(Mexico) La maire de la capitale mexicaine, Claudia Sheinbaum, a annoncé mercredi que le Grand Prix du Mexique aurait bien lieu après 2019, sans fonds publics, après des mois de négociations avec Liberty Media, détenteur des droits commerciaux de la F1.

Agence France-Presse

Un haut dirigeant de la Fédération internationale automobile (FIA) doit se rendre au Mexique jeudi pour signer l’accord avec le gouvernement de la capitale, a ajouté Claudia Sheinbaum, sans toutefois préciser pour combien de temps la compétition sera maintenue sur le circuit Hermanos Rodriguez.  Le contrat actuel allait de 2015 à 2019.

PHOTO MOISES CASTILLO, AP

La foule au GP du Mexique.

Une conférence de presse est prévue jeudi en fin de matinée.

« C’est une bonne nouvelle pour la ville […] grâce à un groupe d’hommes d’affaires qui ont rendu cela possible, parce que cette fois, la ville n’investit aucune ressource publique », a déclaré la maire dans une vidéo diffusée sur Twitter.  

PHOTO ALFREDO ESTRELLA, AFP

Le pilote allemand Nico Rosberg (à d.) célébrant sa victoire au GP du Mexique le 1er novembre 2015. Son coéquipier de l'écurie Mercedes, l'Anglais Lewis Hamilton, l'accompagne.

Sheinbaum n’a pas précisé quels entrepreneurs s’étaient engagés à œuvrer pour le maintien du Grand Prix.  

La maire a également rappelé que la tenue de la prestigieuse manifestation sportive automobile « apporte du tourisme, des revenus et est une bonne nouvelle pour le pays ».  

Au cours du premier semestre de l’année, le gouvernement du président Andres Manuel Lopez Obrador n’est pas parvenu à un accord avec le promoteur de la F1 afin de renouveler le Grand Prix du Mexique pour les cinq prochaines années.  

PHOTO YURI CORTEZ, AFP

Le pilote allemand Nico Hulkenberg (Renault) lors du défilé des pilotes du GP du Mexique le 29 octobre 2017.

Selon ESPN, l’administration fédérale n’a pas accepté de payer 800 millions de pesos (environ 35 millions d’euros) nécessaires pour renouveler le contrat et accueillir le spectacle au cours des cinq prochaines années.  

Mais l’administration de la capitale dirigée par Sheinbaum aurait accepté la possibilité d’investir 400 millions de pesos.

Les trois premières éditions du Grand Prix du Mexique (2015, 2016 et 2017) ont généré plus de 30 000 emplois et des retombées économiques de près de deux milliards d’euros, selon les donnée de la société CIE.  

La FIA a récompensé les quatre éditions au Mexique (2015, 2016, 2017 et 2018) comme étant les meilleures de l’année. L’événement diffusé dans 185 pays a permis au Mexique de se faire une place parmi les pays accueillant des GP de F1.