Source ID:f91db0cd55923b71b8b21848059c472d; App Source:StoryBuilder

GP de Monaco: les Mercedes encore devant

Lewis Hamilton a sauté sur la clôture pour... (PHOTO ANDREJ ISAKOVIC, AFP)

Agrandir

Lewis Hamilton a sauté sur la clôture pour célébrer avec ses partisans après avoir décroché la pole à Monaco.

PHOTO ANDREJ ISAKOVIC, AFP

Associated Press
Monaco

Lewis Hamilton a devancé son coéquipier Valtteri Bottas pour gagner la position de tête en prévision du Grand Prix de Monaco, tandis que Ferrari a connu une autre journée difficile.

Hamilton, de Mercedes, a crié de joie après avoir été le plus rapide lors des qualifications pour une deuxième fois cette saison, mettant fin à une séquence de quatre positions de tête pour Bottas. Hamilton a battu le temps du Finlandais lors de son dernier tour en piste et il a dédié sa 85e position de tête en carrière à Niki Lauda.

« Celle-là, elle est pour Niki », a dit Hamilton.

Lauda, un ami et mentor de Hamilton, est décédé lundi à l'âge de 70 ans, moins d'un an après une transplantation d'un poumon. Une cérémonie en l'honneur de Lauda aura lieu avant la course, dimanche.

Triple champion de F1, Lauda avait convaincu Hamilton de rejoindre Mercedes en 2013 après son départ de McLaren. Hamilton a gagné quatre de ses cinq championnats du monde sous les conseils de Lauda et du directeur Toto Wolff.

« Je ne me souviens pas [d'une position de tête] aussi spéciale à mes yeux lors de ce qui a été une semaine difficile, a dit Hamilton. Il y avait un nuage noir au-dessus de nous cette semaine et je voulais m'imposer pour Niki. [...] Nous voulons lui faire honneur et jusqu'ici, ça va. »

Bottas, qui portait un brassard noir autour de son bras gauche en l'honneur de Lauda, croyait qu'il aurait dû battre Hamilton.

« Félicitations à Lewis, mais je suis vraiment déçu, a dit Bottas. Nous avions la vitesse aujourd'hui. »

Max Verstappen, de Red Bull, s'est qualifié en troisième position, devant Sebastian Vettel, de Ferrari.

L'ambiance était toutefois loin d'être à la fête chez Ferrari, qui connaît déjà une saison difficile.

La Ferrari de Sebastian Vettel a dû être... (PHOTO YANN COATSALIOU, AGENCE FRANCE-PRESSE) - image 2.0

Agrandir

La Ferrari de Sebastian Vettel a dû être remorquée au garage à la suite de son accident.

PHOTO YANN COATSALIOU, AGENCE FRANCE-PRESSE

Vettel avait été victime d'un accident lors de la troisième séance d'essais, samedi matin, puis l'équipe a fait une erreur tactique qui a mené à l'élimination de Charles Leclerc dès le premier segment des qualifications.

Le pilote monégasque est resté dans le garage vers la fin de la Q1, semble-t-il pour économiser les pneus en prévision de la course, et son équipe croyait que son chrono lui permettrait d'accéder au segment suivant. Il a finalement chuté au 16e rang et a été éliminé.

« Ce sont des erreurs qui ne devraient pas arriver, d'être éliminé en Q1 à Monaco est la pire chose qui pouvait arriver, a dit Leclerc lors d'une entrevue accordée à la télévision. Nous avions une voiture qui aurait dû nous permettre d'atteindre la Q3. Nous aurions dû retourner en piste, nous avions du carburant pour effectuer plusieurs tours.

«Je ne comprends pas pourquoi nous ne sommes pas retournés en piste. »

De son côté, le pilote québécois Lance Stroll, de Racing Point, a aussi été exclu dès la Q1 et il partira sur l'avant-dernière ligne, en 18e place.

« Il y avait beaucoup de trafic lors de mon deuxième passage en piste et je n'ai donc pas pu faire un bon tour, a dit Stroll. Je pense vraiment que j'aurais pu être proche de la Q2, mais c'est difficile pour l'équipe cette fin de semaine. »




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;

Nouvelles les plus populaires

 
image title
Fermer
image title
Fermer