Source ID:ab5d7b513c413c06982f65299fca0ee9; App Source:StoryBuilder

Indy 500 : Alonso sera propulsé par Chevrolet

L'écurie McLaren IndyCar aura Chevrolet comme seul motoriste... (Photo REUTERS)

Agrandir

L'écurie McLaren IndyCar aura Chevrolet comme seul motoriste la saison prochaine. L'an dernier, le pilote espagnol Fernando Alonso avait mené les 500 milles d'Indianapolis durant 27 tours avant que son moteur Honda meure. On voit Alonso ci-haut avant son dernier GP de F1 le 24 novembre à Abou Dhabi.

Photo REUTERS

Associated Press
Indianapolis

À sa deuxième participation à l'Indianapolis 500, la voiture de Fernando Alonso sera propulsée par Chevrolet.

Alonso est inscrit avec l'équipe McLaren, qui a gagné 70 % de ses courses entre 1968 et 1970 après avoir conclu une entente de partenariat avec Chevrolet. La série IndyCar dispose présentement de deux motoristes, Chevrolet et Honda, mais la relation entre McLaren et Honda s'est récemment détériorée.

Les problèmes de Honda ont compliqué la tâche de McLaren, qui était à la recherche d'un partenaire d'affaires pour permettre à Alonso de compléter « la triple couronne du sport automobile ». La voiture de l'Espagnol, issue d'un partenariat entre McLaren et Andretti Autosport, était propulsée par Honda lors de l'Indy 500 en 2017. Il a mené pendant 27 tours, avant que son moteur ne rende l'âme avec 20 tours à faire.

L'ex-champion de Formule 1 a remporté les 24 heures du Mans plus tôt cette année et le Grand Prix de Monaco en 2006. Il ne lui manque qu'une victoire à l'Indianapolis 500 pour rejoindre Graham Hill dans le prestigieux groupe des pilotes qui ont remporté ces trois épreuves.

L'écurie McLaren a indiqué il y a deux mois qu'elle ne disputerait pas toute la saison d'IndyCar en 2019, mais fera quelques incursions avant --peut-être-- de faire le saut l'an prochain.

Avec La Presse




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;
image title
Fermer
image title
Fermer