(Montréal) La Formule 1 a dévoilé son calendrier officiel en vue de la saison 2020 vendredi, et un changement majeur a été apporté puisqu’il sera constitué de 22 manches pour la première fois de son histoire.

La Presse canadienne

En raison de l’ajout des Grands Prix du Vietnam (5 avril) et des Pays-Bas (3 mai), jumelé à la disparition du Grand Prix d’Allemagne, le calendrier comptera donc une manche de plus que cette saison. Afin d’y faire une place, les deux séances d’essais privés, qui se déroulent habituellement pendant la saison en Espagne et au Bahreïn, ont été abolies.

Les équipes « devront donc miser essentiellement sur les essais libres du vendredi afin de développer de nouvelles pièces », peut-on lire dans le communiqué.

La série reine du sport automobile en a aussi profité pour dévoiler les dates de ses traditionnels essais hivernaux. Ceux-ci se dérouleront en deux temps au circuit Catalunya, près de Barcelone, soit du 19 au 21 février, puis du 26 au 28 février.

Plus tôt cet été, la F1 avait annoncé qu’une entente avait été conclue avec le circuit de Catalunya, en partenariat avec le gouvernement de la Catalogne, le Club automobile royal de Catalogne (RACC) et la municipalité de Montmelo, pour la tenue du Grand Prix d’Espagne en 2020.

Le circuit de Silverstone avait aussi confirmé avoir conclu une entente de cinq ans avec la série pour la présentation du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Il est à noter que le Grand Prix d’Azerbaïdjan aura lieu une semaine avant le volet montréalais du calendrier de F1 en 2020, soit le 7 juin. L’épreuve de Bakou s’immiscera après le Grand Prix de Monaco (24 mai), mais avant celui du Canada (14 juin).

L’avenir du Grand Prix du Canada n’est toutefois pas en jeu, puisque le promoteur de l’événement, Octane Management, dispose d’une entente avec la F1 jusqu’en 2029.

La prochaine saison de la Formule 1 commencera de nouveau au Grand Prix d’Australie, le 15 mars, et se terminera au Grand Prix d’Abou Dabi, le 29 novembre.