Source ID:584141; App Source:cedromItem

| Commenter Commentaires (30)

Tesla: premiers «superchargers» au Canada

Après Squamish, en Colombie-Britannique, c'est au tour de Toronto et de... (Photo archives Reuters)

Agrandir

Photo archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sébastien Templier
La Presse

Après Squamish, en Colombie-Britannique, c'est au tour de Toronto et de Cornwall de bénéficier d'un «supercharger» permettant ainsi aux propriétaires de Tesla de rallier d'une seule traite et plus rapidement qu'auparavant les grandes villes situées entre les Grands Lacs et Québec. Une première ville québécoise sera sur la carte de Tesla cette année.

Les deux villes ontariennes sont officiellement depuis jeudi sur la carte du réseau de recharge rapide du constructeur californien de voitures électriques. Ces bornes, plus précisément installées à York du côté de Toronto et près de l'autoroute 401 à Cornwall, permettront de faire le trajet de Detroit à Québec sans avoir peur de la panne sèche faute de points de ravitaillement suffisants, mais surtout sans avoir à se recharger sur une borne à 220 volts qui obligerait à s'arrêter longuement.

Étant donné les distances Toronto-Cornwall (436 km) et Cornwall-Québec (372 km), les deux versions de la Model S équipées du bloc-batterie de 85 kWh pourront rallier ces villes en une seule charge, à condition de ne pas avoir le pied trop lourd sur l'accélérateur. Si l'on se fie à son autonomie calculée par l'EPA - 335 km -, la version équipée du bloc de 60 kWh ne le permettra pas.

Rappelons que seuls les propriétaires de voitures Tesla peuvent recharger gratuitement leur batterie sur ce réseau de «superchargers».

«Ces chargeurs sont conçus pour des trajets de ville en ville, permettant aux conducteurs de Model S de rouler environ trois heures, de faire une pause de 20 à 30 minutes et de reprendre la route [la batterie] rechargée», résume Tesla.

La popularité croissante des véhicules électriques et les premiers succès commerciaux de Tesla justifient d'autant plus l'installation de ces bornes qui permettent de recharger par exemple la moitié de sa batterie en 20 minutes.

Bientôt dans la région de Drummondville

Au Canada, la petite ville de Squamish, à mi-chemin entre Vancouver et Whistler, a été la première à obtenir une telle borne le mois dernier. Après Toronto et Cornwall, le réseau de Tesla devrait s'étendre au Québec et dans l'ouest du pays.

«Nous sommes en bonne voie de rendre possibles d'ici la fin de l'année les trajets Toronto-Montréal, Montréal-Québec, Vancouver-Calgary et Calgary-Edmonton», nous a précisé Alexis Georgeson, responsable des communications de Tesla.

Les prochains chargeurs seront implantés en Ontario (quatre de plus), en Colombie-Britannique (quatre de plus) et en Alberta (deux). Au Québec, la région de Drummondville, dans l'axe de l'autoroute 20, sera la première à figurer sur la carte de Tesla. «Les emplacements exacts sont encore à déterminer», ajoute M. Georgeson.

L'ouverture d'ici six mois du premier grand magasin Tesla à Montréal aurait pu inciter le constructeur à y installer un de ses chargeurs. Mais la présence à Cornwall de cet équipement et la nécessité de développer dans un premier temps un réseau plus tentaculaire que dense justifient une telle installation près d'un grand axe routier ou autoroutier.

Nombre de stations de «superchargers» en Amérique du Nord

112
Nombre de stations de «superchargers» en Amérique du Nord




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;

Nouvelles les plus populaires

 
image title
Fermer
image title
Fermer