Source ID:news·20120213·LA·0109; App Source:cedromItem

Grand Prix de Valcourt: 30 ans et de plus en plus jeune!

On a tendance à l'oublier, mais le Grand Prix de Valcourt est encore à ce jour... (Photo fournie par Flagworld)

Agrandir

Photo fournie par Flagworld

On a tendance à l'oublier, mais le Grand Prix de Valcourt est encore à ce jour la plus importante manifestation de sports motorisés hivernaux dans le monde. Loin de se reposer sur son succès, l'organisation du Grand Prix souligne ses 30 ans en prenant un virage résolument «sport extrême».Amateurs d'émotions fortes, c'est à Valcourt que ça se passe ce week-end!

La direction du Grand Prix de Valcourt ne cache pas ses objectifs: elle espère attirer plus de 30 000 personnes au cours du week-end, ce qui serait un record. Comment attirer plus de monde? En inventant une nouvelle discipline mêlant la motoneige et la planche à neige, bien sûr!

Une belle brochette de planchistes québécois sera en effet à Valcourt samedi pour participer au Tow-In. «Tow», comme dans remorquage, parce que les casse-cou seront littéralement tirés par une motoneige avant se sauter d'une rampe de 40 pieds en faisant de folles figures. «Cela va nous permettre d'attirer une clientèle plus jeune, il n'y a pas de doute, a affirmé Marie-Pier Lemay, directrice générale du GP de Valcourt. Le Tow-In s'apparente à ce que l'on voit aux X-Games, et comme les X-Games connaissent beaucoup de succès, on espère qu'il en sera de même pour nous.»

Bien que le profil type du spectateur du Grand Prix ait évolué au cours des années - les femmes représentent aujourd'hui 40% de la clientèle, qui est aussi de plus en plus familiale -, il reste que la majorité des amateurs ont de 35 à 54 ans, en plus d'être très assidus - le taux de fidélité est de 80%. «Le Tow-In devrait donc augmenter notre achalandage, espère Mme Lemay. On pense accueillir de 2000 à 3000 personnes de plus.»

Avant de s'attacher derrière une motoneige filant à près de 70 km/h, les planchistes ont été consultés par l'organisation du Grand Prix. «Ils trouvent ça génial, a assuré Marie-Pier Lemay. Et l'industrie de la motoneige voit aussi cela d'un bon oeil, parce que les machines utilisées seront des bolides hors-piste, un style de motoneige que l'on ne voyait pas auparavant dans les différentes compétitions du Grand Prix.»

Même si les planchistes ne seront pas à Valcourt dans leur habitat naturel, ils s'attendent à un bel accueil. «La motoneige est un sport spectaculaire, tout comme le nôtre, a soutenu Julien Beaulieu, neuvième au classement mondial de la Fédération internationale de ski en planche à neige slopestyle. C'est facile pour le public à apprécier, ça ne m'inquiète pas.»

Ce sera spectaculaire certes, mais le Tow-In est également une compétition, car le gagnant recevra au choix une bourse de 10 000$ ou une motoneige Ski-Doo Freeride. «Si je gagne? Je prends le Ski-Doo, c'est sûr! Quitte à le vendre après si je ne peux pas l'utiliser, s'est exclamé Julien Beaulieu. On a même décidé de se rendre à Valcourt avec une camionnette afin de rapporter la motoneige. Ça rajoute un peu de pression et ça va nous coûter un peu plus cher d'essence, mais je serai prêt!»

> Le Tow-In Snowboard Big Air: le samedi 18 février. Entraînement et qualifs de 13h à 19h; finales de 19h30 à 20h30.

À 58 ans, Jacques Villeneuve tient encore tête... (Photo fournie par Michel Brault) - image 2.0

Agrandir

À 58 ans, Jacques Villeneuve tient encore tête à des pilotes qui ont parfois près de 40 ans de moins que lui.

Photo fournie par Michel Brault

Course sur ovale

Qui dit course de motoneige sur glace dit Jacques Villeneuve. Mononcle Jacques, il va sans dire. Trois fois vainqueur à Valcourt (1986, 2005 et 2006), il aurait pu répéter en 2010 n'eut été d'un accident qui l'a laissé avec des fractures à une vertèbre et à une hanche. Il était de retour en piste trois semaines plus tard, en route vers son troisième titre de champion du Eastern Pro Tour. Il a récidivé en 2011 et sera encore une fois le favori de la foule à Valcourt ce week-end. À 58 ans bien sonnés, il tentera de tenir tête à des jeunes loups trois fois plus jeunes que lui!

