Avec le prototype de voiture autonome connectée AI:ME, présenté au Salon de Shanghaï, Audi a fait un mot à consonance française accidentelle. AI:ME se prononce à l’anglaise (I-me) et Audi nous explique que la première syllabe AI est l’acronyme de artificial intelligence. 

LA PRESSE

PHOTO NORIHIKO SHIROUZU, REUTERS

L'Audi AI:ME lors de sa présentation à Shanghaï.

«Le nom de l’Audi AI:ME fait le lien entre l’IA et les utilisateurs eux-mêmes», explique Audi, ajoutant que ses systèmes d’intelligence artificielle sont déjà «capables d’apprendre et de penser, tout en étant pro-actifs et personnels» et qu’ils seront à l’avenir «à la fois intelligents et empathiques».

Comme on l'avait vu avec le prototype AI:CON, Audi mise beaucoup sur l’intelligence artificielle pour la conduite autonome.

PHOTO AUDI

L'écran du système d'infodivertissement fait toute la largeur du tableau de bord.

Mais alors que l'AI-CON imaginait la berline de luxe du futur, l’AI:ME représente une vision de la mobilité urbaine. Audi affirme qu’une auto comme l’AI-ME roulera la plupart du temps entre 20 km/h et 70 km/h.

Un deuxième chez soi, dans le trafic

Audi présente l’AI:ME comme le troisième environnement des urbains de demain, après la maison et le travail. Pour les suburbains d’aujourd’hui, dans la vraie vie des embouteillages quotidiens, c’est déjà la réalité et Audi a mis du bois vernis et de la verdure pour calmer les occupants.

Pour les occuper durant les longues navettes matin et soir, il y a un système d’infodivertissement dont l’écran fait toute la largeur du tableau de bord.

PHOTO AUDI

Le haut de l'habitacle a l'air d'une pergola.

Le design de l'AI:ME permet un grand espace intérieur grâce à l’empattement très long qui place les roues presque aux extrémités. Cela donne un look court, large et haut à cette voiture dont le toit décoré avec des plantes feuillues rappelle une pergola ou une serre. 

Comme Audi nous imagine vraiment passer de longs moments dans l'AI:ME, les sièges font penser à des fauteuils de salon et de puissants aimant sont intégrés dans la console centrale pour qu’on puisse casser la croûte sans craindre les dégâts lors des multiples accélérations et freinages de la conduite en embouteillage.

Le moteur fait tourner les roues arrière

Quand la conversation s'épuise, il y a deux visières de réalité virtuelle qu’on peut utiliser tous les deux, pour un film un ou jeu vidéo. On peut, puisque Audi anticipe un logiciel de conduite autonome de niveau 4. En mode autonome, le volant et les pédales se rétractent pour faire plus d’espace au conducteur. 

PHOTO AUDI

L’empattement très long place les roues presque aux extrémités.

L’AI-ME est une voiture à propulsion, le moteur électrique de 170 ch est monté en au dessus de l’essieu arrière. La batterie au lithium-ion a une capacité de 65 kWh.

Grâce à l’intelligence artificielle, Audi promet que les voitures qui s’inspireront de l’AI:ME pourront interagir non seulement avec l’environnement routier de la voiture, mais aussi avec leurs occupants «pour s’adapter mieux que jamais à leurs besoins». 

Pour illustrer ses ambitions Audi a d’ailleurs présenté un danseur exécutant une chorégraphie avec un robot industriel.