Source ID:; App Source:

| Commenter Commentaire (1)

F1: le GP d'Amérique en voie d'être prêt pour 2014

Le gouverneur du New Jersey Chris Christie lors... (PHOTO  TIMOTHY A. CLARY, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Le gouverneur du New Jersey Chris Christie lors de la première annonce de la tenue du Grand Prix en octobre 2011.

PHOTO TIMOTHY A. CLARY, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence Science Presse
Paris

Le Grand Prix de Formule 1 d'Amérique, initialement prévu en juin 2013 dans le New Jersey, face à New York, «est sur la bonne voie» pour être organisé en juin 2014, au même endroit, sur un circuit urbain tracé à Port Imperial, selon son promoteur, Leo Hindery, interrogé par le site Autosport.

«Nous sommes sur la bonne voie pour 2014,» a déclaré Hindery au site britannique, en assumant totalement le report d'un an de la course inaugurale d'un contrat de dix ans avec Bernie Ecclestone et Formula One Management (FOM), qui gère les droits commerciaux de la F1.

«C'est entièrement ma faute (si la course n'a pas eu lieu en 2013, NDLR), a expliqué Hindery, un ancien bon pilote amateur ayant participé aux 24 Heures du Mans 2005 (1er en catégorie GT2). Nous savions que nous pouvions dessiner le circuit et que l'État (du New Jersey) nous soutiendrait, mais nous n'avions pas un capital assez structuré».

D'après Hindery, la course aura lieu, comme prévu en 2013, après le GP du Canada à Montréal, au premier tiers d'un calendrier qui pourrait compter 21 dates, au lieu de 19 en 2013, car un GP de Russie est aussi souhaité par Vladimir Poutine. «Son» circuit est en construction sur le site olympique des Jeux d'hiver à Sotchi.

«Ce sera probablement en juin, après le Canada, et François Dumontier (le promoteur du GP du Canada) est un allié formidable», selon Hindery, pour qui «une bonne course à Montréal créera de l'intérêt pour la nôtre à Port Imperial, et la nôtre créera aussi de l'intérêt pour le GP des États-Unis à Austin en fin de saison».

Bernie Ecclestone tient beaucoup à ce GP, avec les gratte-ciels de New York en toile de fond. Hindery aussi, qui attend «beaucoup d'Européens, car c'est facile de venir à New York, et c'est agréable d'y faire du tourisme». Il espère aussi «initier beaucoup de jeunes Américains à un sport qu'ils n'ont jamais vu se dérouler devant eux».




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;

Nouvelles les plus populaires

 
image title
Fermer
image title
Fermer