Source ID:; App Source:

Les vedettes de la rentrée - électriques et hybrides : Lexus UX

  • L'UX250h est la seule déclinaison du modèle Lexus UX à bénéficier --grâce à la technologie hybride-- d'un rouage intégral. (Toutes les photos Lexus)

    Plein écran

    L'UX250h est la seule déclinaison du modèle Lexus UX à bénéficier --grâce à la technologie hybride-- d'un rouage intégral.

    Toutes les photos Lexus

  • 1 / 3
  • Lexus UX ()

    Plein écran

    Lexus UX

  • 2 / 3
  • Lexus UX ()

    Plein écran

    Lexus UX

  • 3 / 3
Éric LeFrançois

Collaboration spéciale

La Presse

Au catalogue de l'UX de Lexus, qui posera ses roues sur le territoire canadien au cours de l'hiver prochain, on trouve deux modèles : UX200 et UX250h. Lequel choisir ?

Au Québec, la question ne se pose pas. L'UX250h devrait logiquement connaître la plus large diffusion, car elle est la seule déclinaison à bénéficier - grâce à la technologie hybride - d'un rouage intégral, une aide à la conduite incontournable aux yeux des acheteurs québécois intéressés par cette catégorie.

Pas de subvention, mais le rouage intégral

Même si l'acheteur ne bénéficiera d'aucune subvention au moment de son acquisition et que son autonomie purement électrique relève davantage de la pensée magique, l'UX250h a le mérite de faire le meilleur usage de solutions éprouvées, règle érigée en mantra par la marque japonaise qui se garde bien de faire essuyer les plâtres à ses clients. Conçu sur une architecture similaire - mais tout de même « plus raffinée », s'empresse d'ajouter la direction de Lexus - à celle du C-HR de Toyota, l'UX affiche un comportement dynamique neutre (lire peu inspirant) et des performances pures (accélération et reprises) tout juste honnêtes par rapport à celles des autres véhicules de la catégorie. Hélas, la déclinaison F-Sport magnifie le style, pas le plaisir de conduite.

À bord, l'UX comporte quelques innovations (pour la marque, s'entend) en matière de connectivité et apporte des éléments de solution pour rendre l'interaction avec certaines commandes plus fluides et plus naturelles. On pense aux molettes logées à l'extrémité de l'accoudoir central, parmi lesquelles on trouve le volume de la radio. Ces petites attentions ne peuvent cependant faire oublier la petitesse du coffre et la hauteur de son seuil de chargement, que d'aucuns jugeront élevé.

Mutation en vue

Jusqu'à présent, on retrouve davantage de berlines hybrides que de VUS, les chouchous des consommateurs, dans cette fourchette de prix (de 30 000 $ à 45 000 $). Et la liste est longue chez Chevrolet, Ford, Honda, Hyundai, Kia, pour ne nommer que ceux-là.

Toutefois, à compter des prochains mois, nous devrions assister à un changement de paradigme. Le succès commercial remporté notamment par le Mitsubishi Outlander PHEV (44 817 $) montre l'intérêt des consommateurs à l'égard de la technologie hybride qui ne cesse de se raffiner.

Toyota a déjà confirmé que la prochaine génération du RAV4 compterait une déclinaison hybride dans ses rangs, tout comme Jeep (Wrangler), à compter de 2020. La direction canadienne de Subaru pourrait également très bientôt officialiser la mise en marché du Crosstrek hybride.

Quant à la catégorie des véhicules électriques, l'année 2019 en sera vraisemblablement une de transition chez plusieurs constructeurs. L'e-Golf de Volkswagen et le Soul EV de Kia quitteront la scène, mais seront remplacés par de nouveaux modèles, tandis que d'autres effectueront leurs premiers tours de roues (Hyundai Kona Electric, par exemple).

Le Lexus UX en bref

Catégorie : VUS urbain de luxe

Fourchette de prix : n.d.

Subvention gouvernementale : 0 $

On aime

Solutions techniques éprouvées

Boîte CVT efficace

Finition relevée

On aime moins

Volume du coffre et son seuil élevé

Comportement placide

Approche technique très conservatrice




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;

Nouvelles les plus populaires

 
image title
Fermer
image title
Fermer