Avec ses 5,3 millions d’habitants, la Norvège est un tout petit marché, mais le pays est un géant de l'auto électrique. Grâce à d’importants incitatifs gouvernementaux, les électriques ont accaparé 60 % des ventes de voitures neuves au mois de mars dernier. Pas surprenant que des Norvégiens aient décidé de lancer leur propre voiture électrique. Le constructeur s’appelle Fresco et la voiture, Rêverie.

LA PRESSE

La start-up basée à Trondheim, à 500 km au nord de la capitale, Oslo, a annoncé son intention de lancer d'ici 2021 une voiture de luxe ultrarapide qui promet le 0-100 km/h en deux secondes pile, en route vers une vitesse de pointe de 300 km/h. L'annonce survient deux ans après le passage d'une loi du parlement norvégien qui interdira dès 2025 aux constructeurs de vendre des véhicules à essence ou diesel. 

PHOTO FRESCO

Rareté parmi les électriques, la Rêverie serait équipée d’une transmission à quatre vitesses (automatique, malheureusement). La compagnie n’a rien dit encore sur l’autonomie de la voiture, mais promet «d’éliminer l’anxiété de la panne une fois pour toutes». Les batteries seront modulaires, ce qui permettra de les changer manuellement et, par exemple, d’avoir toujours dans la malle arrière un module chargé en cas de panne, qu’on pourra glisser en position et repartir jusqu’à la prochaine borne. Fresco promet aussi la recharge sans fil et rapide, qui pourrait s’opposer à toutes ces qualités ?

Cela étant, le nom Rêverie semble pour l’instant très bien choisi. Dans une entrevue récente à Inside EV’s, le PDG Espen Kvalvik n’a pas voulu répondre quand on lui a demandé s’il existe un prototype (toutes les photos diffusées sont des images générées par ordinateur).

PHOTO FRESCO

Pour ce qui est du nom de la compagnie, Kvalvik a dit à Inside EV’s que Fresco vient d’un designer, futuriste et auteur américain du nom de Jacque Fresco, qui rêvait d'un monde meilleur, de villes sans pollution et d'énergies renouvelables, et qui prônait «l’ingénierie sociale» pour régler les problèmes de l'humanité.

Il est mort en 2017 à 101 ans.

Selon Wikipédia, Fresco a été décrit comme « un rêveur », « un excentrique », « un utopiste », « un idéaliste », « un fou littéraire », « un charlatan », ou encore comme un génie, un prophète et un visionnaire.