(Washington) Le président américain Donald Trump a accueilli lundi à la Maison-Blanche Simon Pagenaud, premier Français à remporter les prestigieux 500 milles d’Indianapolis depuis 1920.

Agence France-Presse

PHOTO JIM WATSON, AFP

Le trophée Borg-Warner peut être monté sur un socle à roulettes, qui a servi hier à la Maison-Blanche.

« Je sais que c’est difficile de remporter les 500 miles d’Indianapolis », a-t-il lancé, depuis les jardins de la Maison-Blanche, en présence du pilote et de Roger Penske, le propriétaire de l'écurie Penske, qui est aussi un ami et un partisan de Donald Trump.

« Je ne le ferais pas […] En fait, je le ferais peut-être pour cette coupe », a-t-il ajouté dans les rires, désignant la gigantesque coupe apportée sur les lieux pour l’occasion.

PHOTO KEVIN LAMARQUE, REUTERS

Le pilote français Simon Pagenaud a été honoré hier à la Maison-Blanche.

Peu connu du grand public en France, Simon Pagenaud a concrétisé le rêve américain qu’il vit depuis 2006 en inscrivant fin mai son nom au palmarès des 500 milles d’Indianapolis, une des courses mythiques du sport automobile.  

Le dernier Français à s’être imposé à « Indy » était Gaston Chevrolet, en 1920.