(Budapest) Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix de Hongrie, dimanche, inscrivant ainsi une huitième victoire cette saison.

Jerome Pugmire
Associated Press

Le pilote de Mercedes en est maintenant à 81 victoires en carrière, à 10 gains d’égaler le record de Michael Schumacher, sept fois champion de Formule 1.

Hamilton a réussi un dépassement tardif aux dépens de Max Verstappen, de Red Bull. Ce dernier partait premier, mais il a dû se contenter du deuxième rang.

Hamilton a notamment surmonté un laborieux premier passage aux puits, d’une durée de quatre secondes. Celui de Verstappen en a pris 2,6.

PHOTO ANDREJ ISAKOVIC, AGENCE FRANCE-PRESSE

La troisième place est allée à Sebastian Vettel, après qu’il ait dépassé son coéquipier chez Ferrari, Charles Leclerc.

Stroll 17e

Le Québécois Lance Stroll a fini 17e avec Racing Point, gagnant deux rangs vis-à-vis sa position de départ.

« Il n’y a pas grand-chose à dire à propos du week-end, ce qui est bien dommage, a dit le Canadien. J’ai eu un mauvais départ et je n’ai pas rattrapé de terrain au premier tour, ce qui est tellement important ici. J’ai été pris derrière la Williams de George Russell pendant toute la course.

«Nous allons nous regrouper durant la pause, a poursuivi Stroll. Nous allons être prêts à nous battre en Belgique, où la piste devrait beaucoup mieux convenir à notre voiture. »

Mercedes a procédé au deuxième changement de pneus de Hamilton avec une vingtaine de tours à disputer. Verstappen est resté en piste ; Red Bull espérait le maintien des acquis, sur un tracé où il n’est pas facile de dépasser.

Les pneus beaucoup plus rapides du Britannique ont grugé les 20 secondes d’écart, par contre. Avec cinq tours à compléter, le coussin était diminué à trois secondes. Au 67e tour, sur 70, Hamilton s’est finalement placé en tête.

« Nous aurions dû avoir la même stratégie », s’est plaint Verstappen, à la radio de son équipe.

Verstappen n’a pas prévalu, mais il a quand même signé le tour le plus rapide.

Carlos Sainz fils, de McLaren, a continué d’être régulier en finissant cinquième. Il a terminé cinquième ou sixième dans quatre des cinq dernières courses.

Dans les derniers tours, le coéquipier de Stroll, Sergio Perez, a échappé la 10e place au profit d’Alexander Albon, de Toro Rosso.

« C’est décevant de repartir les mains vides, mais nous allons revenir plus forts après la pause, a dit le chef de la direction de Racing Point, Otmat Szafnauer. Nous sommes déterminés à être beaucoup plus productifs en deuxième moitié de saison. »

Au classement des pilotes, Hamilton a pris une avance de 62 points devant Valtteri Bottas, de Mercedes. Verstappen est à 69 points du meneur.

Bottas a du rentrer hâtivement aux puits, un contact avec Hamilton et Leclerc ayant endommagé le devant de son bolide. Plus tard, il a évité de peu de heurter Stroll, en le dépassant.

Bottas a fini huitième, lui qui n’avait pas pu conclure la course précédente, en Allemagne.

Le Finlandais a inscrit un podium lors des 10 premières épreuves de la saison, sauf à Montréal. Il a triomphé en Australie et en Azerbaïdjan.

Vettel a été le champion de la F1 de 2010 à 2013, mais il traverse maintenant une disette de 20 courses sans victoire.

La prochaine course aura lieu le 1er septembre, en Belgique.