Source ID:4258846; App Source:MVtoAUTO

La conduite du Spyder bientôt autorisée à tous les automobilistes

Le nouveau Can-Am Spyder RT, de BRP.... (Photo Riles & Nelson)

Agrandir

Le nouveau Can-Am Spyder RT, de BRP.

Photo Riles & Nelson

Albert Bérubé
La Tribune

(Sherbrooke) Tout indique que le ministère des Transports du Québec (MTQ) donnera dans les prochaines semaines le feu vert pour que la conduite des véhicules à trois roues Spyder de BRP soit désormais permise à tous les automobilistes, a appris La Tribune. Cette décision devrait donner des ailes à la production du véhicule, à l'usine de Valcourt.

Actuellement réservée à ceux qui détiennent un permis pour conduire une moto, la conduite des Spyder a fait l'objet d'un projet pilote de vérification sur sa sécurité à la Société d'assurance automobile du Québec (SAAQ). Ce projet s'est étalé sur 14 mois, du 11 juin 2008 au 31 octobre 2009.

 

"L'annonce de la décision ne saurait tarder. On est conscients que la saison commence bientôt, a fait savoir Jolyane Pronovost, attachée de presse de la ministre des Transports, Julie Boulet. On ne peut pas présumer de la décision du conseil des ministres", a ajouté Mme Pronovost. Les réunions du conseil des ministres se tiennent le mercredi, et il faut compter ensuite une dizaine de jours pour la publication d'un avis dans la Gazette officielle, rappelle l'attachée.

 

Ceci tend à démontrer que la recommandation ministérielle sera en faveur de BRP, sinon la ministre s'en tiendrait à un simple communiqué pour faire connaître sa décision. "La SAAQ a fait rapport à la ministre au cours de l'hiver. Les résultats sont en cours d'analyse et la décision sera annoncée sous peu par le MTQ. Elle devrait être publiée dans la Gazette officielle, confirme Gino Desrosiers, relationniste de la SAAQ. La saison d'été s'en vient à grands pas, donc les gens devraient être fixés sous peu."

 

M. Desrosiers explique que jusqu'à 300 propriétaires de Spyder ont participé au projet pilote pour déterminer leur habileté à conduire le véhicule. Il s'agissait de gens qui avaient le permis de véhicule de promenade (classe 5) et qui ont suivi un cours d'une journée donné par un spécialiste de BRP sur les caractéristiques de la conduite du Spyder. Le cours était approuvé par la SAAQ, et les participants devaient remplir un questionnaire sur les modalités d'apprentissage.

 

Une expérience très différente

 

"L'expérience Spyder est très différente de la motocyclette, fait valoir Pierre Pichette, vice-président aux communications et affaires publiques de BRP. De deux à trois roues, il y a une très grande différence. Nous fabriquons un véhicule dans lequel nous avons mis beaucoup de nouvelles technologies, sur les freins, la transmission, et le système de stabilité du véhicule. C'est un produit tellement nouveau.

 

"Aux États-Unis, ça prend un permis de moto, constate-t-il. En Europe, dans 27 pays, c'est un permis de conduire de voiture que ça prend. C'est 20% à 25% de notre marché", poursuit M. Pichette en se gardant de dévoiler à la concurrence éventuelle le nombre d'unités vendues depuis le lancement du véhicule en 2007. "Per capita, c'est au Québec que les ventes sont plus fortes", précise-t-il.

 

Actuellement rendus à leur deuxième génération, les Spyder sont fabriqués au Québec, à Valcourt. Les moteurs Rotax sont cependant fabriqués en Autriche. "Nous sommes présents dans plus de 50 pays."

 

Est-ce que BRP s'attend à une décision favorable du gouvernement? "On nous dit que les choses vont bon train", répond Pierre Pichette.




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;

Nouvelles les plus populaires

 
image title
Fermer
image title
Fermer