(Hockenheim) Mercedes choisira son deuxième pilote pour la saison 2020, aux côtés du Britannique Lewis Hamilton, « à partir d’août », a annoncé Toto Wolff, le patron de l’écurie allemande de Formule 1.  

Agence France-Presse

« Pour nous, il ne s’agit pas seulement de prendre la bonne décision pour l’année prochaine mais aussi de voir plus loin, a expliqué Wolff en marge du GP d’Allemagne. C’est pourquoi nous sommes d’accord pour prendre une décision à partir d’août» (mois de la trêve estivale, NDLR). Mais cela ne veut pas nécessairement dire que nous l’annoncerons en août. »

La question est de savoir si Mercedes conservera pour une quatrième saison consécutive le Finlandais Valtteri Bottas, signé en 2017 en remplacement de l’Allemand Nico Rosberg, ou misera sur le Français Esteban Ocon, issu de sa filière de jeunes, qui fait office de troisième pilote faute de disposer d’un volant cette année.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Esteban Ocon, qui avait fortement impressionné chez Force India en 2018, s'est retrouvé sans volant cette saison après que le père de Lance Stroll eut acheté l'écurie. Il est troisième pilote chez Mercedes.

« Ce qui est arrivé à Esteban l’an dernier est vraiment dommage, a de nouveau regretté l’Autrichien. Il aurait pu choisir entre deux baquets (Ocon a été proche de McLaren et surtout de Renault, jusqu’à ce que l’Australien Daniel Ricciardo décide de rejoindre l’écurie française, alors que Mercedes avait déjà reconduit Bottas, NDLR) et finalement rien n’en est ressorti. Donc, selon nous, tout le monde connaît ses capacités. »

« Du point de vue de Mercedes, Valtteri a délivré quelques performances très solides et mérite le baquet, mais de la même manière, Esteban l’a aussi montré par le passé et il est un très bon élément pour l’équipe », a-t-il poursuivi.

Virage jeunesse pour préparer l'après-Hamilton ?

« Mettre un jeune pilote Mercedes dans la voiture pourrait être intéressant, reconnaît Wolff. Ceci dit, d’autres écuries sont intéressées par Ocon (le nom de Renault notamment revient régulièrement, NDLR) et il faut prendre le temps d’arriver à une décision entre nous et les autres parties impliquées, pas seulement dans notre intérêt mais aussi dans celui d’Esteban. »

« Si cela signifie trancher en faveur de Valtteri, une autre équipe continuerait à développer Esteban et nous perdrions la main sur lui pour un an, deux ou même plus, et cela aurait des conséquences. »

Après une année blanche en 2018, Bottas est deuxième au classement des pilotes à 39 points du leader, son équipier britannique Lewis Hamilton. Il a remporté deux épreuves sur dix (Australie et Azerbaïdjan) et décroché quatre pole positions (Chine, Azerbaïdjan, Espagne et Grande-Bretagne).