Source ID:08c466a3bf813035b736575468c27d21; App Source:StoryBuilder

Honda va fabriquer la Civic européenne au Japon et fermer son usine anglaise

Un camion-remorque chargé de Civic quitte l'usine Honda... (Photo EDDIE KEOGH, REUTERS)

Agrandir

Un camion-remorque chargé de Civic quitte l'usine Honda de Swindon, en Angleterre. Honda va fermer cette usine en 2022 et rapatrier au Japon la production des Civic destinées au marché européen.

Photo EDDIE KEOGH, REUTERS

Agence France-Presse
LONDRES

Le constructeur automobile japonais Honda va fermer son usine de Swindon au Royaume-Uni en 2022, ce qui menace 3500 emplois et constitue un nouveau coup dur pour le pays à l'approche du Brexit.

La décision de fermer le site de Swindon est un nouveau camouflet pour le gouvernement britannique qui se bat pour maintenir l'attractivité du pays malgré le brouillard du Brexit et les inquiétudes des milieux industriels quant à une sortie de l'UE sans accord.

Rien à voir avec le Brexit, dit le député pro-Brexit

La fermeture de l'usine située dans le sud-ouest du pays a été révélée par Sky News et la BBC, puis confirmé implicitement par le député conservateur de la région de Swindon, Justin Tomlison, sur son compte twitter.

M. Tomlinson --qui clamait encore le 14 novembre dernier dans son compte Twitter qu'il avait voté pour le Brexit-- explique avoir été informé par Honda de la décision qui est, selon lui, justifiée par le contexte automobile mondial et n'est pas liée au Brexit. Le groupe japonais entendrait regrouper sa production européenne au Japon en 2021.

Le député précise qu'il ne s'attend pas à un impact sur l'emploi ou sur la production d'ici la fermeture prévue de l'usine, qui produit la berline Civic. Près de 55 % de la population du comté où se trouve Swindon a voté pour le Brexit.

Sollicité par l'AFP, Honda n'était pas joignable dans l'immédiat. Le groupe devrait annoncer sa décision d'ici mardi matin, indique la presse britannique.

L'entrée de l'usine Honda de Swindon, où les... (Photo EDDIE KEOGH, REUTERS) - image 2.0

Agrandir

L'entrée de l'usine Honda de Swindon, où les Civic destinées à l'Europe sont assemblées.

Photo EDDIE KEOGH, REUTERS

Selon Sky News, Honda va par ailleurs maintenir au Royaume-Uni son siège européen situé à Bracknell (sud-ouest de l'Angleterre) et son équipe de Formule 1.

Début février, le japonais Nissan avait créé la stupeur en renonçant à produire le multisegment X-Trail, dans son usine de Sunderland (nord-est de l'Angleterre), évoquant alors indirectement le Brexit.

Fin janvier, Airbus avait averti de décisions « très douloureuses » en cas de Brexit sans accord, tandis que le géant de l'électronique japonais Sony a décidé de transférer son siège européen aux Pays-Bas.

Hormis le Brexit, le secteur automobile au Royaume-Uni est secoué par de nombreux défis, avec la désaffection du diesel face à une réglementation plus dure, ou encore le ralentissement du marché chinois.

Le constructeur britannique Jaguar Land Rover avait annoncé en début d'année la suppression de 4500 emplois soit 10 % de ses effectifs. Et l'américain Ford va  supprimer plus de 1000 emplois dans le pays dans le cadre d'une vaste restructuration de ses activités en Europe.

Avec La Presse




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;

Nouvelles les plus populaires

 
image title
Fermer
image title
Fermer