(Austin) Valtteri Bottas a causé une surprise en s’imposant lors des qualifications du Grand Prix des États-Unis, samedi, tandis que son coéquipier Lewis Hamilton s’élancera en cinquième position alors qu’il a l’occasion de gagner un sixième championnat du monde de Formule 1.

Jim Vertuno
La Presse canadienne

Bottas, de Mercedes, a fracassé un record de piste au circuit des Amériques grâce à un chrono de 1 min 32, 029 s Sebastian Vettel, de Ferrari, l’accompagnera sur la première ligne de la grille de départ.

Bottas est le seul pilote qui peut encore devancer Hamilton dans la course au championnat. Toutefois, Hamilton décrochera le titre s’il parvient à compléter la course dans le top-8, peu importe le résultat de Bottas.

« C’était un bon tour. Nous avons beaucoup travaillé ce matin pour mettre au point tous les détails », a-t-il souligné. Il s’agit de la première pole d’une Mercedes en huit Grand Prix.  

« La voiture allait bien, mais j’ai perdu du temps au fur et à meure que je faisais mon tour », a indiqué Hamilton en constatant : « Parfois, vous n’y arrivez pas ».

Hamilton a remporté le Grand Prix des États-Unis à cinq reprises depuis 2012, mais n’a jamais commencé la course plus loin que sur la première ligne.

Max Verstappen, de Red Bull, a pris le troisième rang des qualifications, devant Charles Leclerc, de Ferrari. Leclerc a dû remettre son ancien moteur dans sa voiture en raison d’un problème mécanique lors de la troisième séance d’essais, samedi.

Piste bosselée

Bottas n’a devancé Vettel que de 012/1000e et Verstappen de 067/1000e, montrant que les écarts entre les trois meilleures équipes du plateau sont très faibles sur la piste texane.

« Nous sommes d’habitude plutôt bons lors de la course », a rappelé Max Verstappen, qui avait terminé 2e l’an dernier et qui a depuis troqué son moteur Renault contre un Honda.

« J’espère pouvoir faire un bon départ, ce qui sera crucial. C’était une séance de qualification très excitante où nous étions très proches. Je pensais être le plus rapide, mais je suis juste derrière », a indiqué pour sa part Sebastian Vettel.

Les deux pilotes Ferrari et Max Verstappen sont engagés dans une lutte intense pour monter sur la 3e marche du podium final du championnat. C’est pour l’instant Charles Leclerc qui mène le trio avec 6 points d’avance sur Vettel et 16 sur Verstappen.  

La course, dont le départ sera donné dimanche à 13 h 10 locales (14 h 10, HE), risque de se jouer à nouveau sur les stratégies de choix de pneus, mais les bosses apparues sur la piste depuis l’an dernier pourraient également influer sur le résultat en déstabilisant les monoplaces ou en provoquant des casses mécaniques.

Derrière les trois meilleures équipes, ce sont les McLaren-Renault de l’Espagnol Carlos Sainz Jr et du Britannique Lando Norris qui se sont placées 7e et 8e, reflétant leur actuelle 4e place au classement provisoire du championnat constructeurs que s’est déjà adjugé Mercedes.

Elles ont devancé la Renault de l’Australien Daniel Riciardo et la Toro Rosso du Français Pierre Gasly, ces deux équipes se battant elles pour la 5e place finale.

À noter que le Mexicain Sergio Perez (Racing Point) s’élancera des stands dimanche car il a manqué de s’arrêter à un pesage obligatoire vendredi à l’issue de la 2e séance d’essais libres et à en conséquence été pénalisé.

Le pilote québécois Lance Stroll, de Racing Point, a été éliminé lors du deuxième segment des qualifications et s’est classé 14e.

Grille de départ

1re ligne

Valtteri Bottas (FIN/Mercedes)

Sebastian Vettel (GER/Ferrari)

2e ligne

Max Verstappen (NED/Red Bull-Honda)

Charles Leclerc (MON/Ferrari)

3e ligne

Lewis Hamilton (GBR/Mercedes)

Alexander Albon (THA/Red Bull-Honda)

4e ligne

Carlos Sainz Jr (ESP/McLaren-Renault)

Lando Norris (GBR/McLaren-Renault)

5e ligne

Daniel Ricciardo (AUS/Renault)

Pierre Gasly (FRA/Toro Rosso-Honda)

6e ligne

Nico Hülkenberg (GER/Renault)

Kevin Magnussen (DEN/Haas-Ferrari)

7e ligne

Daniil Kvyat (RUS/Toro Rosso-Honda)

Lance Stroll (CAN/Racing Point-Mercedes)

8e ligne

Romain Grosjean (FRA/Haas-Ferrari)

Antonio Giovinazzi (ITA/Alfa Romeo Racing-Ferrari)

9e ligne

Kimi Räikkönen (FIN/Alfa Romeo Racing-Ferrari)

George Russell (GBR/Williams-Mercedes)

10e ligne

Robert Kubica (POL/Williams-Mercedes)

Sergio Pérez (MEX/Racing Point-Mercedes)

— Avec Agence France-Presse