 / 6
  • Le premier vice-président de Hyundai, Lee Kwang-guk pose avec le prototype Nexo à hydrogène lors de son dévoilement à Séoul, en Corée du Sud, le 17 août 2017. Le Nexo est censé avoir une autonomie de 580 km. (AP)

    Plein écran

    Le premier vice-président de Hyundai, Lee Kwang-guk pose avec le prototype Nexo à hydrogène lors de son dévoilement à Séoul, en Corée du Sud, le 17 août 2017. Le Nexo est censé avoir une autonomie de 580 km.

    AP

  • 3 / 6
  • Hyundai a commencé à commercialiser à petite échelle (et à perte) une version à hydrogène du Santa Fe, en Corée du Sud, en Californie et en Europe. ()

    Plein écran

    Hyundai a commencé à commercialiser à petite échelle (et à perte) une version à hydrogène du Santa Fe, en Corée du Sud, en Californie et en Europe.

  • 4 / 6
  • Le groupe motopropulseur du prototype Audi h-tron quattro à l'hydrogène. (Audi)

    Plein écran

    Le groupe motopropulseur du prototype Audi h-tron quattro à l'hydrogène.

    Audi

  • 5 / 6
  • Vue partielle de la structure interne du Hyndai Nexo. On voit ici les réservoirs à hydrogène, situés de chaque côté d'un moteur électrique, près de l'essieu arrière. (REUTERS)

    Plein écran

    Vue partielle de la structure interne du Hyndai Nexo. On voit ici les réservoirs à hydrogène, situés de chaque côté d'un moteur électrique, près de l'essieu arrière.

    REUTERS

  • 6 / 6
AFP, La Presse

Le constructeur allemand Audi, filiale de Volkswagen, et le coréen Hyundai ont annoncé mercredi un partenariat technologique pour le développement des piles à combustible, pour la propulsion de voitures électriques à partir de l'hydrogène, un marché considéré comme émergent mais qui divise.

«Cette forme de coopération est la meilleure façon d'obtenir un avantage technologique avec des structures de coûts attractives à long terme», avance dans un communiqué Peter Mertens, membre du comité en charge du développement technique d'Audi.

De son côté le constructeur coréen dit considérer l'hydrogène comme la «voie la plus rapide vers une mobilité totalement exempte d'émissions» polluantes.

Une technologie «idiote», dit Elon Musk

L'industrie automobile est partagée alors que les premières voitures à hydrogène arrivent sur les routes. Le camp du «tout électrique», celui des véhicules équipés de batteries rechargeables et représenté par le patron de Tesla, Elon Musk, juge cette technologie «idiote», la production d'hydrogène consommant elle-même beaucoup d'énergie.

Les véhicules électriques à hydrogène, que divers gouvernements (y compris celui du Québec) veulent soutenir, pourraient s'imposer face aux véhicules à batterie grâce à une autonomie supérieure et des recharges plus rapides.

Les voitures à l'hydrogène sont des voitures électriques dont la pile fonctionne avec l'hydrogène qui, mélangé à de l'oxygène, produit de l'énergie nécessaire à sa propulsion.

L'Allemagne a lancé un programme pour porter à 400 d'ici 2023 le nombre de stations de distribution d'hydrogène pour ce type de véhicule, contre un parc d'environ une cinquante d'unités à ce jour.

La première station d'hydrogène à Québec en 2019

Au Québec, l'hydrogène en est à ses premiers balbutiements, avec l'ouverture prévue en 2019 de la première station mixte essence-diesel-hydrogène à Québec sur le boul. Hamel. À l'heure actuelle, il existe une poignée de véhicules à hydrogène au Canada, appartenant à des sociétés gouvernementales ou des instituts de recherche.

La pile à combustible coûte encore trop cher compte tenu des faibles volumes produits. Pour l'instant, seuls les japonais Toyota et Honda, ainsi que Hyundai ont commercialisé des véhicules à hydrogène. 

Hyundai a commencé le déploiement --à perte-- de ses voitures en Corée du Sud et en Europe.

En France, la flotte de taxis Hype utilise déjà des taxis à hydrogène, dont 60 modèles Hyundai.

La production totale de véhicules à hydrogène est minime à l'échelle d'une production automobile mondiale proche des 100 millions de véhicules par an.

L'accord entre le géant allemand et le constructeur coréen doit encore être soumis aux autorités, notamment celles en matière de concurrence dans les deux pays, ajoute le communiqué.

Pour visionner une vidéo sur l'Audi h-tron, cliquez ici.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2018

Jeep - Cherokee 2018

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box
image title
Fermer
image title
Fermer