Source ID:4360312; App Source:MVtoAUTO

Motoneige: les nouveautés pour 2011

La F8 EXT d'Arctic Cat excelle dans la... (Photo fournie par Arctic Cat)

Agrandir

La F8 EXT d'Arctic Cat excelle dans la poudreuse grâce à sa chenille de 144 po.

Photo fournie par Arctic Cat

Jean-François Guay
La Presse

(Collaboration spéciale) L'industrie de la motoneige a déjà connu des moments plus heureux.

L'an dernier, la crise économique a foudroyé les ventes aux États-Unis. Encore cette année, les effets de la récession se font sentir. Chez nous, un conflit entre le gouvernement du Québec et l'Union des Producteurs Agricoles (UPA) du Québec a retardé l'ouverture complète des 33 000 km de sentiers balisés. De plus, il ne faudrait pas oublier que le temps doux de la période des Fêtes et le manque de neige dans certains endroits clés du territoire québécois ont affecté le début de la saison.

Malgré tout, les constructeurs ont fait leurs devoirs pour 2011 en présentant quelques nouveautés et en apportant plusieurs améliorations aux modèles existants.

Arctic Cat

Compte tenu des nouvelles normes de l'EPA (Agence de protection de l'environnement) pour 2012, on aurait pu s'attendre à ce qu'Arctic Cat offre une nouvelle gamme de moteurs en 2011. D'autant plus qu'il s'agit d'un pionnier en matière de motorisation à quatre temps. Mais non. Il faudra probablement attendre l'an prochain. D'ici là, Arctic Cat compte toujours dans ses rangs une gamme de motoneiges parmi les plus rapides de l'industrie. Outre la puissante Z1 Turbo Sno Pro à moteur Suzuki de 1056 cc, on remarque cette année une nouvelle Z1 Sno Pro (sans turbocompresseur). Moins rapide qu'une Z1 Turbo Sno Pro sur une ligne droite, la Z1 Sno Pro est plus agile dans les sentiers et les bosses parce que plus légère. Elle est aussi moins chère à l'achat.

Du côté des modèles F8 à moteur de 794 cc, la F8 EXT se joint à la version LXR et se distingue de cette dernière avec sa chenille longue de 144 po au lieu de 128 po. Cela améliore le confort dans les sentiers et la portée dans la poudreuse. Cette année, des versions Limited (plus luxueuses et mieux équipées) s'ajoutent aux modèles Bearcat Z1 XT (utilitaire), m8 (montagne), F8 Sno Pro et Z1 Turbo Sno Pro (haute performance).

La Rush Pro-R 800 est la nouvelle motoneige... (Photo fournie par Polaris) - image 2.0

Agrandir

La Rush Pro-R 800 est la nouvelle motoneige de haute performance de Polaris.

Photo fournie par Polaris

Polaris

L'an dernier, Polaris a dévoilé une motoneige extrême pour les bosses: la Rush 600. Cette année, un modèle 800 se joint à la gamme. Ce type de motoneige est peu populaire au Québec. Il est apprécié surtout aux États-Unis où les compétitions de sno-cross ont la cote. Équipée de suspensions avant et arrière réglables, la gamme Rush de compétition s'appelle maintenant «Rush Pro-R». Quant à la «simple» gamme Rush, elle demeure en production. L'ajustement des amortisseurs est désormais fait en usine. Par rapport à l'an dernier, le châssis Pro-Ride des modèles Rush et Rush Pro-R a été révisé afin d'augmenter la maniabilité alors que les modifications au moteur Liberty 800 Cleanfire améliorent sa durabilité et ses performances tout en réduisant ses émanations, sa consommation en carburant et en huile.

Pour les amateurs de motoneiges hybrides conçues pour rouler sur les pistes damées ou dans la poudreuse, Polaris dévoile la 800 Switchback Assault 144 élaborée sur le châssis Pro-Ride des modèles Rush. Sa chenille de 144 po est conçue pour circuler hors des sentiers.

Dans la catégorie tourisme (à deux passagers), le modèle Trail Touring reposant sur le vieillot châssis EDGE est remplacé par le modèle 550 Touring LXT. Doté du châssis IQ et d'un moteur 2-temps de 544 cc refroidi par ventilateur, la Touring LXT est une version de luxe à deux passagers inspirée de la gamme Shift. Du côté des motoneiges de montagne, les modèles 800 Pro-RMK et 800 RMK Assault disposent enfin cette année de la plateforme Pro-Ride qui améliore la conduite en position «debout».

La configuration de la nouvelle Ski-Doo MX Z... (Photo fournie par Ski-Doo) - image 3.0

Agrandir

La configuration de la nouvelle Ski-Doo MX Z XRS lui permet d'exceller dans les bosses.

Photo fournie par Ski-Doo

Ski-Doo

Malgré la récession, les ingénieurs de Ski-Doo ont préparé plusieurs nouveautés. D'abord, deux nouveaux moteurs: le E-TEC 800R et le 600 ACE. Sophistiqué, puissant et peu polluant, E-TEC 800R fonctionne à l'essence super et consomme 50% moins d'huile et 15% moins de carburant que son prédécesseur. Il est offert dans les modèles MX Z, Renegade et Summit. Quant au 600 ACE, il s'agit du premier d'une lignée de moteurs à 4-temps conçu pour maximiser la puissance et minimiser la consommation. Extrêmement propre, il répond à la norme BAT l'autorisant à circuler dans le parc national Yellowstone. Le 600 ACE est proposé dans les modèles MX Z, Renegade, Grand Touring, Expedition et Skandic.

Parmi les nouveaux modèles, les MX Z X-RS et MX Z X conçus pour la bosse (ou le sno-cross) sont assez impressionnants. La version RS en met plein la vue avec ses amortisseurs KYB Pro 40 de course, ses marchepieds et ses rails de suspension renforcés, son siège étroit et surélevé, et sa quatrième roue de support. De son côté, la MX Z X s'avère plus confortable dans les sentiers grâce au calibrage des suspensions et au design de sa selle.

Le modèle Grand Touring (à deux places) accueille une nouvelle version appelée «Sport 600 ACE». Dans la catégorie des modèles utilitaires, la Skandic WT abandonne son ancienne plateforme pour le châssis REV-X. La position de conduite est maintenant plus confortable. Du coup, la Skandic WT dispose de deux nouveaux choix de moteurs: le 600 ACE et le 600H.O. E-TEC. Par ailleurs, la catégorie motoneiges de montagne, Ski-Doo présente cette année une nouvelle version Freeride de la Summit. Cette dernière est destinée à la conduite extrême en neige profonde et terrain montagneux.

La suspension des nouvelles versions X-TX des modèles... (Photo fournie par Yamaha) - image 4.0

Agrandir

La suspension des nouvelles versions X-TX des modèles Apex et FX Nytro de Yamaha est plus efficace.

Photo fournie par Yamaha

Yamaha

Au cours des dernières années, Yamaha a consacré beaucoup de temps aux nombreuses versions de la FX Nytro, des motoneiges qui excellent en sno-cross. Cette année, le constructeur japonais a changé de cap en mettant ses efforts au service du développement d'une nouvelle génération de l'Apex. Conçue pour les randonnées en sentier, l'Apex est assurément le modèle Yamaha le plus prisé par les motoneigistes québécois alors que les acrobaties des FX Nytro dans les bosses sont l'apanage des acheteurs américains.

Pour ne pas déstabiliser sa clientèle et afin de diminuer les coûts de production, les lignes de la nouvelle Apex ressemblent à la génération précédente. Sous le capot, le moteur Genesis 150 FI reçoit plusieurs améliorations afin d'augmenter sa durabilité et ses performances à moyen et haut régime. Le nouveau châssis Deltabox 3 en aluminium est plus rigide en torsion. La selle est plus ergonomique et confortable alors que le coffre est légèrement plus volumineux. La grande nouveauté est sa direction assistée électroniquement, une première dans l'industrie, dont l'assistance varie en fonction de la vitesse.

Parmi les autres changements à la gamme: le moteur Genesis 80 FI est équipé d'un système amélioré de captage de la pression d'huile alors que la suspension arrière Dual Shock CK 144 des modèles FX Nytro X-TX et Apex X-TX s'avère plus efficace.




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;

Nouvelles les plus populaires

 
image title
Fermer
image title
Fermer