> Piste: ovale de 2640 pieds (un demi-mille)

> Vitesse de pointe en motoneige Pro Champ: 170 km/h

> Pilotes à surveiller: Jacques Villeneuve, Nick Lagoy, Nick Van Strydonk et Dustin Wahl

Horaire: dès vendredi matin; grande finale Pro Champ, dimanche 15h45

Plusieurs pilotes québécois s'illustrent sur la scène du... (Photo fournie par Flagworld) - image 3.0

Agrandir

Plusieurs pilotes québécois s'illustrent sur la scène du snocross.

Photo fournie par Flagworld

Snocross

Le Grand Prix de Valcourt a beau être le berceau de la course de motoneige sur glace, la popularité du snocross ne cesse de grandir, à tel point que c'est probablement devenu la forme de course de motoneige la plus populaire au monde. Étroitement inspiré du motocross, les pilotes négocient un tracé parsemé de bosses et de sauts, le plus haut du circuit de Joseph-Armand Bombardier culminant à 20 pieds de hauteur, propulsant les motoneigistes en vol plané sur quelque 90 pieds! Si Jacques Villeneuve est seul à défendre les couleurs du Québec en course sur ovale, la relève de chez nous s'illustre en snocross, et ce à tous les niveaux.

> Piste: 650 mètres, six virages, 20 sauts, dont trois séries de sauts triples

> Pilotes à surveiller: Tim Tremblay (vainqueur à Valcourt en 2011 et vice-champion de l'International Series of Champions, la F1 du snocross), Mathieu Morin (neuvième en ISOC cette saison), Jennifer Paré (invaincue chez les femmes en ISOC en 2011-2012), Danny Poirier, Lucas Brunelle, Dave Allard et Dave Asselin.

Horaire:  dès vendredi matin; grande finale Pro Champ, dimanche 15h15

Dominic Beaulac, quadruple vainqueur au GP de Valcourt,... (Photo fournie par Flagworld) - image 4.0

Agrandir

Dominic Beaulac, quadruple vainqueur au GP de Valcourt, fait un retour cette année sur la piste Joseph-Armand Bombardier.

Photo fournie par Flagworld

Moto et VTT sur ovale

Avertissement: l'anneau de vitesse du circuit Joseph-Armand Bombardier ne sera pas souvent silencieux le week-end prochain. En plus des motoneiges, les VTT et les motos prendront également le circuit d'assaut. Des pneus munis de crampons, des machines constamment au bord du dérapage, tout cela à des vitesses qui dépassent l'entendement. Prière de ne pas essayer à la maison!

> Piste: ovale de 2640 pieds (un demi-mille)

> Vitesse de pointe en moto: plus de 160 km/h

> Vitesse de pointe en VTT Open: plus de 150 km/h

> Pilotes à surveiller en moto: Dominic Beaulac (quatre fois champion à Valcourt), Karl Daigle et Maxime Sylvestre

> Pilote à surveiller en VTT: Richard Pelchat (7 fois champion canadien et tenant du titre du Supermotocross de Montréal)

Horaire: VTT, dès vendredi, finale dimanche; moto, dès samedi, finale dimanche.

Michel Bégin.... (Photo fournie par Michel Brault) - image 5.0

Agrandir

Michel Bégin.

Photo fournie par Michel Brault

Course d'accélération

Une nouveauté en 2011, les courses d'accélération reviennent cette année à Valcourt. Ici, tout est permis. Les machines - Outlaws 600 4-temps et Outlaws 600 2-temps - peuvent être modifiées à souhait, il n'y a aucun règlement ou restriction pour limiter les ardeurs des pilotes et de leurs motoneiges, les plus rapides au monde.

> Piste: deux couloirs de 1200 pieds, incluant les portions de décélération et de départ (50 pieds de sable)

> Vitesse maximale atteinte: près de 200 km/h

> Pilote à surveiller: Michel Bégin

Horaire: vendredi 17 février; 12h à 18h, qualifs et courses amicales, 18h30 à 21h30, demi-finales et finales




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;

Nouvelles les plus populaires

 
image title
Fermer
image title
Fermer