(Paris) La Formule 1 effectuera son retour sur le circuit de Zandvoort en 2020, 35 ans après le dernier Grand Prix des Pays-Bas en 1985, ont annoncé les organisateurs sur les réseaux sociaux, mardi.

Agence France-Presse

PHOTO REMKO DE WAAL, AFP

Le directeur des sports Jan Lammers et le PDG du Groupe Formula One Chase Carey posent après la signature d'une entente accordant le GP des Pays-Bas au circuit de Zandvoort en 2020.

« Dès le début de notre mandat en Formule 1, nous avons dit que nous souhaitions des courses dans de nouveaux lieux, mais aussi respecter les racines historiques de ce sport en Europe », a expliqué Chase Carey, patron de la F1, dans un communiqué. Zandvoort a accueilli 30 Grands Prix entre 1952 et 1985. Le dernier a été remporté par l’Autrichien Niki Lauda au volant d’une McLaren.

La piste de course de Zandvoort, située à quelques dizaines de kilomètres à l’ouest d’Amsterdam, sera reconstruite au cours des prochains mois afin d’accueillir l’épreuve de 2020 dont la date n’a pas encore été précisée.

Un défi pour les pilotes

« C’est un circuit avec une longue et impressionnante histoire et c’est un vrai défi pour les pilotes. Avec la popularité de Max Verstappen, je suis sûre qu’il y aura une grande affluence », a souligné le président de la Fédération internationale de l’automobile (FIA), Jean Todt.

PHOTO ROBIN UTRECHT, AFP

Max Verstappen, au volant de sa Red Bull durant un événement promotionnel de la F1 au circuit de Zandvoort le 20 mai 2018.

« C’est tout simplement un circuit iconique. J’y ai fait des courses avant en F3 et c’était beaucoup de plaisir », a souligné Max Verstappen, comparant Zandvoort à Suzuka au Japon.

Verstappen est le plus jeune pilote au départ d’un Grand Prix de F1, à 17 ans et 166 jours au GP d’Australie en 2015. Il a depuis participé à 89 courses de F1, avec 5 victoires au compteur et une troisième place au Championnat du monde l’an passé.

23 courses en 2020, peut-être deux de plus

Le calendrier de la F1 compte 21 courses en 2019. Formula One a ajouté le GP du Vietnâm au calendrier 2020, ce qui fait théoriquement une saison à 23 course l’an prochain.

PHOTO JERRY LAMPEN, AFP

Max Verstappen, au volant de sa Red Bull durant un événement promotionnel de la F1 au circuit de Zandvoort en 2016.

Liberty Media, qui a racheté la F1 en 2017, vise à terme 25 GP par saison, avec une répartition géographique des courses.

Cinq GP négocient la prolongation cette année pour 2020 : Italie, Grande-Bretagne, Espagne, Mexique et Allemagne. L’Italie a annoncé le 30 avril avoir conclu un accord avec Formula One pour rester au calendrier jusqu’en 2024.

Répondant à des articles de presse, le circuit de Silverstone a démenti avoir d’ores et déjà conclu un accord, précisant que « les négociations sont toujours en cours ».

Avec des informations d'Associated Press