(Indianapolis) L’IndyCar mettra en place un pare-brise pour protéger le cockpit de ses monoplaces à partir de la saison 2020, a annoncé l’organisation lors d’une conférence de presse vendredi, en marge des 500 miles d’Indianapolis.

Agence France-Presse

Ce pare-brise en polycarbonate sera fixé à l’avant du cockpit, ancré dans un cadre en titane rappelant le halo, le dispositif en forme de bréchet utilisé en Formule 1 depuis 2018.

PHOTO ERIC ALONSO, AFP

La Ferrari de Sebastian Vettel munie d'un halo lors d'essais le 4 mars 2016.

« La charge supportée devrait être de 150 kilonewtons (kN), ce qui correspondrait à celle exigée par la Fédération internationale de l’automobile (FIA) pour le halo », peut-on lire dans un communiqué diffusé par la suite.

L’Aeroscreen (le nom de ce dispositif) est développé par Red Bull Advanced Technologies. Il l’avait initialement été pour la F1 à partir de 2016, mais la FIA avait préféré le halo jugé plus résistant et plus facilement intégrable.

L’IndyCar utilise depuis le Grand Prix d’Indianapolis qui s’est tenu les 10 et 11 mai un appendice appelé Advanced Frontal Protection (AFP) fixé à l’avant du cockpit et destiné dévier les débris.  

L’IndyCar espère tester ce dispositif à l’été et le fournir aux équipes à l’automne.