(Hockenheim) Max Verstappen de Red Bull a remporté un Grand Prix d’Allemagne chaotique et marqué par la pluie, dimanche.

Jerome Pugmire
La Presse canadienne

Verstappen a gardé son sang-froid sur une piste hasardeuse, méritant une deuxième victoire cette année après l’Autriche, à la fin juin.

Sebastian Vettel a épaté en terminant deuxième avec sa Ferrari, lui qui partait 20e et dernier.

PHOTO ANDREJ ISAKOVIC, AGENCE FRANCE-PRESSE

Max Verstappen

Le Russe Daniil Kvyat, de Toro Rosso, a terminé en troisième place, procurant à cette écurie le deuxième podium de son histoire.

Le Québécois Lance Stroll s’est classé quatrième avec Racing Point. Il s’agit de son meilleur résultat depuis sa troisième place en Azerbaïdjan, en 2017.

Son coéquipier Sergio Perez a été l’un des sept pilotes qui n’a pu compléter la course.

« Le podium nous a échappés, mais je suis quand même très content, a dit Stroll. À mon deuxième ou troisième tour sur les pneus les plus adhérents, j’ai fait une erreur au virage 8. C’est ce qui a permis à Daniil de me dépasser.

“C’est assurément l’un des week-ends où nous avons été les plus compétitifs cette année, a ajouté le Canadien. Ça donne confiance pour le reste de la saison. En même temps, il faut continuer de travailler fort pour avoir d’autres résultats de ce genre. »

PHOTO KAI PFAFFENBACH, REUTERS

Sebastian Vettel

D’abord 11e au classement final, le Britannique Lewis Hamilton, meneur au classement des pilotes, a gagné deux places après que les commissaires de course eurent imposé des pénalités à Kimi Raikkonen et à Antonio Giovinazzi, qui les ont fait glisser des septième et huitième positions aux 12e et 13e rangs respectivement.

Son coéquipier chez Mercedes, Valtteri Bottas, a été victime d’une collision en fin de course.

Grâce à ces deux points additionnels, Hamilton détient une avance de 41 points au classement général devant Bottas, qui a 22 points de plus que Verstappen.

Éviter les erreurs

PHOTO JENS MEYER, ASSOCIATED PRESS

Lance Stroll

Verstappen totalise sept victoires avec Red Bull.

« C’est formidable de gagner, a dit Verstappen. C’était délicat en piste, il fallait être concentré. Le but était de ne pas faire trop d’erreurs. Vous apprenez avec le temps. Je suis très heureux du résultat. »

L’an dernier, Vettel avait perdu le contrôle de son bolide en fin de course, alors qu’il menait à partir de la pole. Hamilton avait gagné, bien qu’il ne démarrait que 14e.

« C’était très plaisant, mais les conditions rendaient difficile de déterminer la bonne stratégie, a dit Vettel. Félicitations à Max, il a été superbe. »

Kyvat en était à un troisième podium, un premier depuis 2016. Cette année-là, Red Bull l’a remplacé par Verstappen après seulement quatre courses, et il n’a pas réussi à trouver un volant la saison dernière.

« C’est fabuleux de retrouver le podium, a dit Kvyat. La course a été folle. Des montagnes russes incroyables, comme l’ensemble de ma carrière. »

Après une vague de chaleur pendant la semaine, la piste mouillée a causé bien des ennuis. Certains pilotes ont changé six fois de pneus, et plusieurs ont quitté le tracé au même endroit.

Charles Leclerc de Ferrari était dans la course pour un top 3, malgré un 10e rang au départ, mais il a heurté les barrières après être passé à des pneus plus rapides.

Hamilton a eu la même mésaventure peu après, causant du dommage à son aile avant. Il est rentré aux puits pour une nouvelle aile et de nouveaux pneus, mais les mécanos n’étaient pas prêts. L’arrêt a été long et pénible, lui coûtant tout espoir de victoire.

Tard dans la course, le Britannique s’est plaint alors qu’il se trouvait 14e.

« Comment en sommes-nous arrivés là ? », a-t-il demandé, à la radio de l’équipe.

L’épreuve s’est amorcée avec la voiture de sûreté déployée. Il y a eu plusieurs minutes de tours de formation, ce qui a irrité Verstappen et Hamilton, selon ce qu’on entendait sur les radios d’équipes.

« Démarrez la course », a dit Hamilton. « Je ne comprends pas pourquoi ce n’est pas commencé », a ajouté Verstappen.

Après le signal du départ, Verstappen a eu des ennuis mécaniques, glissant de la pole au quatrième rang, derrière Hamilton, Raikkonen et Bottas.

La prochaine course aura lieu en Hongrie, dimanche prochain.