Source ID:4401753; App Source:MVtoAUTO

Tagliani partira premier au Indy 500

Le Québécois Alexandre Tagliani... (Photo: Reuters)

Agrandir

Le Québécois Alexandre Tagliani

Photo: Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michael Marot
Associated Press
Indianapolis

Alex Tagliani est devenu le premier Canadien à décrocher la pole position aux 500 milles d'Indianapolis. Le natif de Lachenaie a bouclé ses quatre tours avec une vitesse moyenne de 227,472 milles à l'heure (mph) lors du dernier essai des qualifications, samedi.

Il s'agit sans aucun doute du plus bel accomplissement de la carrière de pilote de course de Tagliani. Il n'a remporté qu'une seule épreuve et n'a décroché que quatre poles positions depuis 2000 - aucune d'entre elles à Indianapolis. Il aura l'honneur d'amorcer la 100e édition d'une des épreuves les plus prestigieuses du sport automobile en tête.

«Je pense que tous les membres de l'équipe ont droit à des félicitations pour le travail fantastique qu'ils ont accompli, a déclaré le Québécois. Même si j'étais tout de même un peu inquiet lorsqu'ils ont annoncé la ronde finale, j'avais totalement confiance car je savais que nous avions une voiture très rapide. Contrairement à l'an dernier, nous avons réussi.»

Tagliani a été parfait alors que les pilotes des écuries de tête - Andretti Autosport, Target Chip Ganassi et Team Penske - ont tous semblé commettre des erreurs.

Un des pilotes de Ganassi, Scott Dixon, partira aux côtés de Tagliani sur la première ligne. Le champion en titre Dario Franchitti aurait pu les rejoindre s'il n'avait pas manqué de carburant lors de son dernier tour de qualifications. L'Espagnol Oriol Servia partira troisième.

«Je suis fatigué de la domination des Penske et Ganassi, particulièrement ici aux 500 milles, avait déclaré Tagliani après la première séance de qualifications, qui avait donné la pole provisoire au pilote de l'écurie Sam Schmidt Motorsports. Je crois que beaucoup de gens souhaitent du changement, et si nous y arrivons, ce serait bien.»

Il y est parvenu deux fois samedi - une fois le matin et l'autre fois en fin d'après-midi.

Pendant ce temps, les favoris habituels connaissaient des ratés.

Sept pilotes des écuries Andretti, Ganassi et Penske n'ont pas été en mesure de se qualifier. Parmi ceux-ci, on retrouve trois grosses pointures américaines: Marco Andretti, Danica Patrick et Graham Rahal. Ryan Briscoe, un des deux Australiens qui pouvaient espérer obtenir la pole, a aussi été incapable de s'assurer une place pour la course du 29 mai.

La plus grosse gaffe samedi a été le résultat d'une erreur de calcul chez Ganassi.

Après avoir complété trois tours au-delà des 227 mph, Franchitti a rapidement ralenti et s'est finalement dirigé vers les puits. Ganassi, complètement dégoûté, a levé les bras au ciel pendant que Dixon, champion en 2008, se préparait à aller en piste. Dixon a aussi manqué de carburant après avoir complété le dernier virage.

«Il (Dario) est tombé à sec dans le premier virage et moi dans le quatrième. Je crois que cela nous a coûté la pole, a déclaré Dixon. C'était frustrant, et je crois que Dario est plus fâché que moi. Tu es si près, mais si loin. C'était vraiment frustrant.»

Quelques minutes plus tard, Tagliani en a profité pour reconquérir la pole qu'il avait détenue pendant près de six heures. Dixon a maintenu une moyenne de 227,340 mph lors de ses quatre tours. Franchitti devra partir au neuvième rang.

Pour sa part, Helio Castroneves n'a même pas été en mesure de se qualifier pour la fusillade de fin de journée, alors qu'il tentait de devenir le premier pilote à s'emparer de la pole une troisième fois de suite.

Samedi, les organisateurs des 500 milles d'Indianapolis n'ont déterminé que 24 des 33 positions sur la grille de départ en prévision de la course du 29 mai. Les neuf places restantes seront comblées dimanche.

 




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;

Nouvelles les plus populaires

 
image title
Fermer
image title
Fermer