Source ID:; App Source:

La Maison Blanche nomme un cadre de Ford au dossier de la Corée du Nord

Le nouvel émissaire des États-Unis auprès de la... (photo AFP)

Agrandir

Le nouvel émissaire des États-Unis auprès de la Corée du Nord, Steve Biegun, s'adresse aux médias au département d'État, à Washington. Il vient d'être nommé par le secrétaire d'État Mike Pompeo (à g.)

photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Secrétaire d'État américain Mike Pompeo a nommé un haut dirigeant de Ford Motor Company pour l'assister dans les négociations avec la Corée du Nord.

Stephen Biegun, --qui était depuis 14 ans vice-président aux affaires gouvernementales internationales chez Ford- accompagnera Pompeo la semaine prochaine lors de sa visite à Pyongyang, la capitale nord-coréenne. 

Biegun, 55 ans, sera l'émissaire de Pompeo lors des négociations visant la mise au rancart par le régime du président Kim Jong-un de ses armes nucléaires. Pompeo a déjà fait trois voyages à Pyongyang depuis avril, mais il y a peu de signes de progrès dans les pourparlers formellement lancés après la rencontre du 12 juin dernier entre le président Donald Trump et Kim à Singapour.

«Steve va diriger la politique des États-Unis à l'égard de la Corée du Nord, et mener nos efforts pour parvenir à l'objectif du président Trump, la dénucléarisation définitive et complètement vérifiée de la Corée du Nord, comme s'y est engagé le président Kim Jong-un», a déclaré le secrétaire d'État Pompeo devant la presse, accompagné du nouvel émissaire.

Comme le slogan de Ford : Aller plus loin

«Lui et moi allons nous rendre en Corée du Nord la semaine prochaine pour faire davantage de progrès diplomatiques vers notre objectif», a ajouté Pompeo.

«Les dossiers sont difficiles et seront difficiles à résoudre, a dit Biegen. Mais le président a créé une ouverture et nous devons nous y engouffrer en saisissant toutes les opportunités pour réaliser la vision d'un avenir pacifique pour le peuple de Corée du Nord.»

Lors du sommet de Singapour, le dirigeant nord-coréen a en fait seulement réitéré par écrit un engagement ancien et vague en faveur d'une «dénucléarisation complète de la péninsule coréenne», bien loin de l'objectif initial des États-Unis, à savoir une «dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible».

La démission de Biegun de chez Ford sera effective le 31 août.




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;
image title
Fermer
image title
Fermer