Le groupe Penske se porte acquéreur du circuit automobile d’Indianapolis et de la série IndyCar, lundi, une transaction dans laquelle la famille Hulman cède le contrôle de l’emblématique anneau de vitesse après en avoir été propriétaire pendant 74 ans.

Associated Press

Tony Hulman a acheté le circuit en ruines en 1945 et a permis le retour des courses au coin de la 16e rue et Georgetown Avenue après une absence de quatre ans après la Seconde Guerre mondiale. Roger Penske ne deviendra que le quatrième propriétaire du circuit en 110 ans.

PHOTO AJ MAST, AP

L'acheteur de l'anneau de vitesse d'Indianapolis, le président de Penske Corporation, Roger Penske (à g.) répond à une question des médias. À droite, le président de Hulman & Co., Tony Hulman George.

La transaction inclut également les nombreuses filiales du circuit, notamment la série IndyCar et les productions Indianapolis Motor Speedway. Le groupe Penske appartient au milliardaire Roger Penske.

La série IndyCar connaît un regain de popularité avec de meilleures cotes d’écoute et un intérêt accru.

PHOTO SCOTT R LEPAGE, AP

Le vainqueur des 500 milles d'Indianapolis 2019, le Français Simon Pagenaud, avec son patron, Roger Penske, dont l'empire comprend l'écurie Penske. Les deux hommes tiennent les répliques du trophée BorgWarner offertes au vainqueur et à l'écurie gagnante.

Penske est le propriétaire d’équipe qui a connu le plus de succès dans l’histoire de l’Indy 500 avec 18 victoires, dont celle de Simon Pagenaud en mai. L’équipe a également conclu la saison avec le championnat du pilote Josef Newgarden, le 15e pour Penske.

La vente devrait se conclure début janvier, selon un document contenant les grandes lignes transmises aux équipes de la série IndyCar lundi et dont un exemplaire a été obtenu par l’Associated Press